Les gars à la ligne bleue
Médaillés d'or au Défi mondial junior A 2015, Dennis Cholowski, Dante Fabbro et Cale Makar sont réunis de nouveau au camp estival de l'équipe nationale junior du Canada
Derek Jory
|
5 août 2017
|

Lors des chaudes journées d'été, le choix est clair : aller à la plage. Camisole, short et gougounes ont rendez-vous avec le soleil, le sable et la détente. Y a-t-il un autre endroit où vous voudriez être?

Eh bien, oui.

Dennis Cholowski, Dante Fabbro et Cale Makar ont troqué leurs articles de plage pour leur équipement de hockey cet été et ils ne voudraient pas qu'il en soit autrement.

Les défenseurs canadiens – tous sélectionnés en première ronde lors de repêchages de la LNH – sont sur la glace au camp estival de développement de l'équipe nationale junior du Canada. Loin des plages de sable, les défenseurs travaillent d'arrache-pied à Plymouth, au Michigan, pour franchir la première étape du parcours vers le Championnat mondial junior 2018 de l’IIHF.

« C'est certainement différent de jouer des matchs qui ont une importance à ce temps-ci de l'année, mais c'est une expérience qui ne se présente pas souvent », affirme Makar qui a été sélectionné quatrième au total par l'Avalanche du Colorado lors du repêchage 2017 de la LNH.

« Il se passe beaucoup de choses et la compétition est relevée alors j'espère montrer ce que je sais faire et être choisi; ce serait un rêve devenu réalité. En grandissant, tu regardes le Mondial junior, et depuis que je suis tout petit que je veux y participer. C'est ma chance. »

Le camp ne représente pas la première fois que Cholowski, Fabbro et Makar se retrouvent ensemble sur la patinoire; il y a 18 mois, ils ont aidé Canada Ouest à remporter une médaille d’or au Défi mondial junior A 2015 à Cobourg, Ontario.

Fabbro avait alors accumulé cinq points, Cholowski, deux aides, et Makar, un but (en plus d'être nommé à l'équipe des étoiles du tournoi) pour permettre à l'Ouest de monter sur la plus haute marche du podium pour la première fois depuis 2011.

« Cette expérience-là, c'était quelque chose », dit Cholowski qui a été repêché 20e par les Red Wings de Detroit en 2016. « C'était cool pour moi de jouer contre les États-Unis; je me souviens que c'était une grosse affaire et que nous avons joué une finale excitante contre la Russie. Ce tournoi a été très amusant, et ce fut spécial de le vivre avec des amis. »

Les liens tissés pendant le Défi mondial junior A ont profité aux trois défenseurs, surtout à Cholowski et Makar, qui participent au programme d’excellence pour la première fois.

Makar a reçu des conseils de Tyson Jost, un autre choix au repêchage de l'Avalanche du Colorado, qui a porté le « C » pour Canada Ouest et a été nommé Joueur par excellence au Défi mondial junior A.

Jost, qui était membre de l'équipe nationale junior du Canada médaillée d'argent au Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF, a assisté au camp estival l'été dernier, et il a reçu une invitation cette année.

« Il m'a dit que ce serait exigeant et il avait raison », dit Makar en riant.

Tout comme Makar s'est tourné vers Jost pour avoir des conseils, Cholowski a pu parler du camp avec Fabbro.

Les deux joueurs issus de la région de Vancouver – Cholowski est originaire de Langley, C.-B., et Fabbro de Coquitlam – se connaissent depuis l'âge de six ans et ils ont cheminé ensemble au hockey mineur quoique surtout comme adversaires, mais occasionnellement comme coéquipiers.

Fabbro, repêché 17e par les Predators de Nashville en 2016, a joué pour le Canada au Mondial junior 2017 et il a assisté au camp estival l'an dernier. Fabbro savait à quoi s'attendre lorsqu'il est arrivé à Plymouth et Cholowski en a profité pour lui poser des questions.

« Nous avons appris à vraiment bien nous connaître au fil des ans et c'est quelqu'un à qui je peux parler de choses comme cette expérience », dit Cholowski. « C'est un gars agréable à fréquenter et c'est très amusant de le revoir. On dirait que nos chemins se croisent souvent et j'espère que ça va continuer. »

Fabbro admet qu'il se sentait beaucoup mieux préparé pour le camp cette année comparativement à 2016, et il tente de donner l'exemple aux nouveaux, leur montrant ce qu'il faut non seulement pour se tailler une place dans l'équipe, mais aussi pour gagner l'or.

Son principal conseil pour Cholowski a été de garder les choses simples et de ne pas oublier pourquoi il est au camp, car il y a beaucoup de choses qui se passent au milieu de l'été et le hockey peut en faire les frais.

« Je lui ai dit d'être lui-même; il y a une raison pour laquelle il est ici, alors il ne doit pas dévier de son jeu, montrer ce dont il est capable et aider l'équipe à être meilleure », a dit Fabbro en ajoutant que de jouer à nouveau pour Équipe Canada aux côtés de Cholowski et de Makar serait très spécial.

« Ce serait fantastique, surtout avec Dennis puisque nous sommes deux jeunes de la C.-B. qui ont joué l'un contre l'autre au hockey mineur et qui se sont encouragés chez les juniors et au collège. Si nous jouons tous les deux pour le Canada à nouveau, ce serait vraiment cool pour nos familles et pour nous.

Cette pensée me ramène à ce Défi mondial junior A en 2015. Nous avions une belle chimie et beaucoup de résilience dans cette équipe; nos gars de caractère ont joué un rôle important et notre leadership était tout à fait exceptionnel. Réunir tout le monde à nouveau serait spécial. »

Oubliez la plage, Cholowski, Fabbro et Makar ont des plans plus ambitieux.

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
ENF 2017-18 : CAN 9 – AIR 1 (Hors concours)
Saulnier et Johnston ont 2B dans la victoire du Canada à la série Esso.
ENF 2017-18 : NOR 4 – CAN 0 (Icebreaker)
Geneviève Lacasse a réalisé 22 arrêts, mais le Canada s’est incliné 4-0.
ENF 2017-18 : CAN 3 – ROY 1 (Icebreaker)
Poulin a marqué deux fois en troisième dans un gain du Canada.
ENF 2017-18 : CAN 4 – FLA 1 (Icebreaker)
Le but gagnant de Saulnier donne un premier gain au Canada.
Horaire
Close
Credit