Canada 3 - États-Unis 2 (TB)

Gain du Canada 3-2 en tirs de barrage contre les É.-U.;
Wakefield compte le but gagnant, mais Wickenheiser quitte le match


par Andrew Podnieks, IIHF.com

OTTAWA — Jennifer Wakefield (Pickering, Ont./Toronto, Ont.) a inscrit le but gagnant en tirs de barrage et le Canada a remporté un match enlevant au cours duquel les Américaines ont laissé filer une avance de 2-0 pour voir le Canada remonter la pente au troisième tiers.

La victoire a été assombrie par la perte de la capitaine du Canada, Hayley Wickenheiser (Shaunavon, Sask./Université de Calgary, SIC), qui a quitté le match en deuxième période. Elle avait raté la finale du Sport interuniversitaire canadien à Toronto il y a quelques semaines en raison d’une blessure. Toutefois, rien n’indique encore s’il s’agit du même problème ou d’une nouvelle blessure.

Monique Lamoureux et Brianna Decker ont noirci la feuille de pointage en temps réglementaire pour les États-Unis, tandis que Rebecca Johnston (Sudbury, Ont./Toronto, LCHF)  et Catherine Ward (Montréal, Qc/Montréal, LCHF) ont fait de même pour le Canada. Meghan Agosta (Ruthven, Ont./Montréal, LCHF)  pour le Canada et Hilary Knight pour les États-Unis ont fait vibrer les cordages en tirs de barrage, qui se sont terminés après quatre rondes.

Le Canada affrontera la Suisse demain soir, tandis que les États-Unis croiseront le fer avec la Finlande plus tôt dans la journée.

« Nous voulions amorcer le match avec un bon niveau d’intensité, nous imposer physiquement et saisir le momentum, mais ça n’a pas fonctionné ainsi », commente la joueuse d’avant canadienne, Caroline Ouellette (Montréal, Qc/Montréal, LCHF). « Nous avons bataillé en troisième. Ça été notre meilleure période. Nous avons foncé au filet et eu de belles chances. Nous devons apprendre de cela et jouer trois périodes comme nous l’avons fait au troisième tiers. »

Les Américaines ont compté les deux seuls buts et profité des deux seuls avantages numériques d’une première période enlevante. Lamoureux a ouvert la marque à 4 min 5 s en avantage. Du côté du bâton de Shannon Szabados (Edmonton, Alb./Northern Alberta Institute of Technology, ACAC)., le tir de la droitière s’est faufilé par-dessus l’épaule de la gardienne.

Ensuite, avec seulement 66 secondes au cadran, les États-Unis ont doublé leur avance après un revirement à leur ligne bleue. Amanda Kessel a été bloquée durant sa montée, mais Decker la suivait et a compté sur son propre retour après avoir été laissée seule devant le filet de Szabados.

Ces buts ont dégonflé les Canadiennes alors qu’elles retraitaient au vestiaire, mais elles avaient mieux patiné qu’il y a un an lorsqu’elles ont été massacrées en début de rencontre. La différence dans cette période, c’est que les États-Unis ont réussi à se placer dans les lignes de tirs et de passes, bloquant toute attaque qui aurait pu être dangereuse.

Le Canada a entrepris le deuxième tiers avec de meilleures jambes et plus d’intensité. L’équipe a été récompensée avec deux avantages numériques rapides qui leur ont permis de jouer à cinq contre trois pendant 1 min 10 s.

Les Américaines ont étouffé la menace de façon adroite et les Canadiennes ont raté quelques bonnes chances, sans forcer Vetter à faire des arrêts difficiles.

Wickenheiser a quitté la patinoire après environ sept minutes dans la période, se rendant directement au vestiaire. Elle n’est jamais revenue.

« C’est une grande joueuse, mais je pense que nous avons joué son rôle collectivement et comblé son absence », dit Wakefield. « Nous pensons qu’elle va revenir, ce qui est bien. »

À mi-chemin dans la période, le Canada a obtenu une autre supériorité numérique sans pouvoir en profiter. Alors qu’elle quittait le banc des punitions, Kacey Bellamy a accepté une passe pour s’échapper, mais Szabados l’a freinée.

Deux autres fois dans la période, les Canadiennes ont fait écoper l’adversaire d’une punition et deux fois elles ont annulé leur attaque massive en se faisant envoyer au cachot.

« Les arbitres ont commencé à appeler plus de punitions au deuxième tiers, mais c’est ce qui arrive lorsque deux équipes jouent de façon physique », commente Lamoureux. « Nous devrons probablement faire plus attention. »

Les Canadiennes ont dominé la première moitié de la troisième période et ont été récompensées à la suite d’un revirement à la ligne bleue des États-Unis. Rebecca Johnston a poussé la rondelle derrière Vetter qui était allongée en raison d’une solide mêlée à 11 min 13 s, portant le compte à 2-1.

