Histoire de Hockey Canada

Histoire de Hockey Canada

Histoire de Hockey Canada


Les années 1910

Le tout débute le 4 décembre 1914, lorsque 21 intervenants du sport de partout au pays – de New Westminster, C.-B., à Montréal – se réunissent au Château Laurier à Ottawa. L’Association canadienne de hockey amateur voit le jour avec le mandat de superviser le hockey amateur à l’échelle nationale, et la Coupe Allan, donnée en 1908 par Sir H. Montague Allan, C.V.O., banquier montréalais et propriétaire d’une compagnie de navigation, devient le trophée du championnat du hockey amateur. Le conservateur de la Coupe Allan, William Northey, est désigné à titre de premier président du conseil d’administration de l’ACHA, tandis que le Dr W.F. Taylor fait office de premier président.


Les années 1920

La décennie s’amorce avec le premier succès du Canada sur la scène internationale. Les Falcons de Winnipeg remportent en effet la première médaille d’or olympique, même si le tournoi se tient lors des Jeux d’été à Anvers en Belgique. Une deuxième et une troisième médaille d’or s’ajoutent au cours des deux premiers Jeux olympiques d’hiver ayant lieu à Chamonix, France, en 1924, et à Saint-Moritz, Suisse, en 1928. L’ACHA poursuit son expansion avec l’ajout de l’Association de hockey amateur du district d’Ottawa en 1920 et de l’Association de hockey amateur des Maritimes, regroupant le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard, en 1928.


Les années 1930

Lancée en 1930, la Fédération internationale de hockey sur glace tient les Championnats du monde lors d’années non olympiques. Au cours de la décennie, le Canada remporte pas moins de huit médailles d’or, dont un quatrième titre olympique en 1932. Mais les États-Unis et la Grande-Bretagne mettent fin à l’emprise du Canada sur la médaille d’or. Les États-Unis remportent leur premier championnat mondial en 1933 avec une victoire en prolongation sur le Canada au cours du match pour la médaille d’or, tandis que les Britanniques s’emparent de l’or olympique en 1936, le Canada devant se contenter de la médaille d’argent. Le hockey mineur accentue sa présence partout au pays entre 1924 et 1933 et l’ACHA indique que les inscriptions ont presque triplé, passant de 6 800 à plus de 17 000.


Les années 1940

Avec la Seconde Guerre mondiale qui fait rage en Europe, le hockey senior se développe partout au Canada; les équipes des Forces canadiennes regorgent de joueurs de la LNH libérés par leur équipe professionnelle et de joueurs qui seront de futures vedettes du hockey. Le 30 juin 1947, la LNH, l’ACHA et l’Association de hockey amateur des États-Unis parviennent à un accord qui ouvre la voie pour la prochaine décennie : aucun joueur amateur de moins de 18 ans ne peut devenir joueur professionnel à moins que son équipe amateur y consente. C’est une étape importante dans l’évolution des droits des joueurs. Le Comité International Olympique réécrit les règles sur l’amateurisme en 1947 en établissant une distinction beaucoup plus rigoureuse. Ainsi, le Canada ne peut déléguer les champions de la Coupe Allan, les Royaux de Montréal, aux Jeux olympiques de 1948. Une équipe des Forces canadiennes, les RCAF Flyers, traverse l’océan en direction de Saint-Moritz où elle décroche l’or.


Les années 1950

Le Canada continue d’ajouter à sa collection de médailles d’or lors des Championnats mondiaux de l’IIHF et des Jeux olympiques d’hiver, mettant la main sur six titres mondiaux, dont la médaille d’or olympique en 1952. Mais le triomphe olympique des Mercurys d’Edmontonmarquera le début d’une longue disette pour le Canada, disette qui durera 50 ans. La décennie est témoin de l’ascension de la Suède, qui remporte son premier titre mondial en 1953, et de l’Union soviétique, qui amorce son parcours vers le succès en s’adjugeant l’or à ses débuts en 1954.


Les années 1960

Les Smoke Eaters de Trail s’emparent de la 19e médaille d’or du Canada lors du Championnat mondial de 1961, mais le Canada devra attendre 33 ans avant de remporter un autre titre! Devant les succès des Tchèques, des Russes et des Suédois, l’ACHA met sur pied la première équipe nationale masculine dirigée par le père David Bauer à l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver en prévision des Jeux olympiques d’hiver de 1964. Toutefois, cette équipe ne peut faire mieux que remporter trois médailles de bronze consécutives de 1966 à 1968. Célébrant sous peu son 50e anniversaire, l’ACHA instaure l’Ordre du mérite pour souligner les efforts de ceux et celles qui ont contribué sans relâche à la cause du hockey amateur au Canada. L’organisation prend de l’essor en inaugurant son premier bureau national à Winnipeg en 1967. L’Association de hockey amateur de Terre-Neuve devient membre de l’ACHA en 1966, tandis que le Nouveau-Brunswick quitte l’AHA des Maritimes pour créer sa propre division en 1968.


Les années 1970

C’est en adoptant une position ferme que le Canada amorce la décennie; en effet, en guise de protestation contre l’exclusion des joueurs professionnels des compétitions de l’IIHF, le Canada se retire des tournois internationaux de 1970 à 1976, ratant du même coup deux Jeux olympiques d’hiver. Malgré cette réalité, les meilleurs joueurs du Canada représentent leur pays pour la première fois en 1972, lorsque le Canada et l’Union soviétique s’affrontent huit fois au cours de la Série du siècle épique, tournant majeur dans l’histoire du hockey international et certes l’événement précurseur à la tenue de la première Coupe Canada en 1976. Au pays, des championnats nationaux sont créés pour le hockey junior A (Coupe du Centenaire) et midget (Coupe Wrigley) en 1971 et 1974, respectivement. L’Association de hockey amateur des Maritimes ferme ses livres lorsque la Nouvelle-Écosse quitte le navire pour créer sa propre division en 1974, faisant de l’Île-du-Prince-Édouard la seule survivante, et l’ACHA célèbre l’embauche, en 1979, de Murray Costello qui devient son premier président à temps plein, pavant ainsi la voie à des changements majeurs sur le mode de fonctionnement de l’organisation.


