Sommaire du Match
Finlande 3 - Canada 5
 

LE CANADA EFFECTUE UNE REMONTÉE ET BAT LA FINLANDE 5-3

HELSINKI, Finlande – Ayant confié les clés aux jeunes, le Canada a connu un regain d’énergie au Championnat mondial de hockey sur glace de l’IIHF.

Evander Kane a marqué le but gagnant, vendredi, après que John Tavares et Jeff Skinner ont relancé l’équipe, et le Canada a remporté une victoire de 5-3 contre la Finlande. Le match était aussi important qu’émotif.

Galerie des médias | |

Ces trois joueurs ont toujours répondu à l’appel du championnat mondial après chacune de leur saison dans la LNH. Autre chose qu’ils ont en commun' Aucun n’a plus de 21 ans.

« C’est bizarre avec cette équipe », a dit l’entraîneur Brent Sutter. « C’est la plus jeune équipe que nous ayons assemblée, mais ce sont des gars qui jouent dans la Ligue nationale de hockey depuis déjà deux ou trois ans. Ils ont aussi déjà acquis de l’expérience ici et ça paraît vraiment. »

Ceci pourrait bien être un moment décisif pour le groupe.

Tirant de l’arrière 2-0 en première période dans un aréna Hartwall hostile, le Canada semblait timide en présence de son adversaire le plus redoutable à ce jour au tournoi. La marque était 3-1 au milieu du match et plusieurs se demandaient s’il était déjà trop tard, surtout contre un adversaire qui accordait si peu de buts.

Le vent a rapidement tourné.

Skinner a repéré Tavares lors d’un 2 contre 1 pour porter la marque à 3-2 à 14 min 31 s avant de sauter du banc, récupérer une rondelle libre et contourner le filet pour marquer à la suite d’un enroulé à 18 min 18 s. Ce fut un jeu spectaculaire.

« Je lui ai demandé de me montrer comment exécuter une danse comme celle-là », a dit Tavares. « Il a démontré de très belles habiletés sur ce jeu… Ce fut un but très important. »

Kane a complété la remontée en décochant rapidement après avoir capté une passe de Corey Perry à 6 min 4 s de la troisième période, stupéfiant la salle comble qui a entonné « Su-o-mi! Su-o-mi! » toute la soirée pour encourager une équipe qui avait gagné ses 10 derniers matchs au championnat mondial avant ce soir.

Alex Burrows et Jordan Eberle ont aussi marqué et Cam Ward a repoussé 35 rondelles devant le filet du Canada (4-0-1) qui occupe maintenant le sommet du groupe H et qui a le contrôle de sa destinée alors qu’il se dirige vers la ronde des médailles.

Antti Pihlstrom, Mikko Koivu et Jussi Jokinen ont répliqué pour la Finlande (4-1-0).

Le pays hôte est passé d’une équipe qui semblait en route vers une deuxième médaille d’or à une équipe tentant d’expliquer pourquoi elle a laissé filer deux avances de deux buts en quelques heures.

« Nous avons peut-être perdu confiance un peu et nous n’étions plus capables d’attaquer », a déclaré l’entraîneur finlandais, Jukka Jalonen. « Nous n’avions pas assez de courage pour déplacer la rondelle et faire preuve de suffisamment de patience… C’est difficile de battre une équipe comme ça. »

Mais ils ont connu un départ de rêve.

Après avoir résisté à la pression canadienne au cours des premières minutes, les Finlandais ont profité d’un revirement de Kyle Quincy en zone neutre pour porter la marque à 1-0 quand Niko Kapanen a repéré Pihlstrom qui filait seul à 5 min 33 s. La foule était en liesse.

Les choses se sont empirées quand Quincy s’est rapidement retrouvé au banc des punitions pour double-échec, puis son coéquipier Dion Phaneuf a décidé de l’accompagner entraînant une infériorité numérique de 5 contre 3. Après que le Canada soit parvenu à écouler la première punition sans concéder de but, Mikko Koivu a fait mouche en s’emparant d’un rebond à 10 min 31 s – l’entraîneur Sutter a alors demandé un temps d’arrêt.

« Nous avions simplement besoin de nous calmer », a dit Skinner. « Nous savions tous qu’il restait beaucoup de temps de jeu, nous devions simplement arrêter de forcer le jeu. Il fallait peut-être “simplifier” les choses un peu et revenir à la façon dont nous voulions jouer. »

Ils ont réagi en disputant une bien meilleure deuxième période au cours de laquelle ils ont marqué trois fois contre Kari Lehtonen – égalisant le nombre total de buts accordés par la Finlande en 13 périodes au tournoi.