Le reste du match a été l’affaire du Canada et avec 1 min 47 s à écouler, il a créé l’égalité. Le long tir de Sarah Vaillancourt (Sherbooke, Qc/Montréal, LCHF)  s’est rendu au filet, mais est revenu vers l’arrière et Catherine Ward avait un filet désert devant elle, occasion qu’elle n’a pas ratée. Ce but a forcé la tenue d’une prolongation.

« Nous voulions jouer plus physique en période médiane pour qu’elles se tiennent sur les talons », ajoute Wakefield. « Nous ne leur avons pas laissé beaucoup d’occasions de marquer et nous avons profité de nos chances. »


L’INSTANT : États-Unis @ Canada – Mardi 2 avril

par Sarah Forgrave                                                                                                      

OTTAWA, Ont. – Dans un match où Dean Brody n’aurait pas pu écrire une meilleure fin, les « Canadian Girls »ont surmonté un déficit de deux buts pour battre les Américaines en tirs de barrage à l’aréna PBS, mardi soir.

«L’instant est survenu à mi-chemin en troisième période lorsque Rebecca Johnston du Canada a réussi à battre la cerbère américaine Jessie Vetter à 11 min 13 s, après une mêlée devant le filet. »

Une présence importante alors qu’elles avaient le momentum a permis au Canada de continuer de mettre de la pression en fin de troisième période pour créer l’égalité du bâton de Catherine Ward avec seulement 1 min 47 s de jeu à écouler dans le match. Le but de Ward a forcé la tenue d’une prolongation.

Après une prolongation à quatre contre quatre, le pointage est demeuré à égalité et le match s’est décidé en tirs de barrage. Jennifer Wakefield du Canada a scellé l’issue de la rencontre en glissant le disque du revers par-dessus Vetter qui était allongée pour confirmer la remontée.

Game Information/Renseignements sur le match
Game #/No. de match 4 Round/Ronde Préliminaire
Arena/Aréna SBP Arena
Location/Lieu Ottawa, Ont.
Date Mardi 2 avril 2013
Time/Heure 19h30 HE

 

Box Score/Compte 1 2 3 Prol. TB Total
CAN
0 0 2 0 1 3
USA
2 0 0 0 0 2

 

Goals & Penalties/Buts et pénalités
First Period
Goals/Buts :
04:05 USA Monique Lamoureux (Jocelyn Lamoureux, Gigi Marvin) PP/AN
18:54 USA Brianna Decker (Amanda Kessel, Alex Carpenter)

Penalties/Pénaltés :
03:09 CAN Caroline Ouellette (Body-checking/Mise en échec corporelle)
09:35 CAN Jennifer Wakefield (Tripping/Faire trébucher)

Second Period
Goals/Buts :
None/Aucun

Penalties/Pénaltés :
04:33 USA Hilary Knight (Tripping/Faire trébucher)
05:23 USA Jocelyn Lamoureux (Interference/Obstruction)
08:53 USA Kacey Bellamy (Body-checking/Mise en échec corporelle)
12:34 USA Monique Lamoureux (Slashing/Coup de bâton)
12:57 CAN Catherine Ward (Holding/Retenir)
19:19 USA Meghan Duggan (Body-checking/Mise en échec corporelle)
19:44 CAN Marie-Philip Poulin (Hooking/Accrocher)
Third Period
Goals/Buts :
11:13 CAN Rebecca Johnston (Sarah Vaillancourt, Jennifer Wakefield)
18:13 CAN Catherine Ward (Haley Irwin, Sarah Vaillancourt)

Penalties/Pénaltés :
01:14 USA Anne Schleper (Hooking/Accrocher)
08:21 CAN Gillian Apps (Body-checking/Mise en échec corporelle)
Prolongation
Goals/Buts :
None/Aucune

Penalties/Pénaltés :
None/Aucune

Tirs de barrage
USA Hilary Knight GOAL/BUT
CAN Jayna Hefford NO GOAL/AUCUN BUT
USA Monique Lamoureux NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Meghan Agosta-Marciano GOAL/BUT
USA Brianna Decker NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Sarah Vaillancourt NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Jennifer Wakefield GOAL/BUT
USA Hilary Knight NO GOAL/AUCUN BUT

 

Goaltenders/Gardien(ne)s de but
CAN Shannon Szabados
USA Jessie Vetter

 

Shots on Goal/Tirs au but 1 2 3 Prol. TB Total
CAN 5 6 15 0 1 27
USA 13 6 5 5 0 29

 

Videos