logan chisolm feature

Ne jamais dire jamais

Un héros de la Coupe TELUS et maintenant candidat des M17, Logan Chisholm croit que sa détermination l'a mené au succès en 2017

Lindsay Leggett
|
26 juillet 2017
|

Ce ne sont pas les vedettes qui manquent au camp national de développement des moins de 17 ans. Avec 111 des meilleurs jeunes joueurs de hockey du pays, il y a de gros noms à tous les coins, de ceux dont le père a joué dans la LNH à ceux qui ont été repêchés parmi les premiers dans les trois ligues de la LCH.

Cependant, pour Logan Chisholm, natif de la Nouvelle-Écosse, l'attention est nouvelle et lui donne une dose d'humilité.

Chisholm a connu une saison 2016-2017 étincelante qui s'est terminée avec la conquête du titre national de la Coupe TELUS, le Championnat national midget du Canada, avec ses Islanders du Cap-Breton Ouest. Le match pour la médaille d’or, disputé à Prince George, C.-B., a été le théâtre de toute une remontée. Tirant de l'arrière contre le Blizzard du Séminaire Saint-François par deux buts en troisième période, les Islanders ont travaillé d'arrache-pied pour niveler la marque et finalement triompher en prolongation; Chisholm a été l'auteur du but égalisateur et de celui de la victoire.

Le dernier but a permis aux Islanders du Cap-Breton Ouest d'écrire une page d'histoire en devenant la première formation de l'Atlantique à gagner la médaille d'or de la Coupe TELUS et seulement la troisième équipe des Maritimes à jouer en finale, après les les Vito’s de Saint John en 2016 et les Subways de Dartmouth en 2002, menés par un héros local de la Nouvelle-Écosse, Sidney Crosby. « C'est évidemment une belle réalisation et quelque chose dont nous allons nous souvenir pour la vie », commente Chisholm.

Même si ce tournoi a eu lieu à plus de 5 500 kilomètres et quatre fuseaux horaires de la maison, le soutien du Cap-Breton a été énorme. Et ce soutien n'a pas cessé de se manifester avec le but historique de Chisholm; la Coupe TELUS a été soulevée dans les airs, prise en photo et a été un invité d'honneur lors de multiples parades quand les Islanders ont apporté le trophée dans les provinces de l'Atlantique pour la première fois. « Ce fut incroyable », affirme Chisholm à propos de la réponse des partisans. « C'est un beau sentiment de retourner à la maison et de voir tout le monde qui vous attend, qui vous félicite et d'être en quelque sorte le sujet de l'heure dans la ville. »

Chisholm, qui est devenu un héros local, nage dans le succès et reste concentré sur le travail qui l'attend au camp des M17. Pour lui, célébrer ses victoires n'est pas seulement une célébration du passé, mais aussi une façon de s'atteler à travailler fort dans l'avenir.

Originaire d'Antigonish, N.-É., Chisholm comprend les épreuves qui viennent avec le fait de vivre dans une petite communauté, mais il n'a jamais laissé rien lui barrer le chemin. Quand son équipe accusait un retard en finale de la Coupe TELUS, Chisholm a relevé le défi, prouvant qu'abandonner ne devrait jamais être une option.

La chose à laquelle il ne s'attendait pas, toutefois, c'était toute l'attention que les Islanders allaient recevoir de partout au pays. « C'était pas mal fou », dit-il à propos du nombre de gens qui ont cru en l'équipe, même dans les jours plus sombres – Cap-Breton Ouest a eu besoin d'aide pour se faufiler en demi-finale et s'accrocher pour vaincre la formation de premier rang, Mississauga, afin de confirmer sa participation au match pour la médaille d’or, au cours duquel les Islanders se sont rapidement retrouvés avec un retard de deux buts.

Son attitude humble l'a suivi dans son autre périple vers l'ouest, cette fois pour le camp national de développement des moins de 17 ans. « Nous sommes tous des Canadiens et nous en sommes fiers », confie-t-il, « et de faire partie des 100 meilleurs, c'est vraiment incroyable considérant le nombre de joueurs midgets partout au pays, alors c'est évidemment une grande réalisation pour nous tous ici. »

Les trois mois depuis son triomphe à la Coupe TELUS ont été un tourbillon pour Chisholm, qui a travaillé sans relâche afin de se préparer au camp. Est-ce que le titre national a gonflé son niveau de confiance? « Absolument », lance Chisholm. « Je pense que ce titre nous a fait connaître. »

Cependant, il est toujours déterminé à travailler encore plus fort pour parfaire ses habiletés afin de pouvoir jouer sur la scène mondiale. En général, il ne se dévoue pas seulement pour lui, mais pour l'équipe qu'il représente.

Le camp national de développement des moins de 17 ans est intense, avec des matchs, des entraînements, des séminaires éducatifs et des activités de renforcement d'équipe que les participants vivent au cours d'une période occupée de sept jours. Chisholm se dit impressionné par la qualité professionnelle du camp, avec un personnel incroyable avec qui il peut travailler et duquel il peut apprendre, et le programme qui couvre tout ce qu'il aurait pu penser.

Le camp vise à rassembler des joueurs de partout au pays (neuf provinces et un territoire sont représentés cette semaine à Calgary), à tisser des liens sur la glace comme en dehors et à former une camaraderie qui leur servira dans les futures compétitions internationales.

Le fait de rencontrer les autres Canadiens a été révélateur pour Chisholm, qui apprend non seulement sur la façon dont le hockey est joué et enseigné dans les grandes villes et les petits villages, mais aussi sur la façon de vivre d'un océan à l'autre à l'autre.

A-t-il un conseil pour les jeunes joueurs des petites communautés? « Vous ne vous retrouverez pas toujours devant les réflecteurs, mais vous devez profiter le plus possible de vos occasions. »

Pour Chisholm, c'est une combinaison de détermination et d'énergie avec une attitude pour atteindre des objectifs. C'est une attitude qui l'a certainement servie tandis qu'il continue de batailler pour une place au sein d'Équipe Canada.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2020-2021 : Les coulisses du camp
Jetez un coup d’œil sur ce qui s’est passé à l’extérieur de la patinoire, en coulisse du camp de l’équipe féminine.
ENF 2021 : ROUGES 4 – BLANCS 3 PROL. (jeu dirigé no 3)
Ella Shelton joue les héroïnes en prolongation, et les Rouges battent les Blancs.
ENF 2021 : BLANCS 2 – ROUGES 1 (jeu dirigé no 2)
Ella Shelton a marqué le but gagnant en fin de match, et les Blancs ont battu les Rouges.
2020-2021 ENP: ROUGES 5 – BLANCS 0 (jeu dirigé no 3)
James Dunn a inscrit un autre tour du chapeau pour mener les Rouges à un balayage des séances de jeu dirigé.
Horaire