kennedy macdonald feature
Une jeune d’exception
Kennedy MacDonald, la plus jeune joueuse sur la glace à Bridgewater, réalise ses rêves au hockey grâce à une motivation et à un dévouement qui font foi d’une maturité hors du commun
Katie Brickman
|
24 avril 2018
|

Kennedy MacDonald ne vit que pour le hockey.

À preuve, la chambre de la défenseure de 14 ans de Hammonds Plains, en Nouvelle-Écosse, est ornée de photos, de citations, de souvenirs, de listes d’objectifs et d’un chandail de Hockey Canada.

« J’aime repousser mes propres limites », affirme MacDonald. « Je cherche toujours à m’améliorer. Je me fixe des objectifs et je me sens très accomplie quand je travaille à les atteindre. »

Son amour pour le hockey est né lorsqu’elle avait quatre ans. Elle allait alors patiner avec sa mère, qui l’a inscrite au hockey. Son dévouement envers ce sport lui a apporté plusieurs réussites. Mais ce n’est qu’un début.

À 14 ans, MacDonald est la plus jeune membre de l’équipe hôte de la Coupe Esso 2018, Metro Boston Pizza, et la plus jeune joueuse parmi les six formations qui participent au Championnat national midget féminin du Canada.

« C’est un sentiment merveilleux, mais j’ai voulu ce résultat et j’ai travaillé fort pour l’atteindre », exprime MacDonald. « Je n’aurais pas pu y arriver sans les entraîneurs que j’ai eus au fil des années et mes coéquipières, surtout cette année, comme je suis la plus jeune de l’équipe. Elles m’ont accueillie à bras ouverts, et j’ai l’impression d’avoir une toute nouvelle famille. »

MacDonald a accompli quelques objectifs qui figuraient sur sa liste cette saison…

« Il y a un certain temps, mon but était d’être nommée à l’équipe des moins de 16 ans de Hockey Nouvelle-Écosse, ce que je suis parvenu à faire », dit-elle. « Mon prochain but était de jouer dans la ligue midget AAA pour Boston Pizza, ce que je fais en ce moment. »

Quelle est la suite? Ses prochains objectifs majeurs sont notamment une participation avec sa province aux Jeux d’hiver du Canada 2019, l’obtention d’une bourse d’études pour une université de la division I dans la NCAA et « un jour, peut-être, avec un peu de chance, un poste au sein d’Équipe Canada ».

Elle prévoit atteindre chacun de ces objectifs en travaillant avec ardeur ainsi qu’en se dépassant sur la glace et à l’extérieur des patinoires.

« Je suis exigeante envers moi-même, mais j’aime repousser mes limites et faire tout ce que je peux pour arriver à mes fins », soutient MacDonald. « J’ai fait face à des défis, mais il y aura toujours des défis. Tant que je suis sur la glace, je suis heureuse. »

John Cunningham, qui est l’entraîneur de MacDonald depuis sa deuxième année pee-wee, a été témoin des succès qui ont découlé du dévouement de la joueuse.

« Elle est une personne très déterminée. Elle est très dévouée, elle travaille extrêmement fort et elle vise haut, non seulement au hockey, mais aussi à l’école », dit-il. « Kennedy a été capitaine lors de toutes ses deuxièmes années avec une équipe et elle figure parmi les meneuses chaque année, même lorsqu’elle n’a pas de lettre sur son chandail. »

Après chaque entraînement, Cunningham demande à son équipe de grimper les marches de l’aréna à la course pour développer l’endurance. MacDonald continue toujours de faire cet exercice.

« J’avais dit aux filles que, même si leur entraîneur ne leur demandait pas de grimper les marches à la course comme je le faisais, elles devaient chercher à se dépasser », raconte Cunningham. « J’imagine que, l’année suivante, l’équipe a disparu à un moment donné et l’entraîneur a retrouvé ses joueuses en train de s’entraîner dans les escaliers sous la supervision de Kennedy. C’est une joueuse très motivée qui est dotée d’une attitude positive et d’une grande énergie. »

Même si MacDonald est la plus jeune de la formation de Metro Boston Pizza, Cunningham fait appel à elle dans toutes les situations, et elle s’est montrée à la hauteur devant des adversaires plus fortes et plus âgées.

« Dans un premier temps, elle a profité d’une occasion qui s’est présentée à elle. Nous avons eu un énorme roulement au sein de notre défensive, qui ne comptait plus que cinq joueuses, toutes à leur première année avec l’équipe », explique Cunningham. « Elle a pu s’ajouter à l’équipe, et nous lui avons immédiatement confié beaucoup de responsabilités. Elle a relevé le défi avec brio et s’est avérée un élément important de notre équipe. Elle s’est bien adaptée à la vitesse du jeu. »

MacDonald joue en désavantage numérique et en avantage numérique, avec la deuxième unité du jeu de puissance, et ce sont ces occasions qu’elle préfère.

« J’aime qu’on me mette de la pression comme ça », révèle-t-elle. « J’ai l’impression de mieux jouer quand la pression est élevée, comme en désavantage numérique et sur le jeu de puissance, et c’est un honneur de faire partie de ces unités spéciales. »

Habitée par de grandes ambitions pour la suite, MacDonald conserve des logos au-dessus de son lit et des citations sur les murs de sa chambre en guise de rappel pour garder le cap.

« À mon réveil, je pense toujours à ce que je veux faire de ma journée pour me pousser à réaliser ces objectifs », dit-elle. « J’affiche des citations et des photos, je les regarde et je pense à ce qu’elles m’apportent et aux façons d’atteindre mes buts. »

En outre, même si elle dispose déjà de beaucoup de sources d’inspiration, MacDonald se tourne aussi vers des athlètes olympiques pour se motiver.

« Jill Saulnier vient de Halifax, et je l’admire énormément, parce qu’elle a un petit gabarit comme moi, mais ça ne l’arrête pas. Ça m’a beaucoup touchée de voir Blayre Turnbull et elle avec l’équipe olympique cette année. Jill est une de mes idoles. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
FHC 2018 : Le monde du hockey canadien se réunit au gala
Gala et tournoi de golf de la Fondation Hockey Canada.
CPCT 2018 : London hôte du Mondial de parahockey
L’événement rebaptisé Coupe de parahockey Canadian Tire – auparavant connu sous le nom de Défi mondial de hockey sur luge – se déroulera du 1er au 8 décembre au Western Fair Sports Centre. L’équipe nationale de parahockey du Canada accueillera les trois meilleures nations de parahockey du monde dans le sud-est de l’Ontario.
FHC 2018 : Rêves devenus réalité à London
La Fondation Hockey Canada s’est associée à la Fédération de hockey de l’Ontario, au South London Neighbourhood Resource Centre et à la Neighbourhood Resource Association of Westminster Park pour permettre à 28 jeunes de la région de London de s’initier au hockey et d’aller sur la glace grâce au programme Rêves devenus réalité.
CMM 2018 : USA 4 – CAN 1 (Bronze)
Vlasic marque, mais le Canada perd le match pour le bronze au Mondial.
Horaire
Close
Credit