Sommaire du Match

Canada 3 - États-Unis 0

Coupe des Quatre Nations
préliminaire
le mardi 7 novembre 2006
19h30 EST
Memorial Auditorium Complex
Kitchener, ON

LES RECRUES AIDENT LE CANADA À VAINCRE LES ÉTATS-UNIS 3 -0

Compte

Kitchener (Ontario) – Les recrues Shannon Szabados et Annie Guay ont été des éléments-clés de la victoire du Canada par la marque de 3 -0 sur les États-Unis à son premier match de la Coupe des quatre nations 2006. Szabados a effectué 16 arrêts pour obtenir un jeu blanc à son premier match avec l’équipe nationale et Guay a marqué son premier but sur la scène internationale, le but de la victoire, à son premier match.

La dernière fois que le Canada a affronté les États-Unis, il a subi sa dernière défaite, un cuisant revers de 5 -2, à domicile, devant une salle comble à Winnipeg. Beaucoup de choses ont changé depuis. Le Canada a remporté l’or olympique à Turin tandis que les États-Unis ont dû se contenter de la médaille de bronze. Ces deux rivales de longue date ne se sont pas affrontées aux Jeux olympiques puisque les Suédoises ont surpris les Américaines en demi-finale.

Szabados (Edmonton, Alberta/Fort Saskatchewan, AJHL) était devant le filet du Canada à son premier match avec l’équipe nationale du Canada. Elle a bien réagi tôt dans le match effectuant plusieurs arrêts, dont un spectaculaire, lors d’un tir de Natalie Darwitz pendant une supériorité numérique de 5 contre 3.

Le Canada a profité de son propre avantage numérique à 8:13 lorsque la recrue Annie Guay, qui participait elle aussi à son premier match avec l’équipe nationale, a décoché un tir de la pointe qui a dévié sur une défenseure américaine. Le Canada a pris une avance de 2 -0 à 14:40. Kelly Béchard, qui a obtenu sa deuxième mention d’aide de la soirée, a glissé la rondelle à Danielle Goyette qui filait à vive allure et celle-ci a déjoué la gardienne Chanda Gunn en se déplaçant vers la gauche avant de tirer la rondelle entre les jambières de la gardienne. Le Canada a dominé le premier tiers, cumulant 22 tirs au but contre 6.

Aucun but n’a été marqué pendant la deuxième période et le Canada a continué d’exercer le contrôle du match, limitant les Américaines à seulement deux tirs au but tout en tirant 11 fois sur Gunn.

Au cours du troisième tiers, le Canada s’est donné un but d’assurance à 4:26 lorsque Vicky Sunohara a effectué une passe à Jayna Hefford qui s’est avancée seule et a déjoué Gunn pour porter la marque à 3 -0. Le Canada a réalisé 43 tirs au but au total contre 16 pour les États-Unis.

À son prochain match, le Canada affrontera la Suède qu’elle a vaincue en finale aux Jeux olympiques, mercredi à 19h30 (HE) (en direct sur TSN/RDS). La Suède a remporté son premier match 8 -3 sur la Finlande. Les États-Unis se mesureront à la Finlande, qui a besoin d’une victoire, ayant perdu son premier match.

Aperçu

Incroyable, mais vrai! La dernière fois que ces deux formations se sont affrontées remonte à plus de neuf mois, soit le 1er janvier à Winnipeg. Les États-Unis avaient remporté ce match en sol canadien et Équipe Canada aurait bien aimé se venger à Turin, mais les États-Unis ont perdu aux mains de la Suède en demi-finale aux Jeux olympiques.

La formation canadienne compte de jeunes défenseures, une gardienne de but recrue, mais 12 avants qui ont toutes de l’expérience sur la scène internationale. Au total, l’équipe du Canada regroupe 15 médaillées d’or olympique et 18 de ses 22 joueuses ont déjà joué sur la scène internationale avec l’équipe senior. L’entraîneure-chef Melody Davidson est de retour derrière le banc après avoir triomphé aux Jeux olympiques.

Pour sa part, l’équipe des États-Unis ne compte que neuf athlètes olympiques et plusieurs joueuses prometteuses. L’équipe comprend trois joueuses de 17 ans (dont les jumelles Jocelyne et Monique Lamoureux) ainsi que quatre joueuses de 19 ans. De plus, un important changement est survenu derrière le banc : Mark Johnson, entraîneur-chef de l’équipe de l’Université du Wisconsin remplace Ben Smith comme entraîneur-chef.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, relations médias