juulsen lauzon feature
Un an plus tard...
Les deux derniers défenseurs libérés par l'équipe nationale junior du Canada l'an dernier, Noah Juulsen et Jérémy Lauzon, sont maintenant des éléments clés à la ligne bleue
Wendy Graves
|
29 décembre 2016
|

Pas de nouvelle, bonne nouvelle... parfois c'est mieux ainsi.

Noah Juulsen et Jérémy Lauzon peuvent en témoigner.

C'était il y a environ deux semaines, le 14 décembre, quand les deux défenseurs attendaient tranquillement dans leur chambre d'hôtel, pendant que les entraîneurs et le personnel de gestion de l'équipe nationale junior du Canada convoquaient certains joueurs pour des réunions individuelles.

Tandis que les aiguilles de l'horloge approchaient minuit, il devenait évident que leur téléphone ne sonnerait pas.

En effet, Juulsen, Lauzon et 20 autres joueurs ont plutôt obtenu la confirmation qu'ils faisaient partie de la formation définitive en vue du Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF.

« Nous sommes tous sortis tranquillement de nos chambres et avons commencé à nous faire l'accolade et à nous féliciter l'un et l'autre », confie Juulsen.

Remontez à il y a 12 mois et vous pouvez comprendre que Lauzon criait dans sa chambre.

Il y a un an, Juulsen et Lauzon se sont envolés pour la Finlande, bataillant pour un poste au Mondial junior. Au lendemain de Noël, ils ont dû retourner à la maison pour rejoindre leur équipe de club.

Entretemps, ils ont dû faire un voyage de trois heures en autobus entre le lieu de leur dernier match du camp de sélection à Imatra et leur hôtel à Helsinki, où ils ont été rencontrés et ont appris qu'ils étaient libérés et qu'un voyage plus long vers la maison les attendait.

Pour Juulsen, c'était Helsinki vers Francfort, puis Francfort vers Vancouver.

« Ce fut un long voyage. J'avais l'impression qu'il allait durer pour l'éternité », dit-il. « J'ai passé tout le vol à penser à des choses, qu'est-ce que j'aurais pu faire, qu'est-ce que j'aurais dû faire, mais en fin de compte, je savais que j'avais une autre chance cette année et j'ai tout fait pour arriver motivé à faire l'équipe cette année. »

En réalité, il n'y a rien que j'aurais pu ou dû faire différemment.

« Des fois, on libère des joueurs et ils ne sont qu'à un an de faire partie de notre équipe », exprime Joël Bouchard « Je pense que c'était le cas avec ces deux joueurs. »

À la défense, tu as besoin d'avoir beaucoup d'expérience, selon Bouchard, et au cours des 12 derniers mois, les deux joueurs ont fait le plein. Il y a eu les parcours en séries éliminatoires – Juulsen avec les Silvertips d'Everett; Lauzon avec les Huskies de Rouyn-Noranda – et les camps d'entraînement avec les équipes de la LNH qui les ont repêchés – les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston respectivement.

« Ils ont fait ce qu'il fallait durant l'été », commente Bouchard. « Ils ont fait ce qu'il fallait en début de saison. Ils ont fait ce qu'il fallait au camp. Et c'est ce qui leur a valu un poste au sein de la formation. Ces joueurs sont venus l'an passé. Ils ont fait leur possible. Ils étaient à un an de faire l'équipe et maintenant c'est le bon temps. »

C'est un cliché de le dire, mais après une grande déception peut survenir une encore plus grande motivation.

« Ce fut une déception parce que je voulais jouer avec cette équipe, mais après je me suis dit que c'était la vie et qu'il fallait aller de l'avant », se remémore Lauzon. « Je me suis concentré à jouer mieux avec mon équipe junior. » Lauzon a aidé les Huskies à remporter le championnat de la Ligue de hockey junior majeur du Québec et à participer au match de championnat de la Coupe Memorial 2016.

Le Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF marque la première fois que Lauzon représente le Canada à n'importe quel niveau. Jusqu'au camp de sélection de l'an dernier, il n'avait jamais vraiment reçu plus qu'une invitation, et ça vient avec un astérisque. Lauzon a été invité deux jours avant le camp en raison d'une blessure à un autre joueur. Tout ce qu'il a fait, c'est avoir passé proche de faire l'équipe.

« Je sais que j'étais près du but », lance-t-il. « Cette année, je savais que j'avais une grosse chance d'être sélectionné et je voulais juste m'assurer de prouver aux entraîneurs que je méritais d'être ici. »

Selon Bouchard : « Pour moi, c'est un joueur qui a du mordant à l'arrière; il a un petit plus que nous aimons tous au sein du personnel des entraîneurs et de gestion. »

Juulsen goûte également à ses premiers moments sur la scène internationale, même si ce n'est pas la première fois qu'il porte la feuille d'érable. Il a gagné la médaille d’argent avec le Pacifique au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2014. Les blessures et les succès en séries ont retardé ses débuts avec l'équipe nationale.

« Lorsque tu joues au niveau mondial, contre des attaquants très talentueux, tu dois vraiment être un bon défenseur, ce qui est son cas », explique Bouchard. Juulsen obtiendra sa part de points à l'autre extrémité de la glace. « Pour moi, il est une personne solide qui joue des excellents matchs. C'est facile de jouer avec lui. »

Une place au sein de l'équipe semblait plus assurée pour Juulsen; il n'a participé qu'à un des trois matchs au camp de sélection.

Et après un départ de 2-0, le Canada s'est assuré de participer aux quarts de finale; il jouera son match à Montréal. C'est un scénario qui excite l'espoir des Canadiens, comme celui de jouer un rôle dans un événement qu'il a suivi en grandissant.

« L'an passé, même si je connaissais tous les gars dans l'équipe et que je les appuyais, c'était difficile à regarder, sachant que j'aurais pu être là », admet Juulsen. « C'est le rêve de tout enfant de participer au Mondial junior et je pense que gagner la médaille d’or fermerait bien la boucle. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
AAEC : La concrétisation d’un rêve pour KPMG
Pour une 10e année, l’Association des anciens d’Équipe Canada et KPMG se sont associées pour offrir un match de rêve à des clients à Calgary.
CMM 2019 : FIN 3 – CAN 1 (Médaille d’or)
Theodore marque, mais le Canada se contente de l’argent à Bratislava.
CMM 2019 : CAN 5 – CZE 1 (Demi-finale)
Matt Murray fait 40 arrêts et mène le Canada en finale.
CMM 2019 : CAN 3 – SUI 2 PROL. (Quart de finale)
Severson marque à la fin et Stone compte en prol. dans un gain du Canada.
Horaire
Close
Credit