saskatoon stars feature
Dans la zone de confort
Les Stars de Saskatoon s’amènent à la Coupe Esso avec une solide expérience des matchs importants
Wendy Graves
|
23 avril 2018
|

Les Stars de Saskatoon participent à la Coupe Esso pour une troisième fois en quatre ans.

La première fois, en 2015, elles se sont surprises elles-mêmes. L’équipe était jeune et elle venait de terminer sa saison dans la Ligue de hockey féminin midget AAA de la Saskatchewan avec une performance de milieu de peloton. Le talent était là, mais il n’était pas tout à fait mûr. Cinq joueuses de première année d’âge bantam jouaient régulièrement. Mais les jeunes ont signifié leur intention : les Stars ont remporté le championnat de la ligue et elles ont balayé leurs adversaires au championnat provincial avant de remporter une médaille de bronze au championnat national.

Après avoir remporté le championnat régional de l’Ouest pour accéder au Championnat national midget féminin du Canada de nouveau l’année suivante et s’être qualifiées pour les championnats provinciaux la saison dernière, les Stars ne surprennent plus personne.

Saskatoon s’amène à Bridgewater avec une formation qui est non seulement riche en expérience lors de matchs importants, mais aussi avec des joueuses qui ont subi la pression des matchs importants ensemble.

Cela comprend cinq joueuses de l’équipe de 2015 – Kianna Dietz, Jordyn Gerlitz, Jordyn Holmes et Mackenna Parker étaient les joueuses d’âge bantam; Grace Shirley était une joueuse affiliée encore plus jeune – et quatre autres de 2016 – Joelle Fiala, Jordan Ivanco, Anna Leschyshyn et Dana Wood.

Mais même avec le sentiment de familiarité qui existe au sein de l’équipe et l’habitude de la victoire, c’est ce qui a changé qui a fait la plus grosse différence cette saison.

« Avant la finale [provinciale] l’an dernier, nous avions l’impression que ça allait se reproduire », a dit l’entraîneur-chef Greg Slobodzian. « Pour un athlète, c’est le baiser de la mort. La défaite a vraiment aidé ce groupe. Parfois, vous n’appréciez pas vraiment le fait de gagner avant de perdre quelque chose d’important. »

« Ce fut certainement une prise de conscience », dit Dietz. « Avoir cette petite étincelle à l’esprit nous a aidées cette année. »

L’équipe a remporté ses 14 premiers matchs de la saison régulière. Mais il ne s’agissait plus des mêmes Stars.

Pour commencer, l’équipe a adopté une devise : Stars Will (volonté des Stars). Elle est affichée dans le vestiaire et sur une pancarte que l’équipe apporte lors de ses matchs sur la route. Les joueuses portent des bracelets sur lesquels la devise est inscrite.

« Voir ces mots au milieu d’une présence sur la glace me rappelle qui nous sommes et ce que nous devons faire pour connaître du succès », dit Holmes. « Ça nous rappelle qui nous sommes. »

« Comme entraîneur, on parle de préférer un groupe de joueuses avec des habiletés ou un groupe de joueuses avec de la volonté », dit Slobodzian. « L’an dernier, la volonté nous a échappé un peu; cette année, elle est à l’avant-plan. Nous nous concentrons presque plus sur notre volonté que sur nos habiletés. Je suis chanceux, car j’ai un groupe de joueuses avec de la volonté et des habiletés. »

Certaines de ces joueuses jouent pour Slobodzian depuis cinq ans.

« C’est avantageux qu’un si grand nombre de joueuses aient joué pour moi avant », dit-il. « Mais, cela dit, elles se tannent parfois d’entendre ma voix. » Les entraîneurs adjoints dirigent maintenant plusieurs aspects des séances d’entraînement.

Les Stars ont aussi modifié leur style de jeu. Leurs expériences passées à la Coupe Esso – une défaite de 2-1 en tirs de barrage en demi-finale en 2015; la puissante offensive qui cale deux fois de suite en tirs de barrage en ronde des médailles l’année suivante – leur ont montré qu’elles devaient trouver de nouvelles façons de gagner.

L’équipe a tout de même compté souvent cette année (165 fois en 28 matchs), et bien que plusieurs buts étaient très beaux, plusieurs étaient moins beaux, marqués simplement à la suite d’avoir foncé au filet.

« Ce n’est habituellement pas le style de jeu que nous enseignons », dit Slobodzian. « Nous aimons marquer en attaquant la zone, mais sachant que nos bâtons n’ont pas fonctionné à des moments très importants, tu réalises que garder les choses simples et faire en sorte que la rondelle se rend au filet sont parfois ce que tu dois améliorer. C’est quelque chose que nous avons ajouté à notre jeu. »

Les joueuses peuvent s’inspirer de l’expérience acquise lors d’autres matchs importants. Elles ont pris part à la finale de tournois Mac’s où elles ont accumulé une fiche de 1-1. Et 10 joueuses ont représenté la Saskatchewan au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2017; des joueuses des Stars représentaient la moitié de l’équipe qui a permis à la province d’obtenir une quatrième place, son meilleur résultat de tous les temps.

Gérer ces moments est maintenant plus facile, dit Holmes. « J’essaie d’envisager un match important comme simplement un autre match de hockey », dit-elle. « Évidemment, ça ne l’est pas, mais ça calme la nervosité et ça aide à se concentrer sur chaque présence et pas seulement sur le résultat final. »

« Avoir cette expérience, surtout quand presque la moitié de l’équipe a déjà été à la Coupe Esso aide à gérer la pression sur la grande scène », dit Dietz. Les joueuses sont maintenant mieux préparées à tout, dit-elle. Il va sans dire que la compétition sera difficile, mais elles savent maintenant à quoi s’attendre en ce qui a trait à l’excitation, aux médias et aux obligations à l’extérieur de la patinoire.

Et elles savent qu’elles peuvent se fier les unes aux autres quand ça compte.

« C’est une confiance », dit Slobodzian. « Elles apprennent à se faire confiance les unes les autres [en situation de pression], et elles comprennent que si elles remettent la rondelle à une fille, que celle-ci sera en mesure de capter la passe, premièrement, et qu’elle la leur remettra. Quand tout le monde commence à croire ça, c’est fascinant de voir comment elles peuvent jouer. »

Les Stars feront plusieurs choses cette semaine : elles feront preuve d’habileté et de volonté; elles compteront des buts dignes des faits saillants alors que d’autres seront fortuits.

Mais en raison de toute leur expérience, rien ne surprendra plus les Stars.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire