Coupe TELUS 2017

3 étoiles du jour

3 ÉTOILES DU JOUR – DIMANCHE 30 AVRIL 2017

1. Logan Chisholm (Islanders du Cap-Breton Ouest)
Le choix le plus facile de la semaine. Chisholm sera à jamais la réponse d'un jeu-questionnaire de la Coupe TELUS; il a marqué le but égalisateur avec moins de six minutes à écouler pour forcer la tenue d'une prolongation et a inscrit le but de la victoire pour compléter la remontée des Islanders et procurer un tout premier titre au Canada atlantique.

2. Colten Ellis (Islanders du Cap-Breton Ouest)
L'homme masqué des Islanders a accordé quatre buts sur dix tirs et son équipe a rapidement pris un retard de deux buts, mais à partir de là, il a été brillant. Ellis a terminé sa soirée avec 43 arrêts, repoussant chacun des 37 derniers tirs auxquels il a fait face dans les 45 dernières minutes pour procurer la Coupe TELUS à la formation des Maritimes.

3. Josh Eisfeld (Rebels de Mississauga)
Après avoir regardé les six premiers matchs du bout du banc, Eisfeld a eu sa chance et l'a saisie. Il a réalisé 40 arrêts au total, gardant la deuxième meilleure offensive du tournoi sans but jusque dans les dernières minutes, permettant à Mississauga de quitter Prince George avec une médaille.


3 ÉTOILES DU JOUR – SAMEDI 29 AVRIL

1. Jakob Pelletier (Blizzard du Séminaire Saint-François)
Il s’agit d’une deuxième soirée de suite au sommet de la liste pour Pelletier. Il a obtenu une aide sur un but donnant une avance au Blizzard tôt dans le match, mais il a gardé le meilleur pour la période de prolongation, où il a contourné un défenseur qui tentait une glissade avant de battre de patience Dean McNabb pour permettre aux champions du Québec d’accéder au match pour la médaille d’or.

2. Jacob Stewart (Islanders du Cap-Breton Ouest)
Ce n’était pas le plus beau but de la carrière de Jacob Stewart, mais c’était sans doute le plus important. Alors que le pointage était nul en début de troisième période, Stewart a dirigé un tir qui semblait inoffensif vers le filet, mais il a glissé entre les jambières de Christian Purboo, donnant les devants pour de bon aux Islanders et, par le fait même, une place en finale.

3. Lukas Sillinger (Pat Canadians de Regina)
Tout le trio composé de Sillinger, Brodziak et Lees aurait mérité une étoile, mais c’est Sillinger qui l’obtient. Lorsque son équipe accusait un retard de deux buts avec moins de 23 minutes à jouer, il a préparé le filet de Brodziak avant la fin de la deuxième période, pour ensuite créer l’égalité lui-même au troisième tiers. Regina a cependant perdu en prolongation.


3 ÉTOILES DU JOUR – VENDREDI 28 AVRIL

1. Jakob Pelletier (Blizzard du Séminaire Saint-François)
L’offensive du Blizzard est officiellement en marche, et Pelletier a cessé de repousser l’échéance. Après avoir inscrit son premier point jeudi, le joueur hautement convoité de 16 ans a connu une explosion à l’attaque contre Leduc, marquant un but et en préparant quatre autres pour mener les champions du Québec en demi-finale.

2. Ty Kolle (Cougars de Cariboo)
La remontée s’est avérée à court d’un but, mais Kolle est presque parvenu seul à permettre aux Cougars de passer dans le carré d’as. Devant le meilleur gardien de but du tournoi, il a marqué deux fois en moins de trois minutes en troisième période pour soulever la foule de partisans locaux au CN Centre et transformer un déficit de deux buts en pointage égal.

3. Jordan Kazymyra (Pat Canadians de Regina)
Alors que les Pat Canadians risquaient de voir leur saison se terminer, confrontés à une égalité de 2-2 après deux périodes, Kazymyra a pris les choses en main pour son équipe et lui a permis de poursuivre son parcours cette fin de semaine. Il a préparé le but gagnant d’Adam Herold, il a ajouté un but d’assurance grâce à un but en désavantage numérique et il a permis à Matthew Chekay d’aller marquer dans un filet désert.


3 ÉTOILES DU JOUR – JEUDI 27 AVRIL 2017

1. Pierrick Dubé (Blizzard du Séminaire Saint-François)
Après avoir marqué quatre buts en trois matchs, le Blizzard a finalement trouvé son élan offensif dans un gain contre les hôtes, étant mené par Dubé. Il a nivelé la marque en deuxième période et inscrit un but d'assurance en début de troisième pour finalement compléter son tour du chapeau en fin de rencontre. Le Séminaire Saint-François a encore une chance de jouer en demi-finale.

2. Nathan Smilsky (Rebels de Mississauga)
Il a mérité cette étoile parce qu'il a fait ce que personne d'autre n'a accompli : marquer un but. Après plus de 44 minutes de jeu sans but, Smilsky a rompu l'égalité en début de troisième période, inscrivant le but de la victoire pour mener les Rebels à la victoire contre Cap-Breton Ouest et confirmant la place de l'équipe en demi-finale samedi.

