ryan chyzowski
Le Défi des M17, une affaire de famille
Ryan Chyzowski a suivi son père et son frère aîné au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans
Randy Sportak
|
2 novembre 2016
|

Le père de Ryan Chyzowski, Dave, a porté le chandail d'Équipe Canada non seulement comme capitaine de la formation médaillée d'or au Championnat mondial junior 1990 de l’IIHF, mais aussi au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans quelques années auparavant.

Son frère aîné, Nick, a aussi porté le chandail orné de la célèbre feuille d'érable pour aider Équipe Pacifique à remporter l'argent au tournoi des M17 en 2014.

Maintenant, c'est au tour de Ryan de jouer pour son pays, et même s'il sait ce que cela a représenté pour son père et s'il a vu son frère faire la même chose, il n’était pas préparé au sentiment qui l'a envahi.

« C'était surréel », dit Chyzowski à propos du fait d'endosser le chandail la première fois. « Tu grandis en regardant le Mondial junior et tu rêves de jouer pour le Canada, mais quand ça arrive, c'est assez surréel d'enfiler le chandail et de patiner avec tes coéquipiers. »

Patiner pour le Canada avec les moins de 17 ans est devenu une affaire de famille pour les Chyzowski. Dave a joué pour Équipe Pacifique en 1988 (lorsque le tournoi s'appelait la Coupe Esso du Québec et qu'il regroupait cinq équipes régionales de partout au Canada) qui a terminé quatrième au tournoi de dix équipes remporté par l'Union soviétique qui a pu compter sur un jeune du nom de Pavel Bure.

L'équipe de Nick a perdu le match pour la médaille d’or contre une puissante formation américaine qui comprenait le premier choix au total lors du repêchage de la LNH cette année, Auston Matthews, maintenant membre des Maple Leafs de Toronto, ainsi que Noah Hanifin (Hurricanes de la Caroline), Zach Werenski (Blue Jackets de Columbus) et Matthew Tkachuk (Flames de Calgary), qui jouent tous déjà dans la Ligue nationale de hockey.

Au départ, Ryan ne faisait pas partie de l'une des trois équipes canadiennes, mais il a été ajouté à Équipe Canada Blancs lorsque Joe Veleno, qui pourrait bien être le premier choix au total lors du repêchage 2018 de la LNH, a dû se retirer du tournoi à cause d’une blessure.

« Quand ils ont annoncé les équipes et que mon nom n'était pas là, c'était un peu décevant, mais ça m'a motivé à continuer de travailler fort et cela a été payant au bout du compte », dit l'ailier des Tigers de Medicine Hat qui a marqué trois buts en neuf matchs de la Ligue de hockey de l’Ouest à sa saison recrue.

Le revirement de situation a créé encore plus de joie au sein de la famille qui, au dire des trois hockeyeurs, est soudée par la femme de Dave, Cindy.

« Je sais que tous les jeunes joueurs de hockey aspirent à jouer dans la LNH, mais endosser ce chandail, le chandail d'Équipe Canada, c'est quelque chose de spécial. Je suis fier que mes deux enfants portent ce chandail au même tournoi que moi », affirme Dave qui a été repêché deuxième au total par les Islanders de New York en 1989. Il a joué au hockey professionnel jusqu'en 2006 et il est maintenant directeur des ventes et du marketing pour les Blazers de Kamloops de la Ligue de hockey de l'Ouest.

« Ça me rappelle quelques-uns des souvenirs qui se sont quelque peu estompés avec l'âge. Ça me rappelle des éléments passés que j'ai aimés. Je sais exactement ce qu'ils traversent, et c'est génial. Je connais la nervosité. Je connais l'anxiété. Je connais l'excitation. Je sais qu'ils ont peur et qu'ils apprennent. Ils ne réalisent pas tout ce qu'ils apprennent à chaque étape de ces expériences.

« Je suis fier de mes enfants, peu importe, qu'ils jouent au hockey ou qu'ils étudient pour devenir enseignants ou médecins ou avocats ou plombiers. Je suis fier d'eux, peu importe, mais ceci me rappelle ce que j'ai vécu, ça le remonte à la surface et me procure un sentiment de fierté. C'est amusant. »

Il va sans dire que c'est amusant pour Ryan, mais c'est aussi une occasion en or pour le plus jeune membre de la famille Chyzowski, et ce, à plusieurs égards.

Sa saison recrue dans la WHL a engendré de bons moments, mais elle est aussi accompagnée des inévitables difficultés de croissance pendant que Ryan s'adapte. Au lieu d'être un joueur étoile comme c'était le cas au hockey mineur où il dominait par sa taille et ses habiletés, il apprend à composer avec des joueurs plus vieux et plus forts en jouant un rôle moins important en plus de développer son jeu sur 200 pieds comme l'exigent les entraîneurs.

« Je travaille présentement sur mon jeu personnel à Medicine Hat. Je travaille à devenir plus gros et plus fort et je veux travailler pour gravir les échelons dans l'équipe en vieillissant », dit Ryan qui pourrait devenir un ailier de puissance dans la LNH.

« Lorsque tu viens à ce tournoi, tu acquiers un peu plus de confiance dans ton jeu. C'est quelque chose que je vais retenir de mon passage ici. »

Autre fait saillant possible? Remporter l'or au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans ce qui serait non seulement un incroyable fait saillant de sa carrière, mais ce serait mieux que ce que son père et son frère ont réussi au tournoi.

« Nick n'a pas gagné et je n'ai pas gagné; nous espérons donc que Ryan rentre à la maison avec une médaille d’or et qu'il fasse mieux que nous. Il ne fait aucun doute qu'il placerait sa médaille d'or dans la chambre de son frère pour s'assurer que celui-ci la voit. Le chandail aussi », dit Dave en riant.

« Je ne sais pas si j’enfoncerais le fer dans la plaie », dit Ryan. « Mais j'aurais certainement le droit de me vanter. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CMM 2019 : CAN 8 – GER 1 (Préliminaire)
Stone compte trois buts, Mantha, deux, et le Canada bat l’Allemagne.
CNJA 2019 : BRO 4 – OTT 3 (Demi-finale)
Boyko marque et prépare le but gagnant et les Bandits iront en finale.
CNJA 2019 : PG 2 – OAK 1 (Demi-finale)
Neaton réussit 32 arrêts et aide les Spruce Kings à passer en finale.
CMM 2019 : CAN 5 – FRA 2 (Préliminaire)
Mantha marque deux autres buts et le Canada gagne un troisième match.
Horaire
Close
Credit