Sommaire du Match
Finlande  0 -  États-Unis  4
 

Affrontement : Finlande contre États-Unis, 19 h 30, Centre MTS | Sommaire de l'IIHF

LES ÉTATS-UNIS S’ASSURENT D’UNE PLACE EN FINALE EN BATTANT LA FINLANDE

Par Derek Jory

Équipe États-Unis est de retour sur la bonne voie et elle sera à nouveau de la finale du Championnat mondial féminin de l’IIHF, et ce, pour la dixième fois.

« Nous avons travaillé fort et nous avons mérité le droit de jouer dans ce match-là », a déclaré l’entraîneur-chef des États-Unis, Mark Johnson. « Maintenant, il ne nous reste plus qu’à aller sur la glace et à faire ce que nous avons fait depuis les deux dernières semaines et demie, de jouer à ce niveau-là et de concourir. »

S’étant remises de leur défaite crève-cœur de samedi soir aux mains d’Équipe Canada en tirs de barrage, les Américaines ont inscrit deux buts en première période à leur dernier match de la ronde éliminatoire en route vers une victoire de 4 -0 sur la Finlande devant 4 758 partisans au Centre MTS.

Les États-Unis sont maintenant au premier rang du groupe D pour la qualification ayant cumulé quatre points en deux matchs (un pour la défaite en tirs de barrage au Canada et trois pour la victoire en temps réglementaire sur la Finlande). Si le Canada l’emporte sur la Finlande en temps réglementaire ou en prolongation, lundi, il accédera au match pour la médaille d’or. Les Finlandaises doivent battre le Canada en temps réglementaire pour accéder au match pour la médaille d’or (puisqu’une victoire de la Finlande en prolongation ferait en sorte que la Finlande cumulerait deux points et le Canada, trois).

La capitaine américaine Krissy Wendell et Molly Engstrom ont chacune inscrit un but et une aide. Natalie Darwitz et Kristin King ont marqué les autres buts des États-Unis.

Après avoir remporté deux matchs par jeu blanc, la gardienne finlandaise Noora Raty a finalement cédé alors qu’elle a affronté 37 tirs dans le match. Chanda Gunn, qui amorçait son deuxième match du tournoi pour les États-Unis, a réalisé son cinquième jeu blanc en carrière lors de compétitions de l’IIHF en repoussant 13 tirs de la Finlande.

« Lorsqu’on a eu besoin d’elle, elle a fait ce qu’elle avait à faire », a déclaré Johnson en parlant de sa gardienne.

Sur la glace, les Américaines, qui sont beaucoup plus imposantes et fortes que les Finlandaises, ont souvent confiné leurs adversaires dans leur zone, et les Finlandaises ont dû se concentrer à essayer de créer des revirements en zone neutre, mais avec peu de succès.

« Je suis vraiment fier de mon équipe », a déclaré l’entraîneur-chef de la Finlande, Hannu Saintula. « Nous avons essayé de faire plusieurs choses assez bien, mais ce n’est pas suffisant quand vous jouez contre les États-Unis. Nous devons connaître notre meilleure journée si nous voulons relever le défi. Ce ne fut pas notre meilleure journée. »
Natalie Darwitz a ouvert la marque pour les Américaines juste avant le milieu de la première période, tirant la rondelle dans le but après que le tir de Caitlin Cahow de la ligne eut dévié sur le bâton de Wendell devant le filet.

Wendell a de nouveau fait des siennes alors qu’il restait moins de deux minutes à jouer en première période, lorsqu’elle a contourné une malheureuse défenseure avant d’attendre que Raty se compromette pour décocher un tir parfait dans le coin gauche. Les Américaines avaient une avance de 2 -0 après 20 minutes de jeu et l’écart aurait pu être beaucoup plus grand n’eut été de Raty.

Raty a continué de bien défendre son but au deuxième tiers alors qu’elle a permis à la Finlande de demeurer dans le match pour la majeure partie de la période. Mais, une gardienne ne peut tout faire. Puisque la Finlande laissait les États-Unis tirer à volonté, un but en avantage numérique a donné une avance de trois buts aux Américaines vers le milieu de la deuxième période. Jenny Potter et Kerry Weiland ont chacune obtenu une mention d’aide sur le deuxième but du championnat de Molly Engstrom, un superbe tir frappé poignet qui a déjoué Raty.

