Canada – Finlande

Kohanchuk marque deux fois et l’équipe nationale féminine du Canada remporte l’or à la Coupe des 4 nations 2013

LAKE PLACID, N. Y. — Jenelle Kohanchuk (Winnipeg, Man./Université de Boston) a vu une occasion et elle en a profité juste au bon moment.

Kohanchuk a marqué deux buts alors que l’équipe nationale féminine du Canada a battu la Finlande 6-3, samedi, pour remporter la médaille d’or à la Coupe des 4 nations.

La joueuse de 23 ans, qui participait à sa première Coupe des 4 nations alors que le Canada a choisi de ne pas faire appel à six vétérantes, était bien humble d’avoir joué un si grand rôle dans la conquête de l’or par son pays.

« C’est un grand honneur pour moi de faire partie de ceci », a dit Kohanchuk. « C’est la première fois que je participe à une coupe. C’est une réelle motivation à l’approche des Olympiques de savoir que nous sommes une équipe médaillée d’or. »

L’entraîneur-chef du Canada, Dan Church, était plus qu’heureux du travail de Kohanchuk et de ses coéquipières de trio Vicki Bendus (Wasaga Beach, Ont./Brampton, LCHF) et Gillian Apps (Unionville, Ont./Brampton, LCHF) qui ont rehaussé leur jeu malgré le fait qu’elles constituent le quatrième trio. Bendus a aussi marqué pour le Canada et elle a obtenu une mention d’aide sur chacun des buts de Kohanchuk.

« Jenelle et son trio ont été très bonnes, peut-être les meilleures ce soir », a dit Chuch. « Elles ont travaillé plus fort que leurs adversaires, peu importe qui elles étaient. »

Brianne Jenner (Oakville, Ont./Université Cornell, ECAC), Jennifer Wakefield (Pickering, Ont./Toronto, LCHF) et Haley Irwin (Thunder Bay, Ont./Montréal, LCHF) ont aussi marqué pour le Canada pendant que la gardienne de but Charline Labonté (Boisbriand, Qc/Montréal, LCHF) repoussait 19 des 22 tirs dirigés vers elle.

Riika Valila, Susanna Tapani et Anna Kilponen ont marqué pour la Finlande.

La gardienne de but Noora Raty a donné toutes les chances à la Finlande de rivaliser avec le Canada, repoussant 39 tirs.

« Elle peut changer l’allure d’un match », a dit Chuch. « Elle peut voler des matchs. (Elle) est possiblement la meilleure gardienne de but au monde et vous ne pouvez la prendre à la légère. »

« Elle tente de devenir la meilleure gardienne de but au monde, elle connaît très bien ses angles », a ajouté Kohanchuk. « On nous a dit de rentrer dans la zone, de foncer au filet et de nous placer devant elle. »

Kohanchuk a ouvert la marque pour le Canada à 2 min 25 s du premier tiers. Cependant, Valila a riposté pour la Finlande moins de quatre minutes plus tard.

Les Canadiennes ont continué d’exercer la pression et Bendus leur a redonné l’avance à 7 min 37 s de la période. Wakefield et Jenner ont chacune marqué par la suite pour porter la marque à 4-1 avant la fin de la période.

L’avance de trois buts était exactement ce que Church voulait de son équipe.

« (C’était) très important pour nous », a dit Church à propos de l’avance tôt dans le match. « Ce coussin nous a permis de résister à la tempête alors que nous ne jouions pas très bien par moments en deuxième et troisième période. »

Kilponen a marqué au début du deuxième tiers pour la Finlande et la marque est restée 4-2 jusqu’en troisième période pendant que Raty repoussait les 17 tirs dirigés vers elle au cours de la période médiane.

Le deuxième but du match de Kohanchuk est survenu à la 46e seconde de la troisième période et il a permis au Canada de respirer un peu mieux alors que la Finlande modifiait son plan de match pour les 20 dernières minutes.

Tapani a marqué pour la Finlande à 6 min 49 s, portant la marque à 5-3. La Finlande a continué de jouer de façon désespérée, tirant 10 fois au but contre neuf pour le Canada au dernier tiers.

« Elles ont changé de tactique et exercé plus de pression », a expliqué Church. « Elles ont (même) retiré leur gardienne alors qu’il restait quatre minutes à jouer. »

Irwin a inscrit le dernier but de la rencontre alors qu’il restait six secondes au chronomètre.

Le Canada a marqué un but en sept supériorités numériques tandis que la Finlande a marqué deux fois en deux avantages numériques.

« J’aurais aimé que l’on fasse mieux en désavantage numérique et nous allons travailler cet aspect en allant de l’avant», a dit Church.

C’est la 13e médaille d’or du Canada à la Coupe des 4 nations tandis que la Finlande remporte l’argent pour la deuxième fois de l’histoire du tournoi.

Sommaire

Close
Credit  
Close
Photo Credit: