Sommaire du Match
Suisse  0 -  Suède  4
 

Affrontement : Suisse 4 contre Suède 0, 16 h, Centre MTS | Sommaire de l'IIHF

BELLE VICTOIRE POUR LES SUÉDOISES EN ROUTE VERS LE MATCH POUR LE BRONZE
Par Brant Batters

Il est tellement agréable d’avoir une deuxième chance. La Suède a blanchi la Suisse 4 -0, lundi, à Winnipeg, pour accéder au match de la médaille de bronze après avoir été incapable de terminer parmi les trois meilleures de la ronde préliminaire du Championnat mondial féminin 2007 de l’IIHF. Pernilla Winberg a mené les Suédoises avec deux buts et une aide.

Les autres buts des Suédoises ont été marqués par Maria Rooth et Katrina Timglas. La gardienne Sara Grahn a inscrit sa deuxième victoire de suite et son premier jeu blanc du tournoi pour la Suède, bloquant les 16 tirs qu’elle a affrontés.
Les Suédoises affronteront les gagnantes de la rencontre Canada-Finlande (à moins que le match n’aille en prolongation, alors le Canada accéderait à la finale indépendamment de quelle équipe gagne, en raison d’un plus grand nombre de points au total) à 15 h 30 au Centre MTS, mardi. L’adversaire de la Suède sera probablement la Finlande, la même équipe qui l’a battu 1 -0 en prolongation lors de la ronde préliminaire – et sa grande rivale.
« Ce sera difficile », a déclaré l’entraîneur-chef de la Suède, Peter Elander à propos d’un affrontement avec la Finlande. « Nous les avons affrontées si souvent cette année. Nous avons de bonnes chances, mais ce sera un match vraiment difficile. »
Ce sera la troisième participation consécutive de la Suède au match pour la troisième place du championnat mondial, sa septième présence au total. Le Tre Konor a remporté le bronze une seule fois à ce tournoi, soit en 2005 à domicile.
Elander n’a pas aimé le travail des officielles, et il a déclaré que des infractions commises contre ses joueuses étoiles n’ont pas été pénalisées. « Nous avons joué un bon match, mais nous n’avons pas suffisamment utilisé nos chances. Nous aurions dû avoir une avance de sept ou huit buts, ou plus. »
La Suisse termine au cinquième rang, égalisant sa meilleure performance de tous les temps à un championnat mondial féminin survenue au premier championnat mondial en 1990.
La Suisse n’est jamais parvenue à percer la défensive suédoise, décochant seulement trois tirs au but en deuxième période. Pendant ce temps, la gardienne suisse, Florence Schelling, a affronté 57 tirs. Elle pourrait être une candidate au titre de meilleure gardienne du tournoi.
Au bout du compte, les coéquipières de Schelling ont passé trop de temps au cachot et elles n’ont jamais créé suffisamment d’occasions de marquer pour défier les Suédoises.
Le match a été chaudement disputé dès le début, sauf pour une chance à la cinquième minute quand Laura Ruhnke de la Suisse n’a pas réussi à marquer alors qu’elle se trouvait directement devant le filet. Mais au fil du match, les Suédoises ont fait appel à leurs habiletés supérieures pour contourner les défenseures suisses lors des situations 1 contre 1.
À 15:45, les Suédoises ont ouvert la marque. Edstrand s’est dirigée vers le but et a tenté de tirer la rondelle entre les jambières de Schelling, mais la gardienne suisse a effectué l’arrêt initial. Winberg s’est alors emparé de la rondelle libre et l’a tirée derrière Schelling pour donner une avance de 1 -0 aux Suédoises.
Le deuxième but de la Suède a été marqué par Maria Rooth. Elle s’est avancée de l’arrière du filet sans aucune opposition et a glissé la rondelle sous Schelling qui effectuait une chute pour porter la marque à 2 -0 à 12 :04 du deuxième tiers.

Pendant la deuxième minute du troisième tiers, Silvia Bruggmann a obtenu une superbe chance de marquer pour la Suisse lorsqu’elle a réussi à s’échapper. Grahn a touché la rondelle avec sa mitaine, mais la rondelle a bien failli se faufiler dans le but. Nanna Jansson a tenté d’empêcher que la rondelle pénètre dans le but, mais elle l’a presque poussé dans son propre filet. La rondelle a frappé l’intérieur du poteau à la droite de Grahn.