Les années 1980

Le hockey canadien de haut niveau ne sera plus jamais le même avec la création, en 1981, du Programme d’excellence, lequel réunit les meilleurs jeunes joueurs canadiens de moins de 17 ans, de moins de 18 ans et de moins de 20 ans. Après avoir passé des années à envoyer des équipes de joueurs étoiles de ligues et les champions de la Coupe Memorial au Championnat mondial junior de l’IIHF, le Canada délègue sa première véritable équipe nationale en 1982 et remporte sa première médaille d’or, ajoutant par la suite une deuxième et une troisième médaille d’or en 1985 et 1988. Le Canada connaît aussi du succès à la Coupe Canada, remportant le tournoi en 1984 et 1987, et accueille pour la première fois le plus important événement sportif au monde lorsque Calgary est l’hôte des Jeux olympiques d’hiver de 1988. La création du Championnat national féminin en 1982 se veut une autre étape dans la croissance sans précédent du hockey féminin, menant au premier championnat mondial non officiel en 1987, et à la création de l’équipe nationale féminine du Canada vers la fin de la décennie.


Les années 1990

La décennie prend son envol avec une autre première, alors que la ville d’Ottawa accueille le premier Championnat mondial féminin de l’IIHF, remporté par le pays hôte (portant le rose). L’équipe nationale junior du Canada domine la décennie, remportant cinq médailles d’or consécutives de 1993 à 1997. L’équipe nationale féminine du Canada ne perd aucun match dans le cadre du Championnat mondial au cours de la décennie, remportant cinq médailles d’or, et l’équipe nationale masculine du Canada remporte la médaille d’or au Championnat mondial grâce à une victoire en tirs de barrage en 1994, mettant ainsi fin à une disette de 33 ans. Dans l’ensemble, le Canada termine les années 1990 avec 14 médailles d’or, soit deux au Championnat mondial de l’IIHF, cinq au Championnat mondial féminin de l’IIHF et sept au Championnat mondial junior de l’IIHF, incluant un balayage des trois championnats mondiaux en 1994 et 1997. Les Jeux olympiques d’hiver de 1988 marquent le début d’une nouvelle ère pour le hockey olympique, les joueurs de la LNH étant autorisés à prendre part au tournoi masculin pour la première fois, et le hockey féminin faisant ses débuts. Hockey Nord joint les rangs de l’ACHA et devient la 13e et plus récente division en 1998. La même année, l’ACHA et Hockey Canada fusionnent sous le nom de Hockey Canada, tous les aspects du hockey canadien étant désormais regroupés sous un même toit.


Les années 2000

Le hockey canadien atteint de nouveaux sommets en 2002, les équipes féminine et masculine remportant l’or aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. L’équipe féminine met la main sur une deuxième médaille d’or consécutive quatre ans plus tard à Turin. L’équipe nationale sur luge du Canada se joint à la famille de Hockey Canada en 2004 et grimpe deux ans plus tard sur la plus haute marche du podium paralympique pour la première fois. L’équipe nationale masculine du Canada remporte son 24e et plus récent titre mondial en 2007, son dernier de trois dans la décennie, l’ajoutant aux médailles d’or obtenues en 2003 et 2004. Pour la deuxième fois, l’équipe nationale junior du Canada remporte cinq médailles d’or consécutives au Championnat mondial junior de l’IIHF, cette fois-ci de 2005 à 2009, et l’événement devient l’un des points forts du calendrier international de hockey, surtout lorsqu’il se tient au Canada. Outre ses deux médailles d’or olympiques, le Canada remporte quatre autres médailles d’or au Championnat mondial féminin de l’IIHF, et devant la croissance du hockey féminin, la première Coupe Esso, le Championnat national midget féminin du Canada, est disputée en 2009.


Les années 2010

La décennie s’amorce sans contredit par un événement phare du hockey canadien alors que les yeux de l’univers des sports sont tournés vers Vancouver, site des Jeux olympiques d’hiver de 2010. Les équipes féminine et masculine du Canada remportent l’or olympique, procurant ainsi aux amateurs un moment olympique unique chez nous au Canada. Quatre ans plus tard, l’exploit se répète, mais cette fois-ci à Sotchi, en Russie. L’équipe nationale féminine du Canada s’adjuge un dixième titre mondial grâce à sa victoire couronnée d’or en 2012, tandis que l’équipe nationale sur luge du Canada remporte un troisième championnat mondial en 2013. Les inscriptions au hockey mineur franchissent une autre étape importante, dépassant le cap des 600 000 joueurs pour la première fois au cours de la saison 2011-2012.

Vidéos
Photos
CMJ : Plus qu’un simple masque
Les masques de TOUS ENSEMBLE de Janes alimenteront la conversation autour du hockey féminin.
ENF : Des souvenirs du passé avec Janes
Explorez les carrières de six joueuses célébrées par Janes.
AAEC 2019 : Fouler les verts pour le hockey
Plus de 140 golfeurs ont participé à la 10e édition du Tournoi de golf-bénéfice de l’AAEC au Lakeside Golf Club de Chestermere, Alb., amassant plus de 36 000 $ pour la FHC.
Nouvelles récentes
Les plus populaires