Description du programme

LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE HOCKEY SUR GLACE RÉUNIT DES PAYS POUR FAVORISER LA CROISSANCE DU HOCKEY FÉMININ; LA CANADIENNE HAYLEY WICKENHEISER SERA UNE CHEF DE FILE DE CETTE NOUVELLE INITIATIVE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT

Le 1er juillet 2011 marquera le début de la plus importante initiative de tous les temps de l’IIHF en ce qui a trait au  développement du hockey féminin. Des entraîneurs et des joueuses des quatre puissances du hockey féminin agiront comme mentors et ambassadrices pour venir en aide aux programmes de neuf autres pays, et ce, pendant deux ans et demi.

Le Programme des ambassadrices et des mentors (PAM) de l’IIHF permettra de créer des partenariats entre quelques-uns des meilleurs entraîneurs et des meilleures joueuses de hockey féminin et des pays qui tentent de se joindre à l’élite mondiale du sport. Toutes les ambassadrices et tous les entraîneurs-conseils apporteront leur vaste expérience au programme, la plupart d’entre eux ayant remporté plusieurs médailles lors de Championnats mondiaux féminins de l’IIHF et de Jeux olympiques d’hiver.   
 
Hayley Wickenheiser, une joueuse d’expérience au sein de l’équipe nationale féminine du Canada, aidera à déterminer l’orientation du programme et à appuyer les athlètes ambassadrices. Tous les pays participant au programme pourront ainsi profiter de sa vaste expérience et de ses connaissances approfondies.

« C’est excitant de faire partie du programme des athlètes ambassadrices parce que je crois que cela aura un impact direct et immédiat en aidant les joueuses d’autres pays », a dit Wickenheiser. « Avoir accès à des championnes mondiales et olympiques n’a pas de prix, et ce sera une étape importante dans la croissance et l’amélioration continues du hockey féminin à l’échelle mondiale. »  

Les ambassadrices et les mentors sont issus des quatre meilleures équipes du monde, soit celles du Canada, des États-Unis, de la Finlande et de la Suède.

Les neuf pays qui prendront part à l’initiative sont l’Allemagne, la Chine, la France, le Kazakhstan, la Norvège, la République tchèque, la Russie, la Slovaquie et la Suisse. Chaque pays se verra assigner deux athlètes ambassadrices et deux entraîneurs-conseils dans le but de créer des relations étroites au cours du programme qui se déroulera de juillet 2011 jusqu’à la fin de janvier 2014. L’IIHF s’attend à ce que les ambassadrices et les mentors communiquent avec les entraîneurs des équipes seniors et des équipes des moins de 18 ans des pays participants au moins toutes les deux ou trois semaines.

« La meilleure façon de réussir est de pouvoir apprendre de quelqu’un qui a déjà réussi », explique la responsable du programme de l’IIHF, Tanya Foley, qui a joué un rôle clé dans le lancement de cette initiative. « Les équipes qui se qualifieront pour Sochi disposeront d’une ressource qu’aucune autre équipe n’a eue avant des Jeux olympiques, et nous croyons que ceci les aidera à se préparer de façon positive à une compétition internationale de l’élite. »    

Des facteurs comme les aptitudes pour les langues, des relations positives antérieures et les besoins particuliers des pays ont tous été pris en considération au moment de décider des affectations. De plus, aucune joueuse et aucun entraîneur actifs ne seront affectés à un pays contre qui ils joueront lors du Championnat mondial féminin 2012 de l’IIHF à Burlington au Vermont. 

Selon Tanya Foley, bien que l’IIHF ne croit pas qu’un « équilibre parfait » régnera entre tous les pays d’ici Sochi 2014, le but du programme est de se concentrer sur les pays qui se qualifieront probablement pour les prochains Jeux olympiques d’hiver. « Le PAM sera l’une des initiatives les plus efficaces pour permettre aux nations de cheminer le plus loin possible (dans un délai relativement court). »

Pour connaître les joueuses et les entraîneurs du Canada choisis comme ambassadrices et mentors, CLIQUEZ ICI.

Pour de plus amples renseignements sur le Programme des ambassadrices et des mentors de l’IIHF, veuillez consulter le www.iihf.com.