L’issue du match était presque décidée après deux périodes de jeu, mais l’équipe des États-Unis n’a pas ralenti en troisième période, décochant 14 tirs sur Raty et la déjouant une fois. Kristin King a inscrit le dernier but de la rencontre en s’avançant du coin pour marquer un but semblable à celui de Wendell qui avait fait 2 -0, mais elle a terminé son jeu en décochant un tir du revers haut par-dessus Raty à 3 :31 de la dernière période.

Les Américaines ont de nouveau eu recours à une attaque équilibrée pour neutraliser leurs adversaires, car quatre joueuses évoluant au sein de trois trios différents ont marqué. Ceci s’est avéré être une des armes les plus menaçantes des États-Unis puisque 11 Américaines ont marqué au moins un but au tournoi.

« Arriver au tournoi avec les jeunes joueuses, tu ne sais pas si c’est une situation qui va ajouter de la profondeur », a expliqué Johnson en parlant de sa jeune formation. « Nous leur donnons l’occasion de jouer et certaines ont été capables de marquer des buts et d’effectuer des jeux. »

Les Finlandaises n’auront pas beaucoup de temps pour se remettre de leur défaite, car elles affrontent Équipe Canada, lundi soir, dans un match où l’enjeu est une place en finale. Pendant ce temps, les États-Unis ont lundi de congé pour se préparer à l’affrontement ultime qui aura lieu mardi soir au Centre MTS.

Peu importe qu’elles affrontent les Canadiennes ou les Finlandaises, les Américaines avaient l’air détendues et déterminées à défendre férocement le titre qu’elles ont remporté au Championnat mondial féminin 2005 de l’IIHF.

- - -

Finlande : Après deux jours de repos, Équipe Finlande voudra se défaire des fils d’araignée tôt à son premier match de la ronde éliminatoire contre les Américaines. Les Finlandaises, qui occupent présentement le quatrième rang du classement mondial, ont bien joué en ronde préliminaire contre la Russie et la Suède. Elles ont déplacé la rondelle rapidement et ont profité d’une excellente prestation de la gardienne pour vaincre la Russie 4 -0, match au cours duquel Mari Saarinen a obtenu deux mentions d’aide. Noora Raty a repoussé 19 tirs pour la Finlande, et la jeune cerbère de 17 ans des blues d’Espoo a bien paru lors du match suivant contre la Suède. Raty a permis aux siennes de remporter un match excitant sur le Tre Konor par la marque de 1 -0 en prolongation en bloquant 21 tirs. Saija Sirvio a inscrit le seul but de la rencontre. Jusqu’à présent, cinq joueuses différentes ont trouvé le fond du filet pour les Finlandaises et elles espèrent que cette offensive équilibrée va se poursuivre contre les États-Unis. Si le passé est précurseur de l’avenir, alors les Américaines devraient l’emporter. Le dernier affrontement entre ces deux nations à un championnat mondial remonte au tournoi de 2005, où les Américaines avaient écrasé les Finlandaises par la marque de 8 -1. Leurs deux rencontres aux Olympiques ont donné des résultats semblables. Les Finlandaises se sont inclinées 7 -3 devant les Américaines en ronde préliminaire avant de perdre le match de la médaille de bronze 4 -0. Équipe Finlande n’a jamais fait mieux qu’une troisième place à un Championnat mondial féminin de l’IIHF ou aux Jeux olympiques. Mais une victoire sur les Américaines permettrait à la Finlande de passer en finale contre le Canada, alors c’est un match très important.

