TOUS ENSEMBLE de Janes : Jayna Hefford

Chef de file sur la glace au cours de sa carrière internationale de 17 ans, la quadruple médaillée d’or olympique demeure à l’avant-plan de la croissance du hockey féminin


Par Katie Brickman

Une passion brûlante pour le hockey a mené Jayna Hefford à une brillante carrière de joueuse.

Cette même passion la pousse maintenant à faire pression pour un sport plus inclusif en tant que chef de file de la Professional Women’s Hockey Players Association (PWHPA).

« Ma passion pour le hockey a toujours été une source de motivation personnelle, et c’est toujours le cas aujourd’hui », dit Hefford. « Même si je ne joue plus, j’aime toujours ce sport et je veux voir le hockey féminin atteindre un point où les jeunes filles pourront rêver de gagner leur vie en tant que joueuse de hockey. »

Hefford est conseillère aux activités de la PWHPA, une organisation représentant 200 des meilleures hockeyeuses. Dans le cadre de ses fonctions, elle gère les activités quotidiennes, y compris la planification d’événements, les commandites et les communications avec les joueuses.

« Nous essayons de faire progresser le sport et d’arriver au point où les femmes auront une ligue professionnelle qui leur permet de faire carrière au hockey », explique-t-elle.

Ayant grandi à Kingston, en Ontario, Hefford a été initiée au hockey dès son jeune âge. La glace est devenue l’un des endroits où elle se sentait le plus à l’aise.

« J’adorais la compétition. J’aimais la camaraderie, faire partie d’une équipe, et me mettre au défi de m’améliorer, particulièrement en vieillissant et en tant que joueuse de hockey de la haute performance », confie-t-elle.

Hefford s’est jointe au programme de l’Université de Toronto et a été repérée par Hockey Canada. Elle a fait ses débuts avec l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial féminin 1997 de l’IIHF.

À partir de ce moment, Hefford - qui a été intronisée au Temple de la renommée du hockey en 2018 – a connu une remarquable carrière de joueuse au cours de laquelle elle a remporté quatre médailles d’or olympiques consécutives et six championnats mondiaux, en plus de se classer deuxième dans l’histoire d’Équipe Canada pour le plus grand nombre de buts, de points et de parties jouées.

« Je me sens très choyée d’avoir eu une longue carrière et une carrière avec Hockey Canada », lance-t-elle. « Ce fut un immense honneur de représenter le Canada aussi longtemps que je l’ai fait. »

Son passage avec Hockey Canada l’a marquée de façon permanente, puisque ses coéquipières sont devenues des amies proches, des mentores et des confidentes. Elle est restée en contact avec de nombreuses anciennes joueuses, qui sont elles aussi toujours impliquées dans le hockey.

« Ces amies rencontrées au fil de mes 17 ans de carrière font toujours partie de mes meilleures amies aujourd’hui et sont des personnes avec qui je resterai toujours proche et partagerai ces souvenirs spéciaux », commente Hefford. « Beaucoup de mes amies sont toujours impliquées dans le hockey. Il y a plus de personnes de ma génération qui le sont que je ne l’aurais imaginé, que ce soit dans le domaine de la diffusion, comme entraîneuse ou en développement des habiletés. »

En tant que mère de deux filles et d’un garçon, Hefford fait la promotion d’une nouvelle vision du hockey féminin. C’est ce qui la motive sur le plan personnel et dans son travail au sein de la PWHPA - réclamer des salaires décents, une plus grande couverture médiatique, et mettre en place une ligue qui comptera les meilleures joueuses dans ses rangs.

« Je veux que mes filles grandissent et fassent tout ce qu’elles veulent et que leur sexe ne représente pas un obstacle », dit-elle.

Hefford a été commissaire par intérim de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) de 2018 à 2019. En mai 2019, la ligue a annoncé qu’elle n’était pas en mesure de poursuivre ses activités et s’est dissoute.

« Ce fut une occasion exceptionnelle d’apprendre et de vraiment comprendre le portrait du hockey féminin du point de vue commercial et ce qui devait vraiment changer dans la manière dont le sport féminin est soutenu », dit-elle.

L’un de ses objectifs consiste à établir des partenariats avec des acteurs importants comme la Ligue nationale de hockey (LNH) et des sociétés commanditaires pour favoriser le développement du hockey féminin.

« Je pense vraiment que la LNH a un rôle à jouer dans l’avenir du hockey féminin. Ils ont l’expertise, les connaissances, l’infrastructure et les ressources pour contribuer à l’essor de ce sport », affirme-t-elle. « Je pense que nous faisons des progrès, mais nous n’en sommes pas encore là, et il reste beaucoup de travail à faire et de choses à changer. »

Hefford a clairement expliqué pourquoi la croissance du hockey féminin était essentielle.

« [Il s’agit de] l’importance du sport pour les enfants et plus particulièrement pour les jeunes filles. Je pense que c’est essentiel, car nous avons vu les recherches sur le leadership et la confiance en soi que le sport apporte aux enfants. L’autre aspect est de s’assurer que le hockey demeure en bonne santé. Si nous ne devenons pas plus inclusifs en tant que groupe, ce sport ne se développera pas davantage. »

Voir la galerie de photos des joueuses honorées

Vidéos
Photos
CMJ 2022 : Trois masques, deux Équipes Canada
Voyez les masques uniques qui seront portés au Mondial junior.
CMJ : Plus qu’un simple masque
Les masques de TOUS ENSEMBLE de Janes alimenteront la conversation autour du hockey féminin.
ENF : Des souvenirs du passé avec Janes
Explorez les carrières de six joueuses célébrées par Janes.
FHC 2019 : Rêves devenus réalité à Thunder Bay
La Fondation Hockey Canada a établi un partenariat avec Hockey du Nord-Ouest de l’Ontario et PRO Kids pour permettre à 28 enfants de la région de Thunder Bay de sauter sur la glace grâce
Nouvelles récentes
Les plus populaires