2018 rbc cup chris van os shaw 2
© Sean Mascaluk/Pro Sports Photography
L’homme qui avait un plan
Chris Van Os-Shaw a redoublé d’efforts sur la patinoire et à l’extérieur de celle-ci, obtenant 51 buts, une bourse d’études universitaires et le prix du Joueur national de l’année RBC de la LHJC
Derek Jory
|
16 mai 2018
|

Un peu de motivation peut mener loin. Demandez à Chris Van Os-Shaw.

Après avoir accumulé 90 points en 76 matchs pendant une saison et demie avec les Broncos de Humboldt, Van Os-Shaw a demandé à être échangé pour repartir à zéro à sa dernière année de hockey junior. Le 2 septembre, il a été échangé aux Saints de Spruce Grove.

L’avant se trouvait à la croisée des chemins dans sa jeune carrière.

« Je n’avais pas de bourse d’études et je savais que cette saison allait être décisive pour moi », a expliqué Os-Shaw, qui est âgé de 20 ans. « Je ne savais pas ce que j’allais faire l’an prochain sans le hockey; je me suis donc entraîné plus fort et je suis devenu plus gros et plus rapide. J’ai tout pris plus sérieusement avant cette saison. »

Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Van Os-Shaw a été le meilleur pointeur de la Ligue de hockey junior de l’Alberta (AJHL) avec 51 buts et 97 points en 59 matchs, devenant ainsi le premier joueur de l’AJHL à atteindre le plateau des 50 buts depuis que l’avant des Blue Jackets de Columbus, Mark Letestu, en a marqué 50 avec les Pontiacs de Bonnyville en 2005-2006.

Van Os-Shaw a été nommé Joueur par excellence de l’AJHL et il s’est engagé à fréquenter l’Université Minnesota State à Mankato en 2018-2019.

Il est aussi le lauréat du prix du Joueur national junior A de l’année RBC de la LHJC, suivant ainsi les traces des choix de première ronde de la LNH Tyson Jost et Cale Makar, les deux derniers lauréats.

Wow!

« Je me suis certainement surpris moi-même », dit Van Os-Shaw en riant. « C’était un de mes objectifs de me rendre à 50, mais l’atteindre me procure un sentiment incroyable. C’est une réalisation dont je suis très fier. »

Il y a quatre ans, Van Os-Shaw jouait au hockey midget AAA en Saskatchewan; il avait alors obtenu 17 buts et 35 points en 42 matchs pour les Mintos de Prince Albert. Vers la fin de la saison, Van Os-Shaw a connu une poussée de croissance à l’issue de laquelle il affichait un gabarit musclé de 6 pieds 2 pouces.

Il a entrepris la saison suivante avec les Red Wings de Weyburn de la SJHL où il n’a obtenu que six buts en 10 matchs avant d’être échangé à Humboldt après 24 matchs. Il commençait à s’habituer à son corps, à comprendre comment utiliser sa taille, sa vitesse et sa force. Match après match, il avait de plus en plus confiance et il a terminé la saison avec 22 points en 16 matchs pour les Broncos.

L’année suivante, il a été nommé Joueur par excellence de Humboldt après avoir accumulé 68 points, mais il savait qu’il pouvait faire encore mieux. L’échange à Spruce Grove a créé une étincelle, et il a amorcé la dernière saison en homme dont la mission était d’améliorer encore plus son jeu.

Comme vous pouvez sans doute le deviner, il s’est épanoui.

« Il a sans contredit mis du temps à éclore, physiquement et mentalement », a déclaré l’entraîneur-chef de Spruce Grove, Bram Stephen. « Je crois qu’il a beaucoup appris sur le jeu et sur lui-même au cours des dernières années. Physiquement, c’est un joueur dominant, il est imposant et il possède un excellent tir et de très bons instincts offensifs. Cette année, il en a ajouté en améliorant son jeu sur 200 pieds et son attitude a été fantastique.