3. Philippe Gaudreault (Blizzard du Séminaire Saint-François)
L'offensive du Blizzard a attiré toute l'attention pour de bonnes raisons, mais Gaudreault  a plus que fait sa part devant la cage de la troupe québécoise. Il a réalisé 24 arrêts au cours des 40 premières minutes, pendant que le match était serré et a bloqué 14 autres rondelles au troisième tiers pour procurer deux gros points à sa formation.


3 ÉTOILES DU JOUR – MERCREDI 26 AVRIL

1. Hunter Floris (Cougars de Cariboo)
Tandis que son équipe avait désespérément besoin d’une victoire dans la course aux demi-finales, Floris a donné à celle-ci – et à la foule de plus de 1 700 partisans au CN Centre – l’étincelle nécessaire, fonçant au filet pour s’emparer d’un retour en première période avant de se faufiler entre les défenseurs du Cap-Breton Ouest pour doubler l’avance des Cougars en deuxième période.

2. Maxime Collin (Blizzard du Séminaire Saint-François)
Collin a été au cœur de l’action pour le Blizzard, qui a obtenu sa première victoire. Son échec avant a provoqué le revirement menant au but qui a donné l’avance à son équipe en troisième période et – geste plus important encore – il a placé son bâton dans la trajectoire d’un tir de Yan-Cédric Gaudreault avec 15,7 secondes à jouer pour donner aux champions du Québec leurs deux premiers points.

3. Tyler Schendel (Oil Kings de Leduc)
Lors des deux buts inscrits par Schendel, ce dernier n’a eu qu’à faire avancer la rondelle sur une distance totale d’au plus trois pieds. Il a saisi un retour en toute fin de première période pour ouvrir la marque contre Mississauga, puis il a poussé une rondelle libre pour donner un but d’assurance aux Oil Kings à six minutes de la fin au troisième tiers, ce qui permet à Leduc de continuer de trôner au sommet du classement.


3 ÉTOILES DU JOUR – MARDI 25 AVRIL

1. Tyler Maser (Cougars de Cariboo)
Aucune équipe qui a perdu ses deux premiers matchs n’a atteint la demi-finale depuis 2011, donc le but égalisateur de Maser en fin de troisième période pourrait s’avérer l’un des moments les plus importants du tournoi pour l’équipe hôte. Maser a également touché la cible en avantage numérique et obtenu une aide.

2. Christian Purboo (Rebels de Mississauga)
Les Rebels sont au sommet du classement après deux jours en grande partie grâce à leur offensive, mais Purboo a volé la vedette mardi en obtenant le premier jeu blanc du tournoi. La première période a sans conteste été sa meilleure; il a effectué 16 de ses 34 arrêts dans les 20 premières minutes de jeu afin de rapidement donner le ton au match pour Mississauga.

3. Logan Timmons (Islanders du Cap-Breton Ouest)
Les Islanders ont accompli un exploit qu’aucune équipe de l’Atlantique n’a réussi en 36 ans, et c’est Timmons qui a été l’architecte de la victoire contre Leduc. Il a ouvert la marque en première période, avant d’ajouter ce qui allait s’avérer le but gagnant tôt en troisième période, et l’équipe des Maritimes en est désormais à son 14e gain en 16 matchs éliminatoires.


3 ÉTOILES DU JOUR – LUNDI 24 AVRIL

1. Easton Hesse (Oil Kings de Leduc)
Les Oil Kings verront le nom de leur équipe inscrit en tant que champions de la région du Pacifique dans le livre des records de la Coupe TELUS, et ils peuvent remercier leur gardien pour cet exploit. Hesse a été absolument remarquable pour Leduc, réalisant 39 arrêts – dont 19 en deuxième période seulement – afin de mener les Albertains à une victoire en lever de rideau contre l’équipe hôte de Cariboo.

2. Colten Ellis (Islanders du Cap-Breton Ouest)
Il s’était écoulé 12 années depuis la dernière victoire des champions de l’Atlantique contre les champions du Québec en ronde préliminaire, jusqu’à lundi. Ellis a été constant tout au long de la rencontre – 11 arrêts en première période, 12 en deuxième, et 11 en troisième – pour aider les Islanders à protéger une avance d’un but pendant les 38 dernières minutes de jeu.

3. Michael Hill (Rebels de Mississauga)
Départ lent? Aucun problème. Les Rebels ont attendu plus de 12 minutes avant d’obtenir un tir au but en début de rencontre, mais Hill a donné suite au but égalisateur avec celui qui donnait les devants aux siens moins d’une minute plus tard, en plus de préparer deux des trois buts de Mississauga en troisième période pour aider les champions de la région centrale à l’emporter.

Vidéos
Photos
Coupe TELUS 2019 : TIS 3 – CGY 2 (Médaille de bronze)
Martin bloque 34 tirs et les Trojans remportent la médaille de bronze.
Coupe TELUS 2019 : TOR 2 – MAG 1 2E PROL. (Médaille d’or)
Martino a joué les héros, menant les Young Nationals au titre.
Coupe TELUS 2019 : TOR 4 – CGY 2 (Demi-finale)
Wu bloque 36 tirs et les Young Nationals joueront pour l’or.
Coupe TELUS 2019 : MAG 4 – TIS 2 (Demi-finale)
Robidas récolte trois points, et les Cantonniers retournent en finale.
Close
Credit