Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2016

3 étoiles du jour

SAMEDI 5 NOVEMBRE 2016

1. Adam Bokvist (Suède)
Aucun défenseur à Sault Ste. Marie n'a inscrit plus de buts que Bokvist et aucun de ses trois précédents n'ont été plus importants que son « But en or » inscrit en troisième période lors d'un jeu de puissance qui a permis à la Suède de ne jamais regarder derrière par la suite et de retourner sur la plus haute marche du podium au M17 pour la première fois depuis 2013.

2. Olof Lindbom (Suède)/Jacob Ingham (Canada Noirs)
Comment choisir entre les deux? Les deux gardiens de but ont multiplié les arrêts au Essar Centre – Lindbom a bloqué 27 tirs et Ingham en a arrêté 33 – dans un match pour la médaille d’or palpitant. En fin de compte, c'est Lindbom qui a vécu la gloire collective et individuelle, remportant l'or et étant nommé à l'équipe des étoiles.

3. Andrey Svechnikov (Russie)
Une autre apparition sur la liste pour le meilleur pointeur du tournoi, qui a récolté un but et deux aides pour mener la Russie à la médaille de bronze. Svechnikov a terminé la compétition avec cinq buts et trois aides, obtenant ses huit points dans la ronde des médailles. Il a raté les deux premiers matchs du tournoi et a été blanchi contre Canada Rouges.


VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016

1. Jacob Ingham (Canada Noirs)
La source de l’offensive des Noirs a été bien répartie, cinq joueurs différents comptant en temps réglementaire et en tirs de barrage, mais Ingham a volé la vedette entre les poteaux. Il a bloqué 10 tirs en première période, 11 en deuxième, 10 en troisième, et 3 en prolongation avant de repousser trois tireurs russes lors des tirs de barrage pour aider les Noirs à accéder à la finale.

2. Lukas Wernblom (Suède)
Wernblom a compté un seul but en cinq matchs, mais ce sont les deux qui ne compteront pas officiellement qui ont été les plus importants du tournoi pour les Suédois. Wernblom a fait mouche lors de la ronde 2 des tirs de barrage contre Canada Blancs avant d’ajouter le but gagnant au cours de la ronde 9 pour permettre aux Suédois de se qualifier pour le match pour la médaille d’or. 

3. Andrey Svechnikov (Russie)
Les Russes ont déjoué Jacob Ingham à quatre reprises lors de leur défaite en demi-finale – deux fois en temps réglementaire et deux en tirs de barrage – et trois d’entre eux ont été tirés par le bâton de Svechnikov. Il a démontré son puissant tir en première période avant de montrer qu’il avait une excellente coordination oculomanuelle en deuxième et il a ajouté un but en tir de barrage, le tout dans une cause perdue.


JEUDI 3 NOVEMBRE 2016

1. Olaf Lindbom (Suède)
Alors que ses joueurs à l'offensive ont mis près de 40 minutes avant de lui procurer plus d'un but pour l'appuyer, Lindbom s'est mis au travail tôt contre l'attaque massive très menaçante des États-Unis, qui avait touché la cible 5 fois en 13 tentatives lors des deux matchs précédents. Lindbom et son équipe ont neutralisé les six premiers jeux de puissance américains, et le gardien de but a terminé la rencontre avec 33 arrêts pour signer la victoire.

2. Andrey Svechnikov (Russie)
Tandis que la Russie tentait de protéger une avance d'un but à l'amorce du dernier tiers, Svechnikov a pris le match en main. Il a marqué ce qui allait s'avérer le but gagnant sur une montée d'un bout à l'autre de la patinoire tôt en troisième période, pour ensuite ajouter un but d'assurance dans un filet désert, aidant la Russie à accéder aux demi-finales pour la septième fois de suite au tournoi des M17.

3. Jett Woo (Canada Blancs)
Le capitaine canadien a choisi un moment opportun pour inscrire son premier but du tournoi. À l'approche d'une éventuelle prolongation, alors que son équipe avait déjà bousillé une avance de deux buts au profit de Canada Rouges, Woo s'est emparé d'une rondelle bondissante au haut du cercle et a envoyé le disque du revers dans le fond du filet, assurant à Canada Blancs sa place parmi les quatre demi-finalistes.


MARDI 1ER NOVEMBRE 2016

1. Jakub Lauko (République tchèque)
Après deux défaites par un but frustrantes en début de tournoi, Lauko s'est avéré l'étincelle dont les Tchèques avaient besoin. Il a participé aux deuxième, troisième, quatrième et cinquième buts de son équipe qui s'est donné une avance confortable après 40 minutes de jeu, pour ensuite compléter son tour du chapeau dans un filet désert et donner aux Tchèques une dose de confiance en vue des quarts de finale.

