Sommaire du Match
Canada 14 - Russie 1

 

LE CANADA OBTIENT UN LAISSEZ-PASSER POUR LES DEMI-FINALES À LA SUITE D’UNE VICTOIRE ÉCRASANTE DE 14-1 CONTRE LA RUSSIE; ROUGEAU MARQUE SON PREMIER BUT SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE

BURLINGTON, Vermont — La nouvelle structure du Championnat mondial de hockey sur glace féminin de l’IIHF ne peut combler le gouffre qui sépare le Canada et la Russie sur la glace.

Le Canada a écrasé les Russes 14-1 à son dernier match de la ronde préliminaire dans le groupe A, mardi. Le Canada (2-1) doit attendre le résultat du match entre la Finlande et les États-Unis pour connaître son rang dans le groupe.

La structure du championnat mondial a été modifiée pour diminuer le nombre de victoires écrasantes en regroupant, en ronde préliminaire, les pays dont les habiletés sont les plus similaires.

\

Galerie des médias

Mais la Russie, classée quatrième, est à des années-lumière du Canada, classé deuxième.

« Je pense que leur plus gros handicap est l’entraînement et le leadership », a dit la capitaine du Canada, Hayley Wickenheiser (Shaunavon, Sask./Université de Calgary, SIC).

« Je sympathise avec ces joueuses, parce que je crois que la fédération russe ne se préoccupe pas suffisamment du hockey féminin pour faire ce qui doit être fait. Elles méritent mieux. »  

Dix joueuses différentes ont marqué pour le Canada. Natalie Spooner (Scarborough, Ont./Université Ohio State, WCHA) a réussi un tour du chapeau tandis que Meghan Agosta (Ruthven, Ont./Montréal, LCHF), Jayna Hefford (Kingston, Ont./Brampton, LCHF) et Wickenheiser ont toutes marqué à deux reprises.

Gillian Apps (Unionville, Ont./Brampton, LCHF), Rebecca Johnston (Sudbury, Ont./Université Cornell , ECAC), Marie-Philip Poulin (Beauceville, QC/Université de Boston, HE), Lauriane Rougeau (Beaconsfield, Qc/Université Cornell, ECAC) et Jennifer Wakefield (Pickering, Ont./Université de Boston, HE) ont également marqué.

Charline Labonté (Boisbriand, Qc/Université McGill, SIC) a affronté sept tirs, concédant un but en supériorité numérique à Angelina Goncharenko en troisième période.

La Russie a gardé sa meilleure gardienne, Anna Prugova, sur le banc afin de la reposer en vue du match quart de finale qui aura lieu mercredi.   

Après le cinquième but du Canada marqué par Meghan Agosta sur un tir de punition, Valentina Ostrovlyanchik a cédé sa place devant le filet de la Russie à Margarita Monakhova, âgée de 17 ans. Celle-ci a accordé neuf buts sur 28 tirs.

Les quatre meilleures formations soit les États-Unis, le Canada, la Finlande et la Russie formaient le groupe A tandis que les équipes classées du quatrième au huitième rang – la Suède, la Suisse, la Slovaquie et l’Allemagne – formaient le groupe B.

Les deux équipes au sommet du groupe A jouissent d’un laissez-passer pour les demi-finales tandis que les deux équipes au bas du classement du groupe A affronteront les deux formations au sommet du groupe B en quarts de finale.

La Suisse et la Suède ont terminé respectivement première et deuxième du groupe B et elles accèdent à la ronde suivante. Les Suisses ont battu les Suédoises 3-2 et la Slovaquie a vaincu l’Allemagne 4-2, mardi.

L’Allemagne et la Slovaquie s’affronteront dans une ronde de relégation comportant trois matchs.

Les Russes ont remporté le bronze au Championnat mondial féminin 2001 de l’IIHF au Minnesota, mais leur fédération n’a pas su bâtir sur ce résultat.

La Russie a négligé l’équipe féminine jusqu’à ce que sa candidature soit retenue pour accueillir les Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi.

Maintenant, on leur accorde de l’attention, mais il est trop tard pour que les Russes parviennent au même niveau que le Canada et les championnes en titre, les Américaines. Les États-Unis ont battu la Russie 9-0 en ronde préliminaire.

La Russie vise une médaille de bronze è Sotchi et cela est possible dans ce pays possédant une culture du hockey et les installations nécessaires.

Il existe une ligue de hockey féminin regroupant six équipes en Russie et les joueuses sont payées. Mais le pays ne compte que 530 joueuses comparativement à 85 000 au Canada.

La Russie pourrait toutefois faire d’importants progrès en conditionnement physique pendant le temps qu’il reste avant Sotchi.

