Déjà passé par là... et par là... et par là
Pour Tyson Jost, le Championnat mondial junior de l’IIHF met fin à un parcours sans précédent auprès de Hockey Canada et du Programme d’excellence
David Brien
|
4 janvier 2017
|

Tyson Jost a fait irruption sur la scène internationale au cours des huit derniers mois, mais cela n'a surpris personne à Hockey Canada.

Après tout, le natif de Kelowna en Colombie-Britannique a participé à presque autant de tournois nationaux et internationaux au cours des deux dernières années et demie que le personnel qui travaille pour l'organisation nationale.

Jost est le premier joueur de l'histoire à participer aux sept événements nationaux du Programme d'excellence – de sa présence à la Coupe TELUS 2014 (où il a aidé les Rockets de l’Okanagan à remporter seulement la cinquième médaille de tous les temps par une équipe de la Colombie-Britannique) à sa participation actuelle au Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF.

Entre les deux, il a joué pour Canada Blancs au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2014, avec les Vees de Penticton à la Coupe RBC 2015, et pour Canada Ouest au Défi mondial junior A en 2014 et 2015, remportant l'or avec l'équipe en tant que capitaine à sa deuxième présence ainsi que le titre de Joueur par excellence.

Il a remporté l'or à la Coupe commémorative Ivan-Hlinka 2015 et a porté le « C » pour Équipe Canada au Championnat mondial des M18 2016 de l'IIHF au printemps dernier où il a été nommé Meilleur avant et où il a fracassé le record de Connor McDavid pour le plus de points par un Canadien au tournoi.

Pas mal... pour un jeune de 18 ans.

Maintenant, le choix de première ronde de l'Avalanche du Colorado veut mettre fin à son cheminement dans le système de Hockey Canada avec une médaille d'or du Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF autour du cou.

Bien que le Mondial junior soit indubitablement la plus grande scène sur laquelle il a joué, Jost est le premier à admettre qu'il n'y a pas beaucoup de situations stressantes qu'il n'a pas vécues au cours de sa jeune, mais fructueuse carrière.

« Hockey Canada fait tellement un bon travail en développant ses joueurs », dit-il. « En me remémorant ma première expérience chez les moins de 17 ans, ils ont vraiment tout fait pour nous traiter comme des professionnels et pour que l’on connaisse [du succès] dans ces tournois à court terme.

« Je me souviens qu'au tournoi Ivan Hlinka, nous avions une assez bonne équipe là-bas, mais j'ai appris que tu dois t'adapter rapidement à différents rôles. Chaque fois que tu joues pour Équipe Canada, tu joues aux côtés de quelques-uns des meilleurs joueurs de ton groupe d'âge et de ton pays, alors c'est toujours une question de s'adapter à différents rôles et au jeu. »

L'adaptation à différents rôles n’est certes pas quelque chose de nouveau pour Jost. Le jeune homme qui porte le no 17 a été impressionnant à Toronto et Montréal non seulement en raison de ses habiletés haut de gamme, mais aussi de son jeu sur 200 pieds.

« Il est un joueur très complet », a dit Ryan Jankowski, directeur du personnel des joueurs de Hockey Canada. « Les entraîneurs l'aiment parce qu'il est aussi bon défensivement qu'il l'est en zone offensive où il crée de l'offensive et accumule des points.

« Vous pouvez le décrire comme un joueur polyvalent parce qu'il peut jouer en désavantage numérique et en avantage numérique. Il peut être sur la glace lorsque vous avez besoin d'un but, mais aussi lorsque vous devez protéger une avance. À cela s'ajoute un jeu débordant d'énergie et d'enthousiasme. »

Mais Jost n'est pas seulement une présence sur la glace – son éthique du travail et sa soif insatiable de gagner en font un chef de file naturel. Il a porté un « A » à la Coupe TELUS avant d'être capitaine à deux reprises la saison dernière.

Mais le joueur de première année de l'Université du Dakota du Nord n'a pas toujours été le joueur complet qu'il est aujourd'hui. C'est grâce à son expérience à Hockey Canada qu'il a acquis assez de connaissances pour devenir le joueur qu'il est.

« Que ce soit au sein de notre programme des moins de 17 ans ou des moins de 18 ans, Tyson a toujours été un joueur de l'élite », affirme Jankowski. « Mais il n'a pas toujours été dominant. Comprenez-moi bien, il a toujours été l'un des meilleurs joueurs de son groupe d'âge, mais c'est vraiment l'an dernier que j’ai remarqué une nette amélioration chez lui en tant que joueur.

« Le fait qu'il soit arrivé au Mondial des M18 comme capitaine de notre équipe et qu'il prenne vraiment les rênes de cette équipe. Il en a été la plus importante arme offensive et vraiment un des meilleurs joueurs de ce tournoi. C'est là que j'ai vu la croissance la plus marquée. »

Pour Jost, sa progression est le résultat du fait d'apprendre quelque chose à chacune de ses expériences nationales et internationales et d'affronter chaque fois les meilleurs adversaires possible.

« C'est bien pour votre développement de pouvoir faire partie de tous ces tournois et de jouer contre les meilleurs joueurs au monde », dit-il. « C'est tout simplement fantastique d'avoir le soutien que Hockey Canada vous offre. On vous donne à peu près tout ce dont vous avez besoin pour réussir et profiter de toutes les occasions.

« Quand vous retournez à votre équipe de club, vous rapportez plein de trucs que vous avez appris auprès du personnel et vous continuez de vous préparer pour l'année suivante lorsque vous aurez l'occasion de porter à nouveau [le chandail] canadien. »

Le Mondial junior n'est que la plus récente étape du parcours de Tyson Jost vers le succès. Quelle est la prochaine? Il sera admissible à revenir l'an prochain lorsque le tournoi aura lieu à Buffalo, mais ce ne sera sans doute pas la dernière fois que les partisans canadiens verront Jost.

« Son développement, son énergie et même son enthousiasme en tant que personne font de lui non seulement un joueur qui jouera au Mondial cette année, mais également un grand joueur pour le Canada », dit Jankowski.

« Ce serait vraiment spécial et, évidemment, c'est un de mes objectifs », a dit Jost à propos de représenter le Canada aux compétitions du plus haut niveau comme le Championnat mondial de l’IIHF et les Olympiques. « Ça fait partie des rêves de tous les jeunes, mais maintenant, je me concentre d'abord sur [le Mondial junior] et la conquête de l'or ici. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
DMJA 2017 : USA 3 – SUI 1 (Quart de finale)
Madden et Hall marquent en première, et les É.-U. l’emportent.
DMJA 2017 : RUS 3 – SUI 2 (Préliminaire)
Romanov marque le but gagnant et la Russie accède aux demi-finales.
DMJA 2017 : USA 2 – CAN-O 1 (Préliminaire)
Dugan marque à 32,7 secondes de la fin et donne la victoire aux siens.
DMJA 2017 : CZE 4 – USA 2 (Préliminaire)
Brizgala fait 37 arrêts, Chrtek inscrit un doublé; gain des Tchèques.
Horaire
Close
Credit