« Nous avons été impressionnés toute la saison par le fait qu’il n’avait pas de problème d’ego; il était responsable face à lui-même et à ses coéquipiers si les choses n’allaient pas comme il le souhaitait, et à cause de cela, nous avons été témoins de sa croissance.

Van Os-Shaw dit qu’il a grandi tout autant à l’extérieur de la patinoire, se consacrant à ses études tout en essayant de devenir un modèle dans la communauté. Voulant fréquenter l’université, Van Os-Shaw a ajouté huit cours préalables à son horaire pendant la saison. Il a su jongler le travail supplémentaire, les travaux scolaires habituels, le hockey et le bénévolat dans la communauté, où il a surtout aidé l’ancien joueur de la LNH et président des Saints, Ryan Smyth, auprès de son équipe de jeunes.

Van Os-Shaw n’a pas dormi de la saison, apparemment.

« Tout est question d’équilibre, et je savais que si j’étais accepté à l’université ce serait la même chose : école, hockey, travail dans la communauté. C’est donc ce que j’ai fait cette saison et cela m’a transformé. Je ne savais vraiment pas ce que je voulais : aller au collège, aller à une école de métiers ou même si je voulais poursuivre mes études. Cette année, j’ai vraiment réglé tout ça; je vais suivre des cours d’administration, peut-être d’entrepreneuriat.

Le grand frère a vraiment grandi cette saison.

« J’ai un frère plus jeune, il a 12 ans, et j’ai une petite sœur de 8 ans », explique Van Os-Shaw. « Ils se tournent vers moi et cela me donne une certaine perspective. Je me souviens d’avoir suivi les Pats de Regina lorsque j’étais plus jeune et d’avoir admiré ces joueurs. Soudainement, je suis un joueur de hockey junior et il y a des jeunes qui se tournent vers moi. J’essaie d’être un bon exemple dans tout ce que je fais. »

Avant le quatrième match de la finale de l’AJHL, Van Os-Shaw a prêché par l’exemple et il a fait preuve de beaucoup de classe pour son âge en portant son ancien chandail des Broncos de Humboldt pendant l’échauffement, 10 jours après le tragique accident d’autobus qui a ébranlé le monde du hockey. Le joueur contre lequel il a été échangé l’automne dernier, Conner Lukan, est l’une des 16 victimes de l’accident.

Van Os-Shaw affirme être encore en état de choc et qu’il n’a pas encore accepté l’accident; porter son ancien chandail des Broncos était un hommage à ses anciens coéquipiers décédés.

Il pense continuellement à eux et ce sera comme ça tant qu’il jouera au hockey.

« Chaque fois que je vais sur la glace, c’est pour eux, car ils ne peuvent le faire. Je joue chaque match pour eux. »

Stephen, son entraîneur, dit qu’il n’y a pas de limite pour Van Os-Shaw dont l’avenir semble prometteur.

« Il aura l’occasion de participer à des camps de développement chez les professionnels – l’intérêt se manifeste déjà. La dernière fois que des gars se sont approchés du plateau des 50 buts comme lui, il s’agissait de Mark Letestu et de Matt Frattin, et les deux ont accédé à la LNH; le plafond est donc très haut pour lui. »

« Je suis prêt à affronter n’importe quel défi », dit Van Os-Shaw, « et je fais tout ce que je peux pour être prêt. Je vais perfectionner mes mains et la vitesse de mes pieds cet été et j’aimerais aussi prendre cinq livres. Je dois compléter des cours en ligne en plus de m’entraîner, et je vais aussi travailler, à un terrain de golf, j’espère. »

Même pendant la saison morte, la motivation est au rendez-vous.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
ENF : Rencontres à Victoria
Des joueuses de hockey atome de la CRFMHA ont eu la chance de rencontrer des membres d’Équipe Canada.
CMJ 2020 : CAN 4 – RUS 3 (Médaille d’or)
Thomas marque le BG à 3 min 58 s de la fin et le Canada remporte l’or.
Horaire