2. Allan McShane (Canada Noirs)
Adam McMaster a imité McShane et récolté trois points également, et les deux joueurs ont été des rouages essentiels du succès de l'attaque massive canadienne, mais c'est McShane qui a obtenu le but le plus important lorsqu'il a inscrit celui de la victoire sur une déviation pour permettre à Canada Noirs de mettre fin à la séquence de 18 gains consécutifs en ronde préliminaire des Américains et de prendre la tête du groupe A.

3. Shawn Element (Équipe Canada Rouges)
Pardonnez le jeu de mots, mais le joueur natif de Victoriaville, Qc, a été un « élément » clé de l'unité spéciale de Canada Rouges en désavantage numérique, qui a repoussé les six tentatives de la Russie sur le jeu de puissance, dont deux longues séquences à 5 contre 3 et une punition majeure de cinq minutes. Mieux encore, il a inscrit le seul but du match – en infériorité numérique évidemment – pour permettre à Canada Rouge de terminer en première place du groupe B.


LUNDI 31 OCTOBRE 2016

1. Daniil Isaev (Russie)
Le cerbère a été bombardé pendant la majeure partie de ce duel du groupe B; son équipe s'est fait dominer 29-9 aux tirs au but lors des 40 dernières minutes, mais il n'a rien cédé, bloquant les 37 tirs envoyés vers lui pour aider la Russie à demeurer invaincue. Il est devenu le premier gardien de but russe à blanchir la Finlande au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.

2. Serron Noel (Canada Rouges)
Les Canadiens ont bien réparti leur production offensive dans ce gain contre la Suède; huit joueurs ont récolté au moins un point, mais Noel a joué un rôle de catalyseur en début de rencontre, égalisant le compte à mi-chemin en première avant de mettre la table pour Ty Dellandrea qui a inscrit le but qui donnait l'avance aux siens avant le premier entracte. Canada Rouges n'a jamais regardé derrière par la suite.

3. Joel Farabee (États-Unis)
Farabee a obtenu encore une fois la troisième étoile du jour puisqu'il a fait exactement la même chose que lundi : marquer le but de la victoire. Alors que la prolongation se faisait sentir, et que les Américains venaient de laisser filer une avance de deux buts, le joueur natif de Cicero, N.Y., a fait mouche sur le jeu de puissance à 14 min 52 du troisième tiers, aidant son équipe à battre Canada Blancs.


DIMANCHE 30 OCTOBRE 2016

1. Tristen Nielsen (Canada Blancs)
Nielsen a été la vedette offensive du jour 1; le joueur de Fort St. John, C.-B., a ouvert la marque au premier vingt avant de compter un but en deuxième période et un autre en troisième période, complétant ainsi un tour du chapeau avec le but d'assurance à mi-chemin en troisième pour permettre à Canada Blancs d'amorcer la défense de son titre avec un gain.

2. Aleksandr Khovanov (Russie)
Le capitaine russe avait récolté un but et deux aides dans un gain en match préparatoire jeudi; il est resté sur sa lancée en début de compétition. Il a donné une avance de 2-1 aux Russes au deuxième tiers, puis a mis la table pour le but de Grigorii Denisenko qui propulsait les Russes en avant 3-2 en troisième avant de marquer le but de la victoire en prolongation lors d'un jeu de puissance, terminant le match avec trois points.

3. Joel Farabee (États-Unis)
Les Américains ont eu besoin de 45 minutes avant de toucher la cible contre les coriaces Tchèques, mais Farabee a couronné une remontée en prolongation, marquant en échappée avec 29 secondes à écouler. Les États-Unis ont ainsi signé un 17e gain de suite en ronde préliminaire de cet événement si on remonte au tournoi de 2012.

Vidéos
Photos
CNJA 2019 : BRO 4 – PG 3 (Championnat)
Boyko marque deux fois et mène les Bandits à un autre titre national.
CNJA 2019 : BRO 4 – OTT 3 (Demi-finale)
Boyko marque et prépare le but gagnant et les Bandits iront en finale.
CNJA 2019 : PG 2 – OAK 1 (Demi-finale)
Neaton réussit 32 arrêts et aide les Spruce Kings à passer en finale.
CNJA 2019 : OAK 7 – OTT 4 (Préliminaire)
Reeves obtient trois buts et les Blades prennent le troisième rang.
Close
Credit