Sommaire du Match
Kazakhstan 0 - Canada 8
 

LE CANADA BAT LE KAZAKHSTAN 8-0 AU MONDIAL

HELSINKI, Finlande – Le Canada est exactement là où il doit être au Championnat mondial de hockey sur glace de l’IIHF.

Galerie des médias | |

Non seulement l’équipe contrôle-t-elle sa propre destinée dans le groupe Helsinki, mais elle semble aussi prendre forme à l’aube d’une semaine où la pression sera forte. Une victoire de 8-0 contre le Kazakhstan samedi n’a peut-être pas offert beaucoup de suspense, mais elle a prouvé que le Canada se dirige dans la bonne direction – d’autant plus que cette victoire est survenue seulement 24 heures après la victoire émotive contre le pays hôte, la Finlande.

« Nous avons fait un excellent travail en nous assurant que notre concentration était où elle devait être », a dit l’entraîneur canadien, Brent Sutter. « Nous avons bien joué pendant 60 minutes et c’est tout à l’honneur des joueurs qui ont bien réagi. »

Devan Dubnyk a repoussé les 24 tirs qu’il a affrontés tandis que Dion Phaneuf a marqué deux buts dans ce match où l’offensive a été bien répartie.

Le Kazakhstan s’est présenté au tournoi en voulant obtenir le respect des meilleurs pays de hockey et il a réussi à forcer la tenue d’une prolongation contre les Américains, vendredi, avant de s’incliner 3-2. Il a aussi connu un bon début de match contre le Canada, la marque étant de 1-0 après 30 minutes de jeu.

« Le match était serré au début », a dit Phaneuf. « Ils ont commencé en force. Nous les avons respectés comme adversaires – je pense que toutes les équipes à ce tournoi ont prouvé qu’elles peuvent gagner à tout moment. »
Les Kazakhes ont vu leur mince espoir de remporter une victoire inattendue s’évaporer parce que le Canada a respecté son plan de match et les a épuisés. Les Canadiens ont fait preuve d’une très grande patience dans le match, écrasant leurs adversaires avec un jeu agressif et discipliné.

« Nous nous sentons comme des pierres qui dégringolent une pente », a dit l’avant kazakh Konstantin Pushkarev. « Nous avons paru épuisés et sans émotion. Ce fut un mauvais match pour nous. »

« Nous avons simplement arrêté de jouer. »

Corey Perry, Alex Burrows, Evander Kane, John Tavares, Teddy Purcell et Ryan Nugent-Hopkins ont aussi marqué pour le Canada (5-0-1) qui a vu tous ses joueurs sauf cinq obtenir au moins un point dans le match. Duncan Keith et Ryan Getzlaf ont chacun obtenu trois mentions d’aide.

Le Kazakhstan, qui présente maintenant une fiche de 0-5-1, affrontait le Canada pour la première fois à un championnat mondial. L’équipe sera reléguée au groupe A de la catégorie inférieure au championnat mondial l’an prochain.

Pour sa part, le Canada peut s’assurer de terminer au premier rang du groupe Helsinki s’il remporte son dernier match préliminaire contre le Bélarus, mardi. Après cela, il aura besoin de trois victoires de suite pour remporter la première médaille d’or du pays au championnat mondial depuis 2007.

« Nous jouons de la façon dont nous voulons jouer », a dit Phaneuf.

Le Canada peut se rassurer de ne pas avoir subi de relâchement après son impressionnante remontée contre la Finlande. Ce match avait été disputé devant une foule survoltée à l’aréna Hartwall – ce qui était très différent de l’ambiance qui régnait aujourd’hui alors que 4 151 personnes étaient dans les gradins.

Les buts ne sont pas venus rapidement.

Le Kazakhstan a résisté à une infériorité numérique en première période et a tenu le Canada à l’écart de la feuille de pointage pendant 15 minutes. Phaneuf a enfin ouvert la marque pour son équipe pendant sa deuxième supériorité numérique lorsqu’il a décoché un puissant tir frappé qui a déjoué Vitali Kolesnik à 15:45 pour porter la marque à 1-0.

Mais les Kazakhes n’allaient pas abandonner – ils ont tiré 10 fois sur Dubnyk au deuxième tiers. Roman Savchenko a eu une superbe chance de niveler la marque alors que le gardien canadien était à ras de la glace, mais il a tiré trop haut. Ce fut la meilleure chance de marquer des siens dans le match.

« La glace était encore fraîche », a dit Dubnyk. « En voulant me placer à ras de la glace, j’ai glissé un peu vers la droite, plus que je le voulais. La rondelle a bondi contre ma jambière directement sur le bâton de leur joueur. J’ai été chanceux qu’il tire par-dessus (le filet). »  
Perry a doublé l’avance des siens à l’aide d’un bel enroulé à 12:05 avant que Jordan Eberle n’obtienne une mention d’aide in extremis. Il a été frappé durement par Vladislav Kolesnikov, qui venait de quitter le banc des punitions, mais la rondelle s’est dirigée droit vers Burrows qui a marqué à 17:03.