Winberg a porté l’avance des Suédoises à 3 -1 à 5:22 après avoir capté, sans contredit, la plus belle passe du tournoi, d’un côté à l’autre, d’Emma Eliasson, pour foncer au centre et déjouer Schelling entre les deux jambières.
Alors qu’il restait 5:40 au match, Katarina Timglas a eu deux occasions de s’emparer d’un rebond devant Schelling et elle a réussi à marquer en poussant le rebond au ras de la glace au-delà du patin gauche de la gardienne.

La Suède a maintenant défait la Suisse à cinq reprises dans des compétitions internationales officielles, et elle n’a jamais perdu. La dernière victoire, un résultat de 7 -1, remonte au mondial de 1997 à Kitchener, en Ontario.
« Nous avons perdu le match, mais si vous prenez le tournoi dans son ensemble, nous sommes fiers de ce que nous avons accompli ici », a déclaré l’entraîneur-chef de la Suisse, René Kammerer. « Nous sommes cinquièmes au monde. Personne n’a pensé que nous pourrions réussir cela. »

La joueuse du match pour la Suède fut Winberg et Schelling a remporté l’honneur pour la Suisse.
Les trois meilleures joueuses de la Suisse au tournoi ont aussi été nommées. Il s’agit de Kathrin Lehmann, Christine Meier et Florence Schelling.
« Je pense que ce fut un bon match », a déclaré Schelling. « Nous avons joué très fort et nous n’avions rien à perdre, alors nous avons essayé d’aller le plus vite possible et de tout faire pour gagner. Tout au long du tournoi, j’ai été impressionnée par mon équipe. Je ne les ai jamais vues jouer aussi bien. »

Avant le match opposant la Suisse et la Suède, le premier ministre du Manitoba, Gary Doer, a tenu une conférence de presse au Centre MTS pour offrir ses condoléances aux familles des six soldats canadiens tués hier en Afghanistan lors de l’explosion d’une mine. Plus de 1 000 soldats et leurs familles des bases militaires de Shilo et de la 17e escadre ont pu se rendre et assister gratuitement à deux matchs du Championnat mondial féminin 2007 de l’IIHF dans le cadre de la « Journée de reconnaissance envers nos militaires ».

---

Suisse : Les Suisses ont remporté leurs deux derniers matchs au mondial : une victoire de 1 -0 sur leurs grandes rivales de l’Allemagne et une autre, plus convaincante, de 5 -1 sur la Chine en ronde éliminatoire. Elles sont sur une lancée et elles ont confiance en elles, et ce, en grande partie à cause de l’excellent travail de leur gardienne, Florence Schelling. Elle a gardé le filet des siennes pendant tout le tournoi, à l’exception de neuf minutes, cumulant un pourcentage d’arrêt de 0,900 et effectuant des arrêts-clés en cours de route.
Sans Schelling, les Suisses auraient pu se retrouver en ronde de relégation plutôt que d’avoir l’occasion de prendre part au match pour la médaille de bronze. Contre la Chine, elles ont accordé plus d’attaques en surnombre et plus d’échappées qu’elles ne l’auraient voulu. La défensive devra resserrer son jeu contre les Suédoises qui ont remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques l’an dernier et qui ne feront pas les mêmes erreurs que les Chinoises. La défenseure Ruth Kunzle a obtenu deux mentions d’aide contre la Chine, et elle devra continuer de guider les défenseures de son poste à la ligne bleue, surtout en avantage numérique. À l’offensive, les Suisses ont finalement percé contre la Chine, mais ce sera beaucoup plus difficile de connaître un tel match contre les Suédoises. Bien que l’entraîneur-chef suisse Peter Elander considère le trio de Daniela Diaz comme l’un des meilleurs du tournoi (derrière le trio de Wickenhsier du Canada et celui de Darwitz des États-Unis), Diaz et ses coéquipières Kathrin Lehmann et Christine Meier devront fournir un effort presque surhumain pour accéder au match pour la médaille de bronze.

