Rantamaki Impatiente de Viser L'Or Avec la Finlande
WWC.028
|
|

le 3 avril 2007

Par Lucas Aykroyd

Peut-être qu’il y avait quelque chose dans l’eau. La dernière fois que le Championnat mondial féminin de l’IIHF a eu lieu au Canada (en 2004 à Halifax), Karoliina Rantamaki de la Finlande n’a obtenu aucun point en cinq matchs même si son pays a décroché la médaille de bronze. Étant donné que la vétérante de 5 pieds 4 pouces, 150 livres, est l’une des meilleures marqueuses de la Finlande, la situation était anormale.

Les partisans de la Finlande espèrent que Rantamaki revêtira la même forme que celle qu’elle a démontré cette année avec les Blues d’Espoo dans la Ligue finlandaise avec qui elle a inscrit 28 buts pour terminer la saison au premier rang des marqueuses de la ligue. Au fait, vingt-huit est le même nombre de points qu’elle a accumulés en 46 matchs en carrière lors de tournois de l’IIHF avant le tournoi de cette année où elle disputera son premier match le 4 avril contre la Russie.

La défaite de 9 -0 aux mains du Canada lors d’un match hors concours n’avait rien pour améliorer la confiance des joueuses, mais Rantamaki a choisi de tirer une leçon de cette débâcle. « Nous savons que nous avons eu une bonne première période contre le Canada », dit-elle en insistant sur le fait que l’équipe hôtesse n’était en avance que d’un but après le premier tiers. « Nous savons que nous pouvons bien jouer si nous nous concentrons tout le temps et que nous donnons le meilleur de nous-mêmes. Notre entraîneur [Hannu Saintula] nous a dit que chacun de nos trios doit jouer ensemble comme une unité. »

Rantamaki est aussi heureuse de l’ajout de nouvelles joueuses à la formation comme la défenseure Mira Jalosuo, 18 ans, six pieds, et Jenni Hiirikoski, une autre défenseure, mais toute menue, dont le nom signifie « souris rapide » en français.

« Nous avons plus de jeunes joueuses cette fois-ci et un plus grand nombre d’entre elles en sont à leur premier tournoi d’envergure », explique Rantamaki. « Mais nous avons encore suffisamment de joueuses plus âgées qui font partie du programme depuis bon nombre d’années. »

La capitaine de l’équipe olympique de 2006, Sari Fisk, une coéquipière de Rantamaki avec l’équipe d’Espoo, n’est toutefois pas de la formation. « Elle a cessé de jouer après les Olympiques, puis dans le temps des Fêtes, elle a décidé de recommencer à jouer, et elle est revenue. Mais je pense qu’elle veut seulement jouer à Espoo maintenant. Il y a beaucoup moins d’entraînements qu’avec l’équipe nationale. »

Pendant ce temps, l’équipe nationale de la Chine a pris des dispositions pour jouer dans la Ligue finlandaise au cours des dernières années afin d’améliorer ses habiletés. « Ce fut très intéressant », déclare Rantamaki. « Je ne sais pas pourquoi la Chine veut participer à la Ligue finlandaise. Peut-être qu’il n’y a pas de ligue en Chine. Il est possible qu’elle soit de retour la saison prochaine. »

Quant aux espoirs de la Finlande de gagner à Winnipeg? Rantamaki ne s’aventure pas jusque-là.

« Nous devons simplement nous concentrer sur nos deux premiers matchs contre la Russie et la Suède. Après, on verra. »

2007 Championnat mondial féminin

 

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca/p>

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
FHC 2017 : Sur le terrain de golf pour le hockey
Sur le terrain de golf pour le hockey
FHC 2017 : Le hockey canadien uni au gala
La fine fleur du hockey, incluant les personnalités honorées de l’Ordre du hockey au Canada, des membres de l’équipe nationale sur luge du Canada médaillée d’or et des anciens d’Équipe Canada.
ÉNL 2017 : L’or gagné à Gangneung est célébré à Saskatoon
L’or gagné à Gangneung est célébré à Saskatoon
OHC 2017 : Les récipiendaires de 2017 honorés au gala de la FHC
Les récipiendaires de 2017 honorés au gala de la FHC
Horaire
Close
Credit