meghan mactavish
La vie en noir et blanc
Qu’elle parcoure le monde, qu’elle mentore de jeunes officielles ou qu’elle partage sa passion avec sa fille, Meghan MacTavish laisse sa marque sur le sport
Chris Jurewicz
|
14 mai 2019
|

Un bon coup de patin, une bonne connaissance du jeu, une bonne carapace et la capacité de gérer calmement des conflits.

Vous voulez connaître du succès comme arbitre? Commencez par ça, selon Meghan MacTavish.

MacTavish se fraye un chemin sur la scène internationale au hockey. Elle vient de terminer sa sixième affectation de l’IIHF, ayant travaillé au Championnat mondial féminin de l’IIHF de la division 1A en Hongrie le mois dernier.

La jeune femme de 32 ans originaire de Fredericton, N.-B., est devenue un modèle pour les officielles de l’Atlantique où elle agit comme mentore auprès d’arbitres et de juges de lignes de la relève qui veulent progresser dans le sport.

« Beaucoup de gens paniqueraient, [mais] je leur dis de prendre une seconde, de prendre du recul, de rester calmes et de rationaliser la situation », dit MacTavish lorsqu’on lui demande ce qu’elle tente d’inculquer aux jeunes arbitres. « Vous ne voulez pas réagir à quelque chose simplement parce que ça fait un gros bruit ou que quelqu’un vous crie après. Vous devez mettre la situation en perspective.

« Et je dis toujours aux gens que je supervise d’avoir du plaisir. Aussi bien rire sur la glace et prendre plaisir au jeu. »

Sa façon de garder le contrôle a permis à MacTavish de gravir les échelons. Elle a été affectée à plusieurs événements nationaux en tant qu’arbitre ou juge de lignes, y compris deux Jeux d’hiver du Canada, neuf championnats nationaux du SIC/d’U SPORTS, quelques Championnats nationaux féminins des moins de 18 ans et la Coupe Esso, le Championnat national midget féminin du Canada. En 2016, elle est devenue la première femme à arbitrer un match de la Ligue de hockey des Maritimes.

Sur la scène internationale, MacTavish a été arbitre aux Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de 2012 et à plusieurs championnats mondiaux féminins – division 2 groupe B en 2013, division 1 des M18 en 2014, division 1 groupe B en 2017, division 1 groupe A en 2018 et, dernièrement, au championnat 2019 de la division 1 groupe A.

Ses voyages l’ont menée en Autriche, en Espagne, en Hongrie, en Pologne et en France, mais son cœur appartient aux Maritimes.

MacTavish habite Fredericton depuis 2004, année où elle a quitté Ottawa pour étudier les sciences politiques et jouer au hockey à l’Université St. Thomas. En 2017, elle a épousé Mark MacTavish, dont la famille est propriétaire de MacTavish’s Source for Sports, et le couple a une fille de quatre ans, Ellie.

« J’ai la maison, l’enfant, l’auto », dit MacTavish. « J’ai tout avec mon mari. »

MacTavish dit que le soutien qu’elle a reçu à Fredericton est sans égal, en commençant par son mari et sa fille, qui sont souvent à l’aréna lorsqu’elle arbitre près de chez elle. Et quand ses matchs sont à l’extérieur, Mark assume les responsabilités courantes inhérentes au rôle de parent.

MacTavish travaille également comme gérante de bar chez RustiCo au centre-ville de Fredericton où, selon elle, elle jouit du plein appui de son patron et du personnel. La communauté dans son ensemble suit également les progrès de Meghan qui affirme qu’elle parvient à tout équilibrer – travail, arbitrage, parentalité – grâce à ce soutien.

« Heureusement, j’ai un mari qui m’appuie totalement et qui porte le plus gros du fardeau durant la saison de hockey. Ils sont mes plus grands partisans. Ellie et Mark ont ​​tendance à venir à l’aréna lorsque je suis là toute la journée le samedi et le dimanche », dit-elle. « J’ai la chance que mon travail soit aussi assez flexible et que mon patron soit extrêmement flexible. Il a même mis mes matchs à la télévision derrière le bar pour que tout le monde puisse les regarder lorsque je suis absente. Il faut essayer de trouver un équilibre. »

Comme beaucoup de Canadiens, MacTavish a fait ses débuts dans le sport en bas âge. Elle a d’abord joué à la ringuette puis a commencé à jouer au hockey dans la catégorie peewee. Adolescente, elle cherchait du travail à temps partiel pour avoir de l’argent de poche et son père a mentionné la possibilité d’arbitrer. Ensemble, les deux ont suivi les cours appropriés et MacTavish dit que tout a ensuite décollé.

« J’aimais vraiment ça », dit-elle. « Mes parents se levaient à 6 h pour me conduire à mes matchs novices à l’époque, et je suis très reconnaissante envers ma mère et mon père pour ça. Ils m’ont aussi beaucoup appris à propos de la persévérance. J’ai une passion pour l’arbitrage que je n’avais pas comme joueuse. »

Cette passion a permis à MacTavish de visiter des régions du Canada et du monde où elle ne pensait jamais aller. Mais elle n’est pas encore complètement satisfaite, mentionnant que le Championnat mondial féminin de l’IIHF et les Jeux olympiques sont parmi ses objectifs. Comme toute grande mentore, MacTavish se concentre à aider la prochaine vague d’officielles et elle aimerait que ses protégées aillent plus loin.

Et qui sait? Peut-être que la jeune Ellie prendra la relève de maman comme arbitre un jour.

« Elle patine déjà », dit MacTavish. « Je lui demande “Est-ce que tu veux être gardienne de but ou défenseure?” Elle dit : “Je veux être arbitre comme maman.” Si c’est ce qu’elle veut faire, tant mieux pour elle.

« Elle apprend le respect et la maturité du jeu que j’ai dû apprendre. Elle a l’occasion de regarder et d’apprendre chaque semaine. J’ai la chance qu’elle ait développé un amour pour le sport, et cela rend le temps en famille amusant lorsqu’elle regarde maman faire ce qu’elle aime sur la glace. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CMM 2019 : CAN 8 – GER 1 (Préliminaire)
Stone compte trois buts, Mantha, deux, et le Canada bat l’Allemagne.
CNJA 2019 : BRO 4 – OTT 3 (Demi-finale)
Boyko marque et prépare le but gagnant et les Bandits iront en finale.
CNJA 2019 : PG 2 – OAK 1 (Demi-finale)
Neaton réussit 32 arrêts et aide les Spruce Kings à passer en finale.
CMM 2019 : CAN 5 – FRA 2 (Préliminaire)
Mantha marque deux autres buts et le Canada gagne un troisième match.
Horaire
Close
Credit