connor ingram feature
Deux gardiens de but, un même parcours vers le succès
De la Coupe TELUS au repêchage de la LNH et au Mondial junior, la carrière devant le filet de Connor Ingram et Dustin Tokarski a un parcours presque identique
David Brien
|
2 janvier 2017
|

Nés à huit années d'intervalle dans des villes séparées par un peu plus de 100 kilomètres, leur âge et ville natale sont à peu près les seules choses qui distinguent les Saskatchewanais Connor Ingram et Dustin Tokarski.

Ingram garde le but canadien en quête d'une médaille d'or au Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF, exploit que Tokarski a réalisé en 2009 lorsqu'il a aidé le Canada à remporter l'or à domicile à Ottawa.

Le tournoi du temps des Fêtes n'est que la pointe de l'iceberg; les deux ont fait leurs débuts sur la scène internationale au Mondial junior, mais un retour sur leur cheminement révèle plusieurs parallèles étonnants.

En 2014, Ingram, originaire de la petite ville d'Imperial en Saskatchewan, a effectué 60 arrêts dans le match pour la médaille d'or à la Coupe TELUS qui s'est décidé en troisième période de prolongation, pour mener les Mintos de Prince Albert au titre du Championnat national midget du Canada lors du plus long match de l'histoire du tournoi.

Tokarski? Le natif de Watson en Saskatchewan a bloqué 61 tirs pour aider les Mintos à remporter leur premier titre de la Coupe TELUS en 2006, aussi lors d'un match qui s'est terminé en troisième période de prolongation et qui était alors le plus long match de l'histoire du tournoi.

Les deux gardiens de but ont senti qu'ils avaient quelque chose à prouver pendant leurs années dans la catégorie midget après avoir été laissés de côté lors du repêchage bantam de la WHL. Remporter un championnat national a certainement ajouté une corde à leur arc.

« Dans les faits, nous avons aussi été tous les deux retranchés par le même entraîneur à notre deuxième année bantam », ajoute Ingram.

Au bout du compte, les deux se sont taillé une place au sein d’une formation de la WHL – Ingram avec les Blazers de Kamloops et Tokarski avec les Chiefs de Spokane, aidant l'équipe à remporter la Coupe Memorial en 2008 – et les deux ont suffisamment bien fait pour entendre leur nom appelé au repêchage de la LNH.

Il n'est pas surprenant de constater que les deux ont été repêchés par la même équipe – le Lightning de Tampa Bay. Ingram a été le 88e choix du Lightning au repêchage de 2016, 34 places devant Tokarski en 2008.

« Lorsque Tampa Bay a téléphoné, [nos ressemblances] sont devenues encore plus étranges », a dit Ingram, « mais, en même temps, c'est excitant. C'est quelqu'un que j'ai croisé à l'aréna pendant l'été. Il travaille toujours fort, et c’est certainement quelqu'un dont je veux m'inspirer. »

«C'est assez cool », ajoute Tokarski, qui garde le but des Gulls de San Diego, l'équipe de l'AHL affiliée aux Ducks d'Anaheim. « C'est bien parce que je ne le connais pas personnellement, mais j'ai entendu de belles choses à son sujet de gens à Prince Albert qui l'ont vu jouer à la maison. Et je n'ai pas entendu seulement de bonnes choses au sujet de ses aptitudes devant le filet, mais aussi de son comportement comme personne. C'est déjà un grand pas. »

Et faire de grands pas est certainement l'objectif principal d'Ingram; que ce soit à long terme en suivant les traces de Tokarski vers la Ligue nationale de hockey (il a joué 33 matchs avec Tampa Bay, Montréal et Anaheim) ou à court terme en terminant le Mondial junior avec une médaille d'or au cou.

« Mon expérience [au Mondial junior] a été incroyable jusqu'à présent et j'espère qu'elle se déroulera aussi bien que celle de Tokarski puisqu'il a remporté l'or », dit Ingram, « mais ce fut excitant, c'est certain, surtout que nous sommes deux gars que la plupart des gens avaient laissés pour compte lorsque nous étions plus jeunes.

« Personne ne s'attendait à ce que nous réussissions et, maintenant qu'il en a fait une carrière, si je peux parvenir à faire comme lui, je serai très heureux. »

Même si Ingram admet que monter sur la plus haute marche du podium au Mondial junior fait partie de son rêve, il rit à l'idée que cela s'ajouterait à la longue liste des ce que tu peux faire, je peux aussi le faire qu'il partage avec Tokarski.

Et comme si les deux n'avaient pas déjà assez de choses en commun, Ingram est à quelques victoires près avec Équipe Canada d'accomplir ce que seuls Tokarski et quelques rares autres ont réussi – remporter l'or à domicile.

« C'est un honneur de jouer pour ton pays », a dit Tokarski. « Pour moi, c'était à Ottawa, et ce fut tout un tournoi. Remporter une médaille d'or devant 20 000 partisans à l'aréna, et un million d'autres qui regardaient à la maison est quelque chose que je n'oublierai jamais. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
ENF : Rencontres à Victoria
Des joueuses de hockey atome de la CRFMHA ont eu la chance de rencontrer des membres d’Équipe Canada.
CMJ 2020 : CAN 4 – RUS 3 (Médaille d’or)
Thomas marque le BG à 3 min 58 s de la fin et le Canada remporte l’or.
Horaire