Après que Burrows et Jokinen se soient échangé des buts, le premier trio du Canada a pris les choses en main.

Au cours de la première semaine du tournoi, il est devenu clair que Sutter est à l’aise de se fier au trio de Tavares, Skinner et Eberle. À ce jour, ils ont été les plus constants à l’offensive.

« Leur trio crée des choses », a dit Sutter. « Ils ne passent pas beaucoup de temps dans leur propre zone. »

Après que Kane eut donné au Canada sa première avance du match en troisième période, les Finlandais ont exercé une forte pression, tentant de marquer le but égalisateur. Ward a effectué deux arrêts clés à quelques secondes d’intervalle pendant une infériorité numérique en fin de match, glissant d’un côté à l’autre de son enceinte en superposant ses jambières pour réaliser le deuxième arrêt.

« J’aime encore les bonnes vieilles méthodes et j’ai réalisé l’arrêt en superposant mes jambières », a déclaré Ward. « Certains des gars me taquinaient en disant que j’ai effectué un arrêt à la Bill Ranford à la fin du match. »

Eberle a marqué dans un filet désert alors qu’il restait 24,1 secondes à la rencontre pour assurer la victoire des siens.

L’équipe canadienne mise sur le fait que son noyau est formé de joueurs qui ont fait partie des formations qui ont été éliminées en quart de finale aux deux derniers championnats. Skinner, Tavares, Kane, Eberle – tous savent ce que c’est que d’échouer.  

« Ce n’est pas plaisant d’être éliminés tôt », dit Skinner. « Je pense que nous avons réalisé ça l’an dernier. Ces matchs de la ronde préliminaire sont importants; tu veux bien te placer au classement.

« Nous avons fait preuve de beaucoup de caractère dans cette victoire. »

Remarques : La Finlande a dominé 15-4 au chapitre des tirs au but en première période… Duncan Keith est encore celui qui a joué le plus pour le Canada, soit pendant 26 min 12 s… Ryan Murray a été rayé de la formation après l’arrivée du défenseur Kris Russell qui a obtenu une mention d’aide 24 heures après son arrivée à Helsinki… Le Canada dispute ses deux derniers matchs de la ronde préliminaire contre le Kazakhstan (samedi) et le Bélarus (mardi)... Devan Dubnyk sera devant le filet contre le Kazakhstan... L’assistance annoncée était de 13 059.  

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 35 Ronde Préliminaire
Aréna Hartwall Arena Ville, Pays Helsinki, FIN
Mois / Jour / Année 05/11/2012 Heure 13h15 ET
Assistance État du match Final

Compte   1     2     3   Total
Finlande (FIN) 2 1 0 3
Canada (CAN) 0 3 2 5

Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   05:53 FIN 40 Antti Pihlstrom (39 Niko Kapanen)
   10:31 FIN 9 Mikko Koivu (36 Jussi Jokinen) AN

Pénalités:
   08:23 CAN 22 Kyle Quincey (Double-échec)
   10:05 CAN 3 Dion Phaneuf (Coup de bâton)

Deuxieme Période
Buts:
   05:34 CAN 41 Alexandre Burrows (37 Ryan O'Reilly, 33 Marc Methot)
   07:36 FIN 36 Jussi Jokinen (28 Anssi Salmela) AN
   14:31 CAN 20 John Tavares (53 Jeff Skinner, 7 Kris Russell)
   18:18 CAN 53 Jeff Skinner (93 Ryan Nugent-Hopkins, 2 Duncan Keith)

Pénalités:
   06:36 CAN 53 Jeff Skinner (Donner du coude)
   09:20 CAN 10 Corey Perry (Double-échec)
   13:24 FIN 18 Jesse Joensuu (Rudesse)
   13:24 CAN 24 Jamie Benn (Rudesse)
   18:53 FIN 71 Leo Komarov (Accrocher)

Troisième Période
Buts:
   06:04 CAN 9 Evander Kane (10 Corey Perry)
   19:36 CAN 14 Jordan Eberle (20 John Tavares, 2 Duncan Keith) FD

Pénalités:
   14:09 CAN 10 Corey Perry (Bâton élevé)


Gardiens de but
Finlande
32 Kari Lehtonen Entrée 1/00:00 Sortie 3/19:09
32 Kari Lehtonen Entrée 3/19:37 Sortie 3/20:00
Canada
30 Cam Ward Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Total
Finlande 15 12 11 38
Canada 4 11 11 26

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Brad Pascall Vice-President, Hockey Operations