gabe bast feature

Le dernier combat de Bast

Après avoir raté la majeure partie des deux dernières saisons à cause de blessures, Gabe Bast, maintenant en pleine forme, veut terminer sa carrière junior en grand à la Coupe RBC

Derek Jory
|
15 mai 2017
|

Six matchs. Si tout se déroule comme prévu, il reste six matchs dans la carrière de Gabe Bast au hockey junior.

Mais le problème, c'est que tout ne s'est pas déroulé comme prévu au cours des dernières années.

Le défenseur de 20 ans de Red Deer, Alberta, s'est joint aux Vees de Penticton pour la saison 2014-2015 où il a connu une excellente saison recrue accumulant neuf buts et 40 points en 49 matchs. En 22 matchs éliminatoires, il a ajouté 13 autres points pour aider les Vees à remporter la Western Canada Cup et à atteindre les demi-finales à la Coupe RBC.

L’avenir semblait prometteur pour Bast.

Après huit matchs à sa deuxième saison à Penticton, Bast a commencé à ressentir un extrême inconfort dû à une inflammation dans la région du pubis, inflammation diagnostiquée par la suite comme une ostéite pubienne. Le délai pour son retour au jeu variait selon la personne à qui il parlait : « Les choses peuvent rentrer dans l'ordre dans une semaine ou dans neuf mois », lui a-t-on dit.

« Ce fut très difficile », dit Bast, « il y a eu plusieurs jours d'ennui passés assis à regarder, frustré de ne pouvoir contribuer. Nous avions une bonne équipe cette année-là, nous avons remporté 23 matchs de suite, et je restais là, assis, attendant et attendant, consultant médecin après médecin. Ça ne s'améliorait guère. »

Cette année, à l'approche de la saison, le défenseur de 5 pieds 10 pouces, 191 livres était très optimiste à l'idée que la blessure était chose du passé. S’étant engagé à fréquenter l'Université du Dakota du Nord l'an prochain, il s'agissait donc de sa dernière saison à Penticton et il s'était fixé des objectifs ambitieux pour lui et l'équipe – mais attendez, pas si vite.

L'ostéite pubienne est réapparue et elle a entraîné d'autres problèmes touchant les muscles et les ligaments voisins. Bast a joué deux matchs en septembre, quatre en novembre, et un en janvier avant de participer à sept matchs consécutifs pour clore la saison régulière. Au total, il n'a participé qu'à 14 matchs cette année... une autre fin frustrante à une autre année frustrante, non?

Détrompez-vous.

Bast a rapidement retrouvé la forme, accumulant six points au cours de ces sept derniers matchs et il a poursuivi sur cet élan en séries éliminatoires. Vingt-et-un matchs plus tard (un de moins que le total de ses deux dernières saisons), Bast, qui a obtenu six buts et 11 aides en séries éliminatoires, a aidé les Vees à se qualifier pour tenter de remporter leur deuxième titre national en six saisons.

Quel revirement!

« Mon objectif cette année était de jouer et de gagner un championnat national », a dit Bast. « Après avoir raté presque une saison complète à nouveau et participé à seulement quelques matchs en saison régulière, je devais faire mes preuves avant les éliminatoires. Je devais faire mes preuves devant le personnel des entraîneurs, je devais prouver à mes coéquipiers, je devais prouver aux partisans, à tout le monde, que j’étais encore capable. Et ce n'est pas fini. »

Bast dit que la perspective qu'il a acquise en tentant continuellement de surmonter ses blessures l'a aidé à alimenter la bête qui fait rage en lui. Le recul lui a permis de savourer chaque instant sur la glace, chaque présence, chaque mise au jeu et même chaque tir bloqué.

« Être en mesure de jouer un jour puis être tenu à l'écart du jeu pendant presque un an et demi m'a certainement ouvert les yeux. Je prenais peut-être ça pour acquis auparavant, mais après tout ça, disons que c'est différent. »

L'entraîneur-chef et directeur général des Vees, Fred Harbinson, aime bien le Bast qu'il a sous les yeux ces temps-ci. L'entraîneur d'expérience est heureux d'avoir son défenseur le plus fiable de retour en pleine forme.

« Il est l'un des défenseurs les plus talentueux du hockey junior; c’est un bon défenseur dans les deux sens du jeu qui a un très bon tir, » a dit Harbinson. « Offensivement, il dirige notre jeu de puissance, mais de l'autre côté aussi, il fait partie du duo que nous utilisons pour contrer les meilleurs joueurs adverses. Il est un de nos chefs de file et un de nos capitaines. Je ne crois pas que nous serions ici s'il n'avait pas fait partie de notre formation pendant les éliminatoires de nouveau cette année. »

Est-il donc juste de dire que Harbinson est surpris de constater que Bast a retrouvé la forme si rapidement?

« Je ne suis pas surpris. Nous craignions la rouille, mais quand vous être ce type de joueur et que vous êtes enfin complètement rétabli, attention. Son talent et sa capacité de voir le jeu et de jouer à un haut niveau sont inégalés. »

Avec le retour de Bast et des Vees à la Coupe RBC, une chose est certaine : ce défenseur s'investira à chaque présence. Après tout, il ne lui reste pas beaucoup de présences chez les juniors.

« J'aime bien nos chances. Nous avons un excellent groupe, nous avons été résilients tout au long des éliminatoires; c'est maintenant ou jamais, et nous avons bien réagi chaque fois qu'une telle situation s'est présentée cette saison. Nous avons l'équipe pour ceci. Je veux gagner et finir ma carrière au sommet.

« Il n'y a pas beaucoup de gens qui peuvent dire qu'ils ont gagné leur dernier match de hockey. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
FM18 : CAN 2 – FIN 0 (ronde préliminaire)
Le Canada perd malgré ses 40 tirs au but contre 17 pour la Finlande.
Coupe du centenaire 2022 : 29 mai (match de championnat)
Brooks est revenue de l’arrière et a battu Pickering pour gagner un troisième titre national.
CMM 2022 : FIN 4 – CAN 3 PROL. (médaille d’or)
Max Comtois crée l’égalité, mais le Canada termine avec l’argent.
Coupe du centenaire 2022 : 28 mai (demi- finales)
Brooks et Pickering ont confirmé leur place en finale du championnat national.
Horaire