Suède : Dans un tournoi où les écarts de plusieurs buts ont été fréquents, la Suède a été la première équipe a marqué au moins 10 buts dans un match, écrasant les Chinoises 12 -2. Sans doute déçues de leur défaite de 1 -0 aux Finlandaises en prolongation, défaite qui les a empêchées d’accéder automatiquement à un match pour une médaille, les Suédoises ont donné libre cours à leurs frustrations contre les Chinoises et elles voudront faire de même face aux Suisses pour accéder au match pour la médaille de bronze. Kim Martin a été la seule à protéger le filet des siennes à ce tournoi et elle n’a alloué que cinq buts. Ce qui devrait préoccuper la Suède par contre, c’est que tous ces buts, sauf un, ont été marqués en troisième période ou après, y compris le but marqué par la Finlande en prolongation. Un ralentissement face à une équipe suisse qui n’abandonne jamais pourrait être coûteux. À la défensive, Elander connait très bien le trio de Diaz et il confiera sans doute la tâche de la contrer à Gunilla Andersson et Ann-Louise Edstrand. Après avoir inscrit quatre points contre la Chine, Maria Rooth devra à nouveau mener l’offensive de son équipe. Le Tre Konor pourrait très bien exploiter Équipe Suisse qui est à égalité au premier rang pour le plus grand nombre de punitions et au troisième rang de la fin pour son jeu en désavantage numérique. Ce serait un revirement majeur si la Suède ne parvenait pas à se tailler une place dans le match pour la médaille de bronze, aujourd’hui.

Brant Batters

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 17  Ronde Éliminatoire
Aréna MTS Centre Ville, Pays Winnipeg, Man., Canada
Moi / Jour / Année 04/09/2007 Heure (local) 16h00 CT
Assistance 3761 Statut de jeu Finale

Compte   1     2     3   Totale
Suisse (SUI) 0 0 0 0
Suède (SWE) 1 1 2 4
Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   15:45 SWE 16 Pernilla Winberg (17 Ann-Louise Edstrand)

Pénalités:
   01:00 SUI 5 Yasmina Monteiro (Obstruction)
   13:39 SUI 29 Melanie Häfliger (Frapper en bas des genoux)

Deuxieme Période
Buts:
   12:04 SWE 7 Maria Rooth (8 Erika Holst)

Pénalités:
   00:23 SUI 29 Melanie Häfliger (Retenir)
   02:00 SWE 15 Katarina Timglas (Coup de bâton)
   06:12 SWE 22 Emma Eliasson (Faire trébucher)
   08:55 SWE 23 Gunilla Andersson (Obstruction)
   12:12 SWE 16 Pernilla Winberg (Retenir le bâton de l'adversaire)
   15:34 SUI 9 Ruth Künzle (Retenir le bâton de l'adversaire)
   18:12 SWE 17 Ann-Louise Edstrand (Faire trébucher)

Troisième Période
Buts:
   05:22 SWE 16 Pernilla Winberg (22 Emma Eliasson, 4 Jeni Asserholt)
   14:20 SWE 15 Katarina Timglas (16 Pernilla Winberg)

Pénalités:
   00:43 SUI 69 Stephanie Marty (Obstruction)
   06:27 SUI 69 Stephanie Marty (Obstruction)
   08:05 SUI 23 Monika Leuenberger (Donner de la bande)
   10:30 SUI 10 Nicole Bullo (Accrocher)
   15:18 SWE 7 Maria Rooth (Retenir)
   15:18 SUI 29 Melanie Häfliger (Retenir)
   15:57 SUI 6 Julia Marty (Retenir)
   17:42 SUI 23 Monika Leuenberger (Mise en échec par-derrière)
   17:42 SUI 23 Monika Leuenberger (10 Minutes d'inconduite)


Gardiens de but
Suisse
41 Florence Schelling Entrée 1/00:00   Sortie 3/20:00
Suède
1 Sara Grahn Entrée 1/00:00   Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Totale
Suisse 8 3 5 16
Suède 17 13 27 57

Joueur du match
Suisse 41 Florence Schelling
Suède 16 Pernilla Winberg
Officiels
Arbitre IVICICOVA Katerina (CZE)
Juges de lignes KONSTANTINOVA Marina (RUS), RUMBLE Kerri (CAN)