L’avant Ilya Gavrilova, qui est une coéquipière de Wickenheiser au sein des Dinos de l’Université de Calgary, est l’une des deux joueuses de la formation russe à jouer en Amérique du Nord.

Elle a déclaré à La Presse canadienne que les joueuses de l’équipe nationale ne sont pas tenues de suivre un programme d’entraînement hors glace. L’entraîneur-chef Valentin Gureyev affirme le contraire.   

Peu importe. La Russie n’a pu rivaliser avec le Canada dès le début du match. Les Russes perdaient les courses pour la rondelle ou étaient facilement délogées de sorte qu’elles ont rarement eu la rondelle au bout de leurs bâtons.

« Nous avons besoin d’un programme individuel, mais nous avons aussi besoin de filles qui vont suivre le programme », a dit Gavrilova. « Les entraîneurs tentent de nous pousser de plus en plus fort. Certaines des jeunes joueuses doivent réaliser qu’elles doivent travailler plus fort.

« Nous devons donner un programme à tout le monde afin que tout le monde travaille individuellement, mais la mentalité en Russie, puisqu’il est si facile de se tailler une place dans l’équipe, c’est qu’il n’y a pas suffisamment de compétition pour se tailler une place. C’est pourquoi j

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 10 Ronde Préliminaire
Aréna Gutterson Fieldhouse Ville, Pays Burlington, VT
Mois / Jour / Année 04/10/2012 Heure 15h00 ET
Assistance
État du match Final

Compte   1     2     3   Total
Canada (CAN) 6 5 3 14
Russie (RUS) 0 0 1 1

Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   03:55 CAN 29 Marie-Philip Poulin (13 Caroline Ouellette, 16 Jayna Hefford)
   07:14 CAN 22 Hayley Wickenheiser (13 Caroline Ouellette, 18 Catherine Ward) AN
   09:44 CAN 24 Natalie Spooner (6 Rebecca Johnston, 22 Hayley Wickenheiser)
   13:23 CAN 16 Jayna Hefford (29 Marie-Philip Poulin, 8 Laura Fortino)
   14:56 CAN 2 Meghan Agosta  TP
   19:00 CAN 24 Natalie Spooner (22 Hayley Wickenheiser, 6 Rebecca Johnston)

Pénalités:
   04:53 RUS 44 Alexandra Kapustina (Faire trébucher)
   07:05 RUS 25 Ekaterina Lebedeva (Mise en échec corporelle)

Deuxieme Période
Buts:
   08:02 CAN 24 Natalie Spooner (6 Rebecca Johnston, 22 Hayley Wickenheiser)
   09:10 CAN 10 Gillian Apps (28 Vicki Bendus, 25 Tessa Bonhomme)
   11:10 CAN 5 Lauriane Rougeau (24 Natalie Spooner, 6 Rebecca Johnston) AN
   14:28 CAN 2 Meghan Agosta (5 Lauriane Rougeau, 12 Meaghan Mikkelson) AN
   17:16 CAN 20 Jennifer Wakefield (17 Bailey Bram, 12 Meaghan Mikkelson)

Pénalités:
   09:22 RUS 11 Marina Sergina (Double-échec)
   14:06 RUS 23 Tatiana Burina (Mise en échec corporelle)

Troisième Période
Buts:
   03:35 CAN 6 Rebecca Johnston (22 Hayley Wickenheiser, 3 Jocelyne Larocque)
   05:52 CAN 22 Hayley Wickenheiser (16 Jayna Hefford, 12 Meaghan Mikkelson)
   09:00 RUS 2 Angelina Goncharenko (17 Valeriya Pavlova, 55 Galina Skiba) AN
   13:35 CAN 16 Jayna Hefford (13 Caroline Ouellette, 29 Marie-Philip Poulin)

Pénalités:
   03:38 CAN 24 Natalie Spooner (Accrocher)
   08:19 CAN 12 Meaghan Mikkelson (Double-échec)
   09:59 RUS 27 Inna Dyubanok (Retenir)
   09:59 CAN 29 Marie-Philip Poulin (Rudesse)
   17:59 CAN 17 Bailey Bram (Rudesse)
   17:59 RUS 10 Ljudmila Belyakova (Rudesse)
   17:59 CAN 2 Meghan Agosta (Mise en échec corporelle)
   17:59 RUS 24 Yevgenia Dyupina (Double-échec)
   19:27 CAN 22 Hayley Wickenheiser (Rudesse)
   20:00 RUS 21 Anna Shukina (Rudesse)
   20:00 CAN 13 Caroline Ouellette (Rudesse)


Gardiens de but
Canada
32 Charline Labonté Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00
Russie
20 Valentina Ostrovlyanchik Entrée 1/00:00 Sortie 1/14:56
33 Margarita Monakhova Entrée 1/14:57 Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Total
Canada 16 12 13 41
Russie 2 1 4 7