Canada - Finlande

Le Canada amorce la Coupe des 4 nations 2013 avec un gain de 3-1 sur la Finlande; le tournoi est une étape importante du parcours vers Sotchi



LAKE PLACID, N. Y. – L’équipe nationale féminine du Canada n’a pas joué son meilleur match pour entreprendre la Coupe des 4 nations 2013, mais ce fut suffisant pour battre la Finlande 3-1 – et amorcer le tournoi de cette année avec une victoire.  

Rebecca Johnston (Sudbury, Ont./Toronto, LCHF), Natalie Spooner (Scarborough, Ont./Toronto, LCHF) et Vicki Bendus (Wasaga Beach, Ont./Brampton, LCHF) ont marqué pour le Canada qui participe à ce tournoi sans son avant vedette Hayley Wickenheiser (Shaunavon, Sask./Université de Calgary, CIS) et cinq autres vétérantes. Le Canada a marqué deux buts en 1 min 34 s au premier tiers et il a dominé la Finlande 39-23 au chapitre des tirs au but dans la rencontre. 

« Nous avons joué un peu mollement », a dit l’avant Meghan Agosta-Marciano (Ruthven, Ont./Montréal, LCHF) qui a obtenu une mention d’aide sur le but de Spooner. « Nous devons être capables de tirer la rondelle dans la zone un peu plus, de sortir de notre zone ensemble et d’attaquer avec vitesse et ce sont des aspects qui ont fait défaut ce soir. Ce n’est pas le meilleur hockey que nous allons jouer au tournoi. »

L’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Dan Church a vanté les ajustements de son équipe en troisième période, mais il a souligné que la constance doit s’améliorer sur la glace. 

« Il est difficile de jouer contre l’équipe de la Finlande parce qu’elle engorge la zone neutre et elle est très bonne en échec avant en zone neutre », a dit Church. « Nous n’avons pas apporté d’ajustements en deuxième période, mais je trouve que nous avons fait du bon travail en troisième. »

Le seul but de la Finlande a été l’œuvre de Tea Villila qui a fait mouche lors de la cinquième de six supériorités numériques des siennes pour porter la marque à 3-1. Le Canada a écopé de sept punitions mineures, mais le but de Johnston avec l’aide de Haley Irwin et Brianne Jenner est survenu en supériorité numérique.

La gardienne de but Charline Labonté (Boisbriand, QC/Montréal, LCHF) a repoussé 22 des 23 tirs qu’elle a affrontés.

« Charline a connu un bon match pour nous devant le filet; elle a repoussé de nombreux tirs et a joué de façon constante », a dit Church.
En plus de Wickenheiser, le Canada ne peut compter sur l’expérience des avants Caroline Ouellette (Montréal, QC/Montréal, LCHF) et Marie-Philip Poulin (Beauceville, Qc/Université de Boston, HE) et des défenseures Meaghan Mikkelson (St. Albert, Alb./Calgary, LCHF), Lauriane Rougeau (Beaconsfield, Qc/Université Cornell, ECAC) et Laura Fortino (Hamilton, Ont./Université Cornell, ECAC) qui profitent d’une période de repos. Church veut gagner la Coupe des 4 nations, mais ce tournoi lui permettra aussi d’évaluer les joueuses en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi en Russie.  
« C’est un tournoi prestigieux et c’est une étape importante du parcours vers Sotchi. Mais il y a certaines choses que nous devons faire pour bâtir notre équipe », a-t-il dit. « Nous avons amené 21 joueuses ici qui vont jouer les quatre matchs, et ce sera un processus important pour nous aider à éventuellement sélectionner notre équipe, et nous avons laissé des joueuses à Calgary. »

Celles à Lake Placid, N. Y., cherchent maintenant à gagner ce tournoi. Elles se préoccuperont de Sotchi plus tard.

« Quand je pense au Canada, je pense à gagner chaque occasion qui se présente à nous dans n’importe quel match, à n’importe quel tournoi », a dit Agosta-Marciano. « C’est un excellent tournoi pour voir où tout le monde est rendu, et au bout du compte nous voulons terminer au premier rang. »

Le prochain match du Canada aura lieu le mercredi 6 novembre contre les États-Unis qu’il a déjà battus à deux reprises récemment dans le cadre de la série de six matchs entre les deux rivales au hockey féminin cette saison. La rivalité se poursuit, même si quelques-unes des meilleures joueuses du Canada ne participent pas.

« Je pense que ce sera bien de voir quelques-unes de nos jeunes joueuses à l’œuvre alors que nos vétérantes d’expérience sont à la maison à Calgary », a dit Church. « C’est une occasion pour elles de se faire valoir. »

---

» Sommaire

Close
Credit  
Close
Photo Credit: