Canada 2 - États-Unis 3

Les États-Unis battent le Canada 3-2 pour la médaille d’or au Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF

LA PRESSE CANADIENNE

OTTAWA , Ont. – Les États-Unis ont remis la main sur le titre du championnat mondial féminin mardi soir, battant le Canada 3-2.

Les Américaines ont gagné quatre des cinq derniers titres mondiaux.

Amanda Kessel a inscrit le but de la victoire sur un 2 contre 1 à 3 min 09 s du troisième tiers. Le Canada a retiré la gardienne Shannon Szabados (Edmonton, Alb./Northern Alberta Institute of Technology, ACAC) à la faveur d’une sixième joueuse dans les dernières secondes, mais en vain.

Les Canadiennes avaient défait les Américaines en prolongation au match pour la médaille d’or à Burlington, Vt., l’an passé, mais les États-Unis ont provoqué la situation inverse en 2013.

Brianna Decker et Megan Bozek ont également compté pour les États-Unis, tandis que la cerbère Jessie Vetter n’a eu besoin de bloquer que 14 rondelles dans la victoire. Kendall Coyne a cumulé deux aides.

Courtney Birchard (Mississauga, Ont./Brampton, LCHF) et Caroline Ouellette (Montréal, Qc/Montréal, LCHF) ont répliqué pour le Canada devant une foule de 13 776 personnes à l’aréna PBS. Szabados a été la gardienne la plus occupée, bloquant 27 des 30 tirs dans la défaite.

Marie-Philip Poulin (Beauceville, Qc/Université de Boston, HE) a récolté deux aides et a terminé au sommet des pointeuses du tournoi avec six buts et six aides en cinq rencontres. La joueuse de 22 ans a été nommée joueuse la plus utile du tournoi et meilleure avant.

Depuis la victoire du Canada de 2-0 contre les États-Unis aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, C.-B., les deux formations ont maintenu des fiches de 8-8 l’une contre l’autre. Neuf de ces affrontements se sont soldés par un but.

Les deux pays ont croisé le fer en finale des 15 championnats mondiaux depuis 1990. Les Canadiennes ont gagné 10 fois, les Américaines à cinq reprises.

Les deux pays auront rendez-vous encore au moins six fois l’hiver prochain lorsqu’ils s’entraîneront à temps plein en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, Russie.

Un horaire de matchs entre les deux formations sera bientôt dévoilé, mais un affrontement le 20 décembre à Grand Forks, Dakota du Nord, a déjà été confirmé par USA Hockey.

Les deux nations sont des rivales aguerries, mais elles aiment s’affronter puisqu’elles arrivent à tirer le meilleur l’une de l’autre et présentent le meilleur divertissement en hockey féminin.

Le match pour le championnat de mardi a été une autre lutte acharnée. Les États-Unis ont profité de leur plus grande présence physique à la ligne bleue pour garder le Canada à l’écart et ont inscrit deux buts sur des surnombres.

Kessel, la soeur cadette de l’avant des Maple Leafs de Toronto, Phil Kessel, a compté le but gagnant sur un 2 contre 1 en troisième période.

Le Canada menait 1-0 après 20 minutes, mais les deux équipes ont retraité au vestiaire avant la troisième période, à égalité 2-2, grâce à un but de Ouellette, qui a longé la rampe pour marquer sur le  jeu de puissance, à 17 min 50 s.

Toutefois, à mi-chemin dans la période, les hôtes ont écopé de punitions. Alors que Rebecca Johnston (Sudbury, Ont./Toronto, LCHF) et Hayley Wickenheiser (Shaunavon, Sask./Université de Calgary, SIC) étaient au cachot pour deux minutes, la défenseure américaine Bozek a compté d’un tir sur réception, à 14 min 26 s.

Decker avait égalisé le pointage à 1-1 sur un surnombre. Elle a feinté Szabados et glissé le disque derrière elle, à 2 min 23 s.

Les Canadiennes ont écoulé deux punitions mineures dans la période. Avec ce temps passé au cachot, le Canada a dirigé moins de tirs vers le filet adverse et était dominé 24-10 à ce chapitre après 40 minutes.

Le tir puissant de Birchard a battu Vetter à 9 min 50 s du premier tiers, le seul but de la période d’ailleurs. Les deux équipes ont eu des chances de marquer et les gardiennes de but ont bien fait.

Szabados a bloqué Decker sur une échappée après un revirement du Canada en zone neutre en début de période. Vetter a utilisé ses jambières pour frustrer Meghan Agosta-Marciano (Ruthven, Ont./Montréal, LCHF) dans l’enclave à la 14e minute. La Canadienne

Brianne Jenner (Oakville, Ont./Université Cornell, ECAC) a touché le poteau droit à la huitième minute de jeu du match.

Les hôtes ont été dominés 12-8 au premier tiers et n’ont pu profiter d’un avantage de deux joueuses de 29 secondes en fin de période pour inscrire un deuxième filet.

La capitaine du Canada Wickenheiser n’était pas en parfaite santé pour le match. Elle s’est blessée au dos dans le premier match du tournoi, une victoire de 3-2 du Canada en tirs de barrage, et a raté le reste de la ronde préliminaire.

Plus tôt mardi, la Russie a défait la Finlande 2-0 pour s’approprier le bronze. Il s’agit de la deuxième médaille du pays à ce tournoi, après une médaille de bronze en 2001. La Fédération de hockey sur glace de Russie investit finalement davantage en hockey féminin puisqu’elle voudrait que le pays hôte gagne une médaille à Sotchi.

L’ancien des Sénateurs d’Ottawa, Alexei Yashin, a été nommé directeur général de l’équipe en décembre.

L’Allemagne a terminé en cinquième position et la Suisse a pris le sixième rang à Ottawa. La Suède, médaillée d’argent aux Jeux olympiques de 2006, a évité d’être reléguée en battant les Tchèques dans une série 2 de 3.

Il n’y aura pas de Championnat mondial féminin en 2014 puisque la Fédération internationale de hockey sur glace ne tient pas de tournoi féminin lors d’une année olympique. La Suède sera l’hôte du Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2015 de l’IIHF. Le Canada sera à nouveau l’hôte en 2016 et 2020.

Les équipes aux Jeux olympiques de 2014 seront le Canada, le Japon, la Finlande, la Suisse, la Suède, la Russie et l’Allemagne.

Le Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF a vendu environ 150 000 billets, mais puisqu’ils étaient vendus en forfaits, l’assistance a été tout juste inférieure à 100 000, selon les organisateurs.

Le tournoi de 2007, à Winnipeg, détient toujours le record d’assistance de cette compétition, avec 119 231. Il a généré des profits de 751 000 $ pour Hockey Canada et Hockey Manitoba.

Le championnat mondial à Ottawa réalisera un profit d’au moins 500 000 $, selon le coprésident du comité hôte, Cyril Leeder, dont 25 % du profit sera redistribué dans le hockey féminin en Ontario et le reste, dans les programmes de développement de Hockey Canada.


L’INSTANT : Canada – États-Unis – mardi 9 avril

par Chris Kallan

OTTAWA, Ont. – Ah, ces Américaines!

À domicile, dans la capitale nationale, l’équipe nationale féminine du Canada a perdu un match pour une médaille d’or aux mains de ses grandes rivales des États-Unis. Une vraie défaite crève-cœur pour le Canada qui avait gagné l’or au premier championnat mondial à Ottawa, là où tout a commencé il y a près d’un quart de siècle.

La victoire de 3-2 des Américaines mardi devant 13 776 partisans à l’aréna PBS était la cinquième en sept ans pour les États-Unis au Mondial féminin. Le Canada a remporté les huit premiers titres et il en a dix à son actif ainsi que cinq médailles d’argent.  

Amanda Kessel, la Joueuse par excellence de la NCAA cette année, a marqué le but gagnant en décochant un tir des poignets de l’aile droite à 3 min 9 s du dernier tiers. Le Canada a été largement dominé au chapitre des tirs au but par la marge de 30-16.

Par le passé, le Canada avait gagné au Centre municipal d’Ottawa (1990), à l’Aud à Kitchener (1997), au Hershey Centre à Mississauga (2000), au Metro Centre à Halifax (2004) et au MTS Centre à Winnipeg (2007).

Ah oui, n’oublions pas le triomphe aux Olympiques de 2010 à la Place Hockey du Canada à Vancouver.

Ceci n’était pas tout à fait le Miracle sur glace. Mais c’est tout de même notre sport. C’est tout de même notre jeu. 

Au bout du compte, l’excitation sur la glace et des partisans dans les gradins, l’ambiance dans les gradins et l’attention médiatique partout au pays et de par le monde indiquent que tout va bien pour le hockey féminin.

Le succès du Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF et ce qu’il a fait pour notre sport, voilà ce qui importe, voilà « l’instant » de cette soirée.  

Game Information/Renseignements sur le match
Game #/No. de match 22 Round/Ronde Médaille d'or
Arena/Aréna SBP Arena
Location/Lieu Ottawa, Ont.
Date Mardi 9 avril 2013
Time/Heure 19h30 HE

 

Box Score/Compte 1 2 3 Total
CAN
1 1 0 2
USA
0 2 1 3

 

Goals & Penalties/Buts et pénalités
First Period
Goals/Buts :
09:50 CAN Courtney Birchard (Caroline Ouellette, Marie-Philip Poulin)

Penalties/Pénaltés :
14:15 CAN Jocelyne Larocque (Interference/Obstruction)
15:30 USA Meghan Duggan (Cross Checking/Double-échec)
17:01 USA Megan Bozek (Slashing/Coup de bâton)

Second Period
Goals/Buts :
02:43 USA Brianna Decker (Kendall Coyne)
14:26 USA Megan Bozek (Anne Schleper, Kendall Coyne) PP/AN
17:50 CAN Caroline Ouellette (Catherine Ward, Marie-Philip Poulin) PP/AN

Penalties/Pénaltés :
04:55 CAN Tessa Bonhomme (Hooking/Accrocher)
09:52 CAN Jocelyne Larocque (High Sticking/Bâton élevé)
13:33 CAN Rebecca Johnston (Body-checking/Mise en échec corporelle)
13:56 CAN Hayley Wickenheiser (Elbowing/Donner du coude)
17:43 USA Brianna Decker (Body-checking/Mise en échec corporelle)
Third Period
Goals/Buts :
03:09 USA Amanda Kessel (Gigi Marvin, Jessie Vetter)

Penalties/Pénaltés :
11:48 CAN Jocelyne Larocque (Hooking/Accrocher)

 

Goaltenders/Gardien(ne)s de but
CAN Shannon Szabados
USA Jessie Vetter

 

Shots on Goal/Tirs au but 1 2 3 Total
CAN 8 2 6 16
USA 12 12 6 30

Videos