Sommaire du Match
France 2 - Canada 7
 

UN NOUVEAU TRIO ACCUMULE LES POINTS DANS LA VICTOIRE CONTRE LA FRANCE

HELSINKI, Finlande – Patrick Sharp savait exactement à quoi s’attendre lorsqu’il s’est joint au trio de Ryan Nugent-Hopkins et de Jamie Benn au Championnat mondial de hockey sur glace de l’IIHF.

Galerie des médias | |

« Il a eu beaucoup de succès contre les Blackhawks cette année; je connais bien le genre de joueur qu’il est », a dit Sharp à propos de Nugent-Hopkins. « C’est un excellent patineur, il manie bien la rondelle et il peut aussi marquer lorsque l’occasion se présente. »

Cela a paru lundi alors que le trio nouvellement formé a accumulé les points dans une victoire de 7-2 du Canada contre la France.

Nugent-Hopkins a ouvert la marque avec un peu moins de deux minutes d’écoulées dans le match avant de marquer un autre but et d’obtenir une mention d’aide tandis que Sharp a cumulé un but et quatre aides et Benn, deux buts et une aide.

« Ce fut un match amusant », a dit Nugent-Hopkins.

Le premier choix au repêchage de la LNH l’an dernier a été le premier à admettre qu’il a éprouvé des difficultés lors des deux premiers matchs du Canada au tournoi. Contre la France, Sharp s’est chargé de plusieurs mises au jeu à sa place – lui et Nugent-Hopkins effectuant une rotation entre le centre et l’aile – et le trio a été menaçant à presque chacune de ses présences sur la glace.

« C’est une transition de venir jouer outre-mer », a déclaré Nugent-Hopkins. « Je ne voulais pas me décourager, car c’est un long tournoi. »

Le Canada a obtenu exactement ce qu’il voulait de ce match contre une des équipes plus faibles du tournoi. L’entraîneur Brent Sutter a trouvé que, dans l’ensemble, le jeu défensif du Canada avait été bien meilleur que lors de la défaite de 5-4 en prolongation contre les États-Unis, samedi, et son remaniement de trios a immédiatement porté des fruits.    

Dans l’ensemble, ce fut un pas en avant.

« On peut faire mieux », a dit Sutter.

Jordan Eberle et Corey Perry ont aussi marqué pour le Canada (2-0-1) tandis que Devan Dubnyk a réalisé 19 arrêts devant le filet et porté la victoire à sa fiche à son tout premier match au championnat mondial.

Brian Henderson et Alexandre Rouleau ont répliqué pour la France (1-2-0).

L’aréna Hartwall étant presque vide – l’assistance annoncée était de 3 415 –, il n’y avait pas beaucoup d’énergie dans l’édifice. La France n’a même pas fait appel à son meilleur gardien pour le match, optant plutôt pour Fabrice Lhenry, 39 ans, et reposant Christobal Huet. 

Cependant, le grand nombre de buts pourrait être important pour la formation canadienne qui aura des adversaires plus redoutables lorsqu’elle affrontera la Suisse et l’équipe hôte, la Finlande, plus tard cette semaine.

« Nous grandissons ensemble », a dit Benn.

Nugent-Hopkins, Sharp et Benn, qui a marqué deux buts, ont compté tôt et souvent – aidant le Canada à prendre une avance de 4-0 au cours des 18 premières minutes. Ils étaient évidemment ravis de jouer ensemble.

« C’est toujours agréable d’en avoir quelques-uns comme ça », a dit Sharp. « Nous avons vu plusieurs gars compter ce soir. C’est très important pour la confiance alors que nous allons de l’avant dans le tournoi. »

La France a inscrit son premier but avant la fin du premier tiers quand Nugent-Hopkins a été incapable de capter une passe dans sa propre zone et Henderson a rapidement déjoué Dubnyk à 19:22.

Eberle a creusé l’écart à 5-1 pendant une supériorité numérique un peu après la 13e minute de jeu en deuxième période, mais Rouleau a fait mouche à la suite d’un revirement seulement 30 secondes plus tard. Ce fut un but important pour le défenseur qui a représenté le Canada au Championnat mondial junior 2003 et qui a reçu sa citoyenneté française plus tôt cette année.

« C’était bizarre pour moi au début », a dit Rouleau. « Pendant l’échauffement, je regardais de l’autre côté de la patinoire et je regardais le chandail rouge avec la feuille d’érable dessus. J’ai joué avec ce chandail canadien, mais maintenant je suis fier de porter celui-ci, le bleu. »

Le Canada a choisi un jeu plus hermétique en troisième période. Nugent-Hopkins et Perry ont marqué pour porter la marque à 7-2 – le même résultat que celui du match entre les États-Unis et la France au premier jour du tournoi.

Même si des matchs plus difficiles sont à venir, Sutter voit cette victoire comme un signe que l’équipe canadienne s’en va dans la bonne direction.

« Le défi pour nous est de développer un état d’esprit qui nous permettra d’être assez fort mentalement pour comprendre que ça n’a rien à voir avec les adversaires que nous affrontons », a dit Sutter. « L’important c’est de devenir une équipe et de déterminer la façon dont nous devons jouer… Ça s’en vient. »

Remarques : Le défenseur Kyle Quincy a joué son premier match pour le Canada après s’être joint à l’équipe, dimanche… L’avant canadien Jeff Skinner a tiré neuf fois au but… Duncan Keith a joué le plus, soit 20:45… La fédération française a posé une candidature conjointe avec Berlin pour accueillir le championnat mondial en 2017.

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 17 Ronde Préliminaire
Aréna Hartwall Arena Ville, Pays Helsinki, FIN
Mois / Jour / Année 05/07/2012 Heure 09h15 ET
Assistance État du match Final

Compte   1     2     3   Total
France (FRA) 1 1 0 2
Canada (CAN) 4 1 2 7

Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   01:59 CAN 93 Ryan Nugent-Hopkins (81 Patrick Sharp, 24 Jamie Benn)
   09:56 CAN 81 Patrick Sharp (20 John Tavares, 93 Ryan Nugent-Hopkins) AN
   13:54 CAN 24 Jamie Benn (81 Patrick Sharp, 5 Luke Schenn)
   17:21 CAN 24 Jamie Benn (10 Corey Perry)
   19:21 FRA 22 Brian Henderson 

Pénalités:
   08:34 FRA 26 Charles Bertrand (Retenir)
   14:33 FRA 71 Anthony Guttig (Accrocher)

Deuxieme Période
Buts:
   13:19 CAN 14 Jordan Eberle (81 Patrick Sharp, 2 Duncan Keith) AN
   13:49 FRA 32 Alexandre Rouleau (54 Antoine Roussel)

Pénalités:
   06:45 CAN 37 Ryan O'Reilly (Faire trébucher)
   12:58 FRA 84 Kevin Hecquefeuille (Faire trébucher)
   14:17 CAN 37 Ryan O'Reilly (Accrocher)

Troisième Période
Buts:
   09:56 CAN 93 Ryan Nugent-Hopkins (81 Patrick Sharp, 33 Marc Methot)
   12:19 CAN 10 Corey Perry (15 Ryan Getzlaf, 9 Evander Kane)

Pénalités:
   Aucune


Gardiens de but
France
42 Fabrice Lhenry Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00
Canada
40 Devan Dubnyk Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Total
France 10 8 3 21
Canada 13 10 14 37

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Brad Pascall Vice-President, Hockey Operations