États-Unis : Le parcours d’Équipe États-Unis pour défendre le titre mondial qu’ils ont remporté en 2005 a heurté un ralentisseur samedi après-midi contre le Canada. Les Américaines voudront donc faire beaucoup mieux face à la Finlande. Malgré le fait qu’elles ont patiné fort, qu’elles ont bien déplacé la rondelle et qu’elles avaient une avance de deux buts en deuxième période contre le Canada, les Américaines n’ont pu remporter le match, perdant 5 -4 en tirs de barrage. L’entraîneur-chef Mark Johnson s’est dit heureux de la performance de son équipe, mais évidemment pas du résultat. Toutefois, si les Américaines peuvent disputer le même genre de match aujourd’hui contre les Finlandaises, l’issue du match pourrait être décidée assez rapidement. La capitaine Krissy Wendell a donné l’exemple aux siennes en cumulant trois buts et six aides en trois matchs, ce qui la classe au deuxième rang des pointeuses derrière Hayley Wickenheiser d’Équipe Canada qui a 12 points. Les avants Natalie Darwitz et Sarah Parsons ont aussi joué un rôle-clé à l’offensive, cumulant ensemble six buts et sept aides pour Équipe États-Unis. La gardienne de 21 ans Jessie Vetter a gardé le filet américain contre le Canada à son deuxième match du tournoi, et elle a été impressionnante, repoussant 26 des 31 tirs dirigés vers elle. Chanda Gunn devrait être devant le filet pour le match contre la Finlande. Toutefois, l’entraîneur-chef Johnson a dit qu’il allait effectuer une rotation de ses gardiennes pendant le tournoi. Que ce soit Gunn ou Vetter, la gardienne choisie ne doit pas s’attendre à affronter un grand nombre de tirs de qualité, à moins que les Finlandaises ne disputent un excellent match en patinant de leur mieux.
Derek Jory

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 15  Ronde Éliminatoire
Aréna MTS Centre Ville, Pays Winnipeg, Man., Canada
Moi / Jour / Année 04/08/2007 Heure (local) 19h30 CT
Assistance 4768 Statut de jeu Finale

Compte   1     2     3   Totale
Finlande (FIN) 0 0 0 0
États-Unis (USA) 2 1 1 4
Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   09:53 USA 20 Natalie Darwitz (7 Krissy Wendell, 8 Caitlin Cahow)
   18:18 USA 7 Krissy Wendell (9 Molly Engstrom)

Pénalités:
   01:50 FIN 15 Satu Hoikkala (Faire trébucher)
   06:05 FIN 11 Eini Lehtinen (Faire trébucher)
   12:38 USA 6 Helen Resor (Obstruction)
   12:54 FIN 6 Jenni Hiirikoski (Faire trébucher)
   15:35 FIN 3 Emma Laaksonen (Faire trébucher)

Deuxieme Période
Buts:
   10:50 USA 9 Molly Engstrom (12 Jenny Potter, 23 Kerry Weiland)

Pénalités:
   01:05 USA 8 Caitlin Cahow (Retenir)
   02:04 USA 10 Meghan Duggan (Faire trébucher)
   09:11 USA 10 Meghan Duggan (Assaut)
   10:15 FIN 3 Emma Laaksonen (Faire trébucher)
   11:15 USA 20 Natalie Darwitz (Donner du genou)
   12:36 FIN 4 Heidi Pelttari (Donner de la bande)
   19:02 USA 12 Jenny Potter (Accrocher)

Troisième Période
Buts:
   03:31 USA 19 Kristin King (12 Jenny Potter, 13 Julie Chu)

Pénalités:
   01:11 USA 4 Angela Ruggiero (Donner du genou)
   08:29 FIN 6 Jenni Hiirikoski (Mise en échec corporelle)
   09:56 FIN 7 Mira Jalosuo (Double-échec)
   11:24 FIN 18 Nora Tallus (Accrocher)
   12:48 USA 9 Molly Engstrom (Rudesse)
   16:34 USA 7 Krissy Wendell (Faire trébucher)
   17:20 USA 9 Molly Engstrom (Accrocher)


Gardiens de but
Finlande
1 Noora Räty Entrée 1/00:00   Sortie 3/20:00
États-Unis
30 Chanda Gunn Entrée 1/00:00   Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Totale
Finlande 3 5 5 13
États-Unis 13 13 11 37

Joueur du match
Finlande 22 Saara Tuominen
États-Unis 23 Kerry Weiland
Officiels
Arbitre TOTTMAN Joy (GBR)
Juges de lignes KONSTANTINOVA Marina (RUS), RICHARDSON Heather (CAN)