john grisdale feature
Grisdale tire sa révérence
Après 15 ans à la barre de la Ligue de hockey de la C.-B., John Grisdale relèvera de nouveaux défis après la Coupe RBC
Jason La Rose
|
17 mai 2018
|

La Coupe RBC 2018 marque la fin d’une époque dans la Ligue de hockey de la C.-B puisque son commissaire de longue date, John Grisdale, quittera l’organisation après 15 ans à la barre.

Grisdale, qui a pris part à 250 matchs avec Toronto et Vancouver en six ans de carrière dans la LNH dans les années 1970, est devenu commissaire à l’été 2003, et il a aidé à faire de la ligue une pierre angulaire de la Ligue de hockey junior canadienne (LHJC) pendant son passage au cours duquel des équipes de la BCHL ont remporté la Coupe RBC à cinq reprises.

Lorsqu’on a annoncé le 5 février que cette saison serait sa dernière, la LHJC l’a rapidement nommé membre à vie et elle a dévoilé le prix John-Grisdale qui sera remis chaque année au premier joueur de la LHJC choisi par la LNH lors du repêchage.

« Sa vision et sa volonté de travailler avec toutes les composantes du jeu ont contribué grandement au succès de la BCHL et de la LHJC en plus de lui valoir le plus grand respect de ses collègues », a déclaré le président de la LHJC, Brent Ladds, au moment d’annoncer le prix.

HockeyCanada.ca s’est entretenu avec Grisdale à Chilliwack pour revenir sur les 15 dernières années et se tourner vers l’avenir.

HC : Pourquoi est-ce le bon moment de partir?
JG : Ça fait 15 ans. C’est une période de ma vie au cours de laquelle plusieurs bonnes choses se sont produites et c’est le moment de partir. Il est temps de passer à autre chose, et j’ai hâte.

HC : De quoi êtes-vous le plus fier du temps que vous avez passé dans la BCHL?
JG : L’évolution de la ligue. Ce fut toujours une bonne ligue, mais nous avons pu vraiment nous concentrer sur tous nos programmes et règlements et rationaliser l’expérience. Lorsqu’un joueur passe d’une équipe à une autre, les seules choses qui changent sont l’aréna et la communauté; tout le reste reste pareil. Nous avons normalisé ça, les joueurs obtiennent la pleine valeur, et ils sont de plus en plus nombreux à vouloir se joindre à la ligue.

HC : Quel a été le plus gros changement au sein de la BCHL, et du junior A?
JG : Nous avons une bonne organisation solide, et je pense que les programmes que tout le monde présente sont assez normalisés et près les uns des autres; c’est donc ça le plus important. Sur la glace, les habiletés sont de retour. Nous nous sommes débarrassés d’une grande partie de l’intimidation et de la violence au hockey junior et nous voyons des joueurs plus petits et plus talentueux avoir une place où réussir.

HC : Quels sont les avantages de jouer au hockey junior A?
JG : Le junior A offre à un jeune qui se développe tardivement une occasion de grandir, de jouer un peu plus longtemps; maintenant, ils peuvent aller à l’école, obtenir une éducation, se développer jusqu’au début de la vingtaine, et pour certains jeunes, c’est une belle occasion. Et si ça ne fonctionne pas, ils peuvent aller dans une autre direction.

HC : Comment des anciens comme Turris, Bozak et Jost aident-ils à promouvoir la ligue?
JG : Ces joueurs ont tous choisi de jouer junior A, peu importe la raison. Donc, lorsqu’ils réussissent, qu’ils jouent dans les rangs universitaires puis chez les professionnels, cela crée la perception que le hockey junior A et la Ligue de hockey de la C.-B. sont de bons endroits pour se développer et poursuivre ses plus grands rêves. J’ai toujours cru que si vous créez un bon programme, et que vous en avez 17 qui produisent des joueurs comme Turris et Bozak, par exemple, la ligue se forge une bonne réputation et les joueurs viennent parce qu’ils veulent imiter ce qu’eux ont fait.

HC : Qu’est-ce que le hockey vous a donné?
JG : Comme joueur, il m’a permis de pratiquer un sport que j’ai aimé tout au long de ma jeunesse et de pourchasser mon rêve. Comme entraîneur et parent, il m’a donné l’occasion de voir grandir mon fils, de lui enseigner des valeurs sur la glace et à l’extérieur de celle-ci et d’être responsable dans la communauté. Comme administrateur d’une ligue de hockey junior, il m’a donné l’occasion de voir des jeunes réussir et s’épanouir. Je parle encore à d’anciens joueurs, à leurs parents, et c’est toujours un vrai plaisir de voir où ils sont rendus dans la vie et ce qu’ils ont accompli.

HC : Et pour la suite?
JG : J’étudie quelques possibilités. J’aimerais vraiment me pencher sur certaines des préoccupations liées à la santé de nos joueurs, des sujets comme les commotions cérébrales et la santé mentale, et travailler auprès de programmes qui peuvent apporter de l’aide aux joueurs qui en ont besoin.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire
Close
Credit