Défi mondial junior A 2016

Étoile du jour

JOUR 7 – SAMEDI 17 DÉCEMBRE
Cayden Primeau (G) – États-Unis

Primeau a couronné un tournoi fantastique avec une performance en or, réalisant 14 arrêts pour signer le jeu blanc dans un gain de 4-0 contre Canada Est, permettant aux États-Unis de gagner une septième médaille d'or. Il a repoussé sept rondelles au premier tiers, quatre au deuxième et trois autres en troisième période pour obtenir le premier gain par jeu blanc de l'histoire au match pour la médaille d’or du Défi mondial junior A. Primeau a terminé le tournoi en tête chez les gardiens de but avec une moyenne de buts alloués de 0,90 et un pourcentage d’arrêts de 0,966. Avec Jonah Imoo (Canada Ouest, 2012), il est le seul portier à avoir enregistré plus d'un jeu blanc à une édition du tournoi – il a également écarté la Suisse de la feuille de pointage en quart de finale.


JOUR 6 – VENDREDI 16 DÉCEMBRE
Andrei Svechnikov (A) – Russie

Le joueur de 16 ans a fait du tournoi son terrain de jeu personnel, et a couronné sa performance avec éclat dans le match pour la médaille de bronze. Svechnikov a inscrit un tour du chapeau, ce qui a porté son total de buts à huit après quatre matchs et a placé l’avant au sommet de la liste des meilleurs buteurs du tournoi. Chacun de ses trois buts a mis une facette différente de son jeu en valeur : il a marqué le premier grâce à sa vitesse, le deuxième avec sa puissance et le troisième en faisant preuve d’habileté. Il a ainsi surpassé l’attaquant biélorusse Siarhei Drozd, qui avait obtenu sept buts lors du tournoi de 2008. Svechnikov terminera vraisemblablement au premier rang des pointeurs également, car sa récolte de 12 points lui donne une avance de sept points sur tous les autres joueurs des États-Unis et de Canada Est.


JOUR 5 – JEUDI 15 DÉCEMBRE
Stefano Cantali (G) – Canada Est

Il faut saluer l’effort de Lucas Thierus, qui a marqué le but gagnant en prolongation, permettant à Canada Est d’accéder au match pour la médaille d’or pour la première fois depuis 2011. Toutefois, il n’y aurait pas eu de temps supplémentaire si ce n’était de la performance de Cantali. Le gardien a terminé la soirée avec 33 arrêts, dont 17 en deuxième période, et certains de ses plus beaux pendant un avantage numérique des Tchèques à la fin de l’engagement médian, faisant en sorte que le match soit toujours sans but à l’amorce des 20 dernières minutes de jeu. Cantali se veut un candidat sérieux à l’équipe des étoiles – il mène le tournoi pour le nombre d’arrêts (104) et se trouve en deuxième place pour le pourcentage d’arrêts (0,954) et en troisième place pour la moyenne de buts accordés (1,66).


JOUR 4 – MERCREDI 14 DÉCEMBRE
Tomas Havranek (A) – République tchèque

Ce fut toute une soirée pour Havranek, et toute une soirée pour la République tchèque. Après avoir récolté une mention d’aide sur un but en première période qui donnait une avance rapide de 2-0 à son équipe, Havranek a inscrit l’un des buts les plus importants – sinon le plus important – de son pays au Défi mondial junior A lorsqu’il a marqué un but inespéré grâce à un tir sur réception à 1,5 seconde de la fin du match pour niveler la marque et forcer la tenue d’une prolongation. Et même s’il a raté sa tentative en tirs de barrage, Havranek a joué un rôle majeur dans une soirée remplie de premières pour les Tchèques : une première victoire contre Canada Ouest, un premier tournoi où ils remportent plusieurs matchs et, surtout, une première participation à la demi-finale.


JOUR 3 – MARDI 13 DÉCEMBRE
Ivan Chekhovich (A) – Russie

Chekhovich a poursuivi sur sa lancée. Il a d’abord préparé les deuxième et cinquième buts de la Russie en temps réglementaire – permettant à son équipe d'effacer quatre déficits d’un but grâce à cette contribution – avant de prendre les choses en main en prolongation. Après s’être défait de deux joueurs suisses, il a marqué du revers pour ainsi trancher le débat et envoyer la Russie directement en demi-finale à titre de gagnante du groupe A. Le but en prolongation a couronné une autre performance de plusieurs points de Chekhovich, qui se trouve à égalité avec ses compagnons de trio Alexey Lipanov et Andrei Svechnikov en tête des meilleurs pointeurs du tournoi avec chacun une récolte de six points après deux matchs.


JOUR 2 – LUNDI 12 DÉCEMBRE
Petr Kvaca (G) – République tchèque

Il a eu de la compétition avec le gros trio des Russes – Chekhovich, Lipanov et Svechnikov – mais Kvaca a eu droit à cet honneur en devenant seulement le deuxième cerbère à blanchir les sextuples médaillés d'or des États-Unis. Il a bien réparti ses arrêts, en bloquant 11 tirs au premier tiers, 9 en période médiane et 10 en troisième, ce qui lui a permis de mener son équipe à un gain auquel peu de gens s'attendaient; les Tchèques avaient gagné un seul match en ronde préliminaire en quatre apparitions au tournoi et aucun depuis 2011. Mais Kvaca a fait le travail devenant le seul gardien de but à ne rien concéder aux Américains après le choix des Blue Jackets de Columbus, Oscar Dansk.


JOUR 1 – DIMANCHE 11 DÉCEMBRE
Cale Makar (D) – Canada Ouest

Nommé à l’équipe des étoiles du tournoi en 2015, le capitaine de Canada Ouest semble en bonne posture pour répéter l’exploit en 2016. Makar est devenu le premier défenseur de l’histoire du Défi mondial junior A – et seulement le septième joueur au total – à inscrire cinq points en un seul match. Il a obtenu un but et une mention d’aide en première période, deux aides en deuxième et un but en troisième, permettant à Canada Ouest d’amorcer la défense de sa médaille d’or avec une victoire. Cette explosion offensive place déjà Maker en position de battre le record du plus grand nombre de points par un défenseur pendant un tournoi au DMJA – Ian Brady avait obtenu huit points pour les États-Unis en 2012.

Vidéos
Photos
Close
Credit  
Nouvelles récentes
Les plus populaires