kemptville feature
© Inaction Photography
Au nom du hockey féminin
La Fin de semaine mondiale du hockey féminin a été célébrée avec des événements d’un océan à l’autre à l’autre
Wendy Graves
|
14 octobre 2015
|
Lors d’une fin de semaine consacrée à la célébration du hockey féminin, l’Association de hockey mineur du district de Kemptville, Ont., (KDMHA) s’est assurée que son équipe du Storm brille fort.

À l’occasion de la cinquième Fin de semaine mondiale annuelle du hockey féminin, une initiative de la Fédération internationale de hockey sur glace, Kemptville a tenu sa première Journée Storm le 10 octobre. Onze de ses douze équipes féminines ont joué des matchs hors concours surtout contre des clubs ne faisant pas partie d’une ligue.

« Nous avons organisé un événement de type professionnel dans le sens que toutes les équipes participaient à une séance d’échauffement, suivie d’une présentation des joueuses et de l’hymne national », explique Sylvain Campeau, vice-président de la KDMHA. « Des annonceurs en formation au Collège Algonquin ont annoncé le match et la station de radio du Collège Algonquin a diffusé les trois matchs des équipes de la classe compétitive. »

Alors que la ligue cesse normalement ses activités durant cette longue fin de semaine, Campeau a senti qu’il était important qu’il y ait du hockey pendant la Fin de semaine mondiale du hockey féminin. Selon les commentaires reçus, les joueuses et les parents sont d’accord avec lui.

« Puisque nous sommes une organisation avec des hockeyeurs des deux sexes, ils ont aimé le fait que cette journée soit dédiée aux filles », dit-il. Des filles plus âgées ont travaillé aux tables et des joueuses qui agissent normalement comme arbitres ont été employées durant la journée. « La journée était vraiment consacrée au Storm », note Campeau.

Ce n’était que l’un d’une douzaine d’événements qui se sont déroulés d’un océan à l’autre à l’autre durant la fin de semaine de l’Action de grâces, le tout au nom de la promotion du hockey féminin à l’échelle locale. Les ligues de hockey mineur féminin de l’Association de hockey amateur de la côte du Pacifique ont tenu des stages pour les gardiennes de but. Une équipe de l’Association de hockey sur glace féminin de la rive nord a joué au Rogers Arena durant le premier entracte de la partie de samedi soir opposant les Canucks de Vancouver aux Flames de Calgary. Des journées Découvrez le hockey avec Esso ont eu lieu à Borden-Carleton, Î.-P.-É., Brandon, Man., et Edmonton, Alb.

Plus d’une soixantaine d’événements ont été enregistrés partout au pays auprès de Hockey Canada. Chacun a reçu un écusson pour souligner son implication pour la Fin de semaine mondiale du hockey féminin.

« C’est la plus grande célébration de l’année », s’exclame Mandi Duhamel, responsable du développement du hockey féminin chez Hockey Canada. « Il s’agit d’une fin de semaine complète consacrée à la célébration du hockey féminin. Je crois qu’il est important d’attirer cette attention et de donner aux gens cette occasion de s’engager dans n’importe quelle sphère de cet événement. Plus il y a de personnes qui essayent ce sport ou le vivent, même si c’est seulement un ou deux jours par année, cela a un très grand impact. »

Une panne d’électricité à Harbour Breton, T.-N.-L., n’a pas amorti l’enthousiasme des 26 filles qui se sont rendues à l’aréna Connaigre pour un après-midi de séances de développement des habiletés hors glace et d’exercices, suivis d’un match de hockey-balle. En raison de la météo ce samedi, l’événement a été remis, pour des raisons de sécurité, au 21 octobre.

Harbour Breton n’a pas eu d’équipe féminine depuis plusieurs années, selon les dires de Sandra Dominie, la représentante du hockey féminin du hockey mineur de Harbour Breton. Avec cette réalité, les filles ont tendance à s’éloigner du hockey dès l’âge bantam. « Nous ne voulons pas perdre de filles, nous voulons leur offrir des occasions au hockey et dans des sports récréatifs et d’équipe. C’est vraiment important pour nous de nous assurer de leur donner la chance de jouer si elles en ont envie. »

Dominie affirme que l’association a de gros plans cette saison pour profiter de l’élan de la Fin de semaine mondiale du hockey féminin, dont possiblement accueillir des journées Découvrez le hockey avec Esso et des camps de développement pour les moins de 9 ans et moins de 12 ans. L’objectif éventuel est qu’une équipe féminine représente la communauté aux championnats provinciaux lors des deux prochaines années.

La pièce maîtresse de la Fin de semaine mondiale du hockey féminin au Canada a été la tenue du troisième Long match annuel qui a eu lieu le 10 octobre. Le match a commencé à Conception Bay, T.-N.-L., à 9 h 30 HA, pour se terminer 15 heures plus tard à Delta, C.-B. En tout, 52 matchs ont été joués dans 36 collectivités dans chaque province et territoire. Menée par un groupe de francs-tireurs de niveau atome à Chester, N.-É., qui ont compté 24 buts à eux seuls, Équipe Blancs a vaincu Équipe Rouges par un pointage cumulatif de 199-187.

« Chez Hockey Nord, ce fut excitant puisque nous avons mélangé le hockey-balle avec le hockey sur glace, alors que deux de leurs matchs se sont déroulés sur la glace et trois en hockey-balle », mentionne Duhamel. « Ce fut une façon pour Hockey Nord de contribuer. Nous voulions qu’ils soient de la partie, donc ce fut une bonne façon de garder les filles dans l’action de cet événement. »

Cette année, l’événement a vraiment créé un lien international. Le premier Match mondial féminin a duré trois jours au sein de 29 fédérations sur cinq continents. Vingt-sept joueuses, divisées en deux formations, Équipe Blancs et Équipe Bleus, ont procédé à la première mise au jeu de ce match, à Dunedin, Nouvelle-Zélande. Quarante-deux heures plus tard, des joueuses de niveau pee-wee à Verdun, Qc, ont complété ce match inaugural, alors que Richelieu (Bleus) a défait Lac St-Louis (Blancs) 4-2. Équipe Bleus a remporté le Match mondial féminin 106-83.

« L’unité de ce match, c’est ce qui est le plus important », lance Duhamel, « et plus nous travaillerons ensemble pour que celui-ci prenne de l’ampleur, le mieux ce sera pour tous. »

Montrez-nous comment vous avez célébré la #FSMHFCanada afin de courir la chance de gagner l’un des six ensembles de prix, incluant des billets pour les événements de hockey féminin à venir, dont le Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2016 de l’IIHF, à Kamloops, C.-B. Tous les détails se trouvent ici.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
DMJA 2019 : CZE 4 – RUS 3 PROL. (Préliminaire)
Barinka marque après 1 min 57 s en prolongation; les Tchèques gagnent.
DMJA 2019 : CAN-E 5 – CAN-O 1 (Préliminaire)
Deux buts, deux aides de Martino; l’Est gagne la bataille canadienne.
DMJA 2019 : USA 3 – CAN-O 2 (Préliminaire)
Farrell marque le but égalisateur et le but gagnant pour les É.-U.
DMJA 2019 : RUS 3 – CAN-E 2 PROL. (Préliminaire)
Ponomaryov marque en avantage numérique, et la Russie l’emporte.
Horaire