daniel mckitrick feature
Le Nunavutois nomade
Né dans le Nord, Daniel McKitrick est allé là où il y avait du hockey, un parcours qui l’a mené à sept équipes dans trois provinces et à deux présences à la Coupe RBC
Jason La Rose
|
19 mai 2018
|

Un peu plus de 2 800 kilomètres, plus ou moins, séparent Coral Harbour, Nunavut, de Chilliwack, Colombie-Britannique. Mais pour Daniel McKitrick, le parcours vers la Coupe RBC 2018 a été beaucoup plus long que cela.

Le jeune homme de 20 ans, originaire de la petite communauté inuit (population 891), était sur la glace dans la vallée du Fraser cette semaine, en quête d’un deuxième titre de la Coupe RBC en deux ans, cette fois avec les Pistons de Steinbach.

Il n’aura pas l’occasion de se joindre au groupe exclusif de joueurs qui ont remporté le Championnat national junior A du Canada au cours de saisons consécutives avec des équipes différentes, mais l’histoire de McKitrick ne porte pas sur le résultat; elle tourne plutôt autour du parcours.

Coral Harbour, située sur l’île de Southampton au haut de la baie d’Hudson, n’est pas exactement une pépinière de hockey. Puisqu’il n’y a aucune association de hockey mineur, McKitrick et ses amis ont dû apprendre à jouer de la bonne vieille manière.

« Il n’y a rien d’autre à faire alors nous jouions au hockey toute la journée », raconte-t-il au sujet de sa jeunesse dans le Nord. « Il y a un aréna, mais mon père faisait une patinoire dans la cour arrière, et c’est tout ce que nous faisions mes amis et moi, nous jouions aux bâtons au milieu. »

Il a finalement joué au hockey organisé à l’âge de 11 ans lorsqu’il s’est joint à l’Association de hockey mineur de Thunder Bay où il a évolué au sein du programme des Kings de Thunder Bay jusqu’à sa dernière saison midget AAA en 2013-2014.

C’est alors qu’il a entrepris un long périple au hockey junior au cours duquel il a évolué auprès de sept équipes de quatre ligues en quatre saisons et joué sur la plus grande scène du junior A les deux derniers printemps.

Il a joué avec les North Stars de Thunder Bay (SIJHL) en 2014-2015 à l’âge de 17 ans avant de prendre la route vers l’ouest la saison suivante pour se joindre aux Broncos de Humboldt (SJHL). Après 80 matchs avec le vert et or, il a été échangé aux Cougars de Cobourg (OJHL) en décembre 2016.

La dynamo de 5 pieds 6 pouces a obtenu en moyenne un point par match avec les Cougars et a marqué un but en six matchs pour aider Cobourg à remporter la Coupe RBC à domicile en mai dernier.

« Nous n’étions pas censés gagner un seul match parce que nous avions eu une longue pause [après avoir été battus lors des éliminatoires de l’OJHL], un peu comme Chilliwack », dit McKitrick du parcours des Cougars vers le titre. « Mais nous avons fait beaucoup de travail ce mois-là, et nous avions aussi de bons joueurs. En demi-finale et en finale, c’était complètement fou. Jouer à domicile, devant nos partisans – gagner a été incroyable. »

À l’aube de sa dernière saison, l’heure était au changement. McKitrick voulait avoir une autre occasion de remporter un championnat et il a été échangé aux Ice Wolves de La Ronge (SJHL) le 11 juillet avant d’être échangé de nouveau, cette fois aux Terriers de Portage (MJHL) seulement 24 jours plus tard.

Son séjour à Portage a été bref; McKitrick a joué 10 matchs avec les Terriers avant d’être échangé aux Millionaires de Melville (SJHL) le 17 octobre, puis 10 jours plus tard – sans avoir joué un seul match avec les Millionaires – il s’est retrouvé à Steinbach.

Ayant pu enfin défaire ses bagages et s’installer dans le Sud-Est du Manitoba, McKitrick s’est mis au travail, partageant son expérience des matchs importants avec les Pistons qui dominaient tous leurs adversaires dans la MJHL.

Pour le nouveau venu, il ne s’agissait pas nécessairement de savoir quoi dire et quand le dire.

« Tu dois choisir les bons moments », dit-il. « Nous tirions de l’arrière en troisième période à quelques reprises et nous avons trouvé le moyen de remonter; il suffit donc de rester constants, peu importe la situation. Ne jamais aller trop haut, ne jamais aller trop bas est un bon principe à adopter lors de n’importe quel match. »

Et des hauts et des bas, McKitrick en a connu plusieurs au cours des derniers mois.

Alors que Steinbach se dirigeait vers le championnat de la ligue, une tragédie s’est abattue sur le monde du hockey quand, le 6 avril, un accident d’autocar transportant les Broncos de Humboldt a tué 16 personnes et en a blessé 13 autres.

McKitrick a perdu des amis et d’anciens coéquipiers dans cet accident, et le report du deuxième match de la finale de la MJHL lui a permis de retourner à Humboldt aux côtés d’autres anciens des Broncos et d’appuyer la communauté dans son deuil.

« [Je suis allé] voir ma famille d’accueil; ce furent des moments très difficiles », dit McKitrick. « J’avais beaucoup d’amis qui jouaient avec mon équipe cette année-là et qui, comme moi, avaient déménagé, comme Chris Van Os-Shaw et mon compagnon de chambre, Trevor Posh, qui s’étaient rendus sur place et qui me disaient d’y aller.

« Ce fut bien de pouvoir tourner la page et d’être avec ma famille d’accueil en cette période difficile. »

Alors qu’il met fin à sa carrière dans les rangs juniors à Chilliwack, McKitrick se réjouit à l’idée de ce qui s’en vient – non seulement pour lui, mais aussi pour le hockey dans le Nord canadien.

Tout comme Jordin Tootoo a été un modèle pour lui plus jeune, McKitrick est maintenant un modèle pour de jeunes joueurs de Coral Harbour et du Nunavut qui le considèrent comme un exemple de ce qu’il faut pour réussir « dans le sud ».

« J’ai même entendu que des jeunes se rendent au sud pour jouer AAA, que ce soit à Thompson ou à Winnipeg », dit-il. « Maintenant, plusieurs joueurs qui me voient, sachant que je viens d’un tout petit village, réalisent qu’il est possible d’aller jouer au junior s’ils travaillent fort et s’ils ont le bon état d’esprit. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
kmacleod@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
FSMHF 2018 : Une célébration du hockey féminin
Le Canada s’est joint à 41 pays de partout dans le monde dans le cadre de la huitième Fin de semaine mondiale du hockey féminin.
Festival d’automne 2018 : WHT 2 – DCC 1 (PROL.) (Hors concours)
Hannah Miller marque en prolongation, les Blancs l’emportent.
Festival d’automne 2018 : RED 6 – FSJ 2 (Hors concours)
Johnston marque quatre buts dans un deuxième gain de suite des Rouges.
Festival d’automne 2018 : RED 3 – WHT 1 (Intraéquipe)
Fillier, Johnston et Willoughby marquent dans un gain des Rouges.
Horaire
Close
Credit