Eberle a été secoué sur le jeu.

« Il m’a ramassé », a-t-il dit.

Puis les 20 dernières minutes se sont déroulées à sens unique.  

Trois buts de Kane, Tavares et Purcell à 50 secondes d’intervalle en début de troisième période ont chassé Kolesnik de son poste. Puis Phaneuf a réussi son deuxième de la soirée contre le gardien substitut, Vitali Yeremeyev.

« Nous voulions essayer de les fatiguer et de miner leur confiance en eux », a dit Tavares. « Je pense que c’est ce que nous avons fait au cours du match. Au bout du compte, nous avons obtenu le résultat voulu. »  

Dubnyk obtient son premier jeu blanc au championnat mondial. Il a dû être à la hauteur pendant une infériorité numérique de 5-3 au cours de laquelle l’entraîneur du Kazakhstan à demander un temps d’arrêt pour dresser un plan.

« Je blaguais avec l’arbitre », dit Dubnyk. « Je lui ai dit “Voyons, il reste 50 secondes, allons-nous-en d’ici.” »

L’équipe canadienne était souriante lorsque la sonnerie finale s’est fait entendre. Elle venait de remporter une victoire satisfaisante. Le Canada aurait pu se faire prendre au piège contre un adversaire plus faible, mais il a joué exactement comme il le voulait.

« Tu veux conserver tes bonnes habitudes et rester le plus concentré possible », a dit Eberle. « Évidemment, cela peut être difficile. Mais il faut être prêt pour les matchs qui s’en viennent et tout commence par de bonnes habitudes. »  

Remarques : L’avant canadien Ryan O'Reilly n’a pas pris part au match à cause d’une blessure au bas du corps. Il devrait être de retour au jeu mardi… Kane a obtenu 11 tirs au but et il a cumulé le plus de temps de glace au sein de l’équipe soit 17 min 59 s… La formation kazakhe compte quatre joueurs qui faisaient partie de l’équipe qui a créé une surprise en battant le Canada au Championnat mondial junior de 1998… Pushkarev est un ancien choix de deuxième ronde de Los Angeles qui a participé à 17 matchs dans la LNH.

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 41 Ronde Préliminaire
Aréna Hartwall Arena Ville, Pays Helsinki, FIN
Mois / Jour / Année 05/12/2012 Heure 13h15 ET
Assistance État du match Final

Compte   1     2     3   Total
Kazakhstan (KAZ) 0 0 0 0
Canada (CAN) 1 2 5 8

Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   15:45 CAN 3 Dion Phaneuf (15 Ryan Getzlaf) AN

Pénalités:
   12:25 KAZ 7 Alexei Litvinenko (Accrocher)
   14:52 KAZ 75 Sergei Yakovenko (Accrocher)

Deuxieme Période
Buts:
   12:05 CAN 10 Corey Perry (2 Duncan Keith, 4 Jay Bouwmeester)
   17:03 CAN 41 Alexandre Burrows (14 Jordan Eberle, 2 Duncan Keith) DN

Pénalités:
   00:41 CAN 20 John Tavares (Coup de bâton)
   14:56 KAZ 70 Vladislav Kolesnikov (Bâton élevé)
   15:59 CAN 10 Corey Perry (Coup de bâton)

Troisième Période
Buts:
   02:57 CAN 9 Evander Kane (10 Corey Perry, 15 Ryan Getzlaf)
   03:39 CAN 20 John Tavares (14 Jordan Eberle, 7 Kris Russell)
   03:47 CAN 26 Teddy Purcell (24 Jamie Benn)
   05:53 CAN 3 Dion Phaneuf (15 Ryan Getzlaf, 2 Duncan Keith)
   16:13 CAN 93 Ryan Nugent-Hopkins (81 Patrick Sharp, 16 Andrew Ladd)

Pénalités:
   06:37 KAZ 7 Alexei Litvinenko (Bâton élevé)
   11:35 CAN 93 Ryan Nugent-Hopkins (Faire trébucher)
   18:24 CAN 24 Jamie Benn (Rudesse)
   19:08 CAN 7 Kris Russell (Double-échec)


Gardiens de but
Kazakhstan
20 Vitali Kolesnik Entrée 1/00:00 Sortie 3/03:48
31 Vitali Yeremeyev Entrée 3/03:48 Sortie 3/20:00
Canada
40 Devan Dubnyk Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Total
Kazakhstan 5 10 0 15
Canada 16 17 0 33

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Brad Pascall Vice-President, Hockey Operations