Sommaire du Match
Canada 4 - États-Unis 5 (Prol.)
 

UNE PUNITION EN FIN DE MATCH S’AVÈRE COÛTEUSE POUR LE CANADA QUI PERD CONTRE LES É.-U. EN PROLONGATION

Le meilleur joueur de la soirée du Canada n’aurait pu se trouver à un pire endroit en fin de match.

Galerie des médias | |

John Tavares se trouvait au banc des punitions après une punition malencontreuse pour avoir retardé le match, samedi, quand Jack Johnson a créé un événement rare au championnat mondial de l’IIHF : une victoire des États-Unis contre le Canada

Le capitaine américain a profité de l’espace supplémentaire sur la glace alors que les formations jouaient à 4 contre 3 pour déjouer Cam Ward d’un tir du poignet en pleine circulation et sceller l’issue du match à 5-4. C’est la première fois depuis 2001 et seulement la quatrième en 42 rencontres que les États-Unis battent le Canada à ce tournoi.

« Ce fut une façon pénible de finir le match », a dit Tavares.  

Le tournant est survenu après qu’il a frappé la rondelle par-dessus la partie basse de la baie vitrée à l’aréna Hartwall de sa propre zone alors qu’il restait une seconde au chronomètre en temps réglementaire. Il ne réussirait probablement pas à répéter la manœuvre même s’il essayait.

« Cela résume assez bien la façon dont la soirée s’est déroulée pour nous », a dit l’entraîneur-chef du Canada, Brent Sutter.

Les rivaux ont livré un match excitant aux deux extrémités de la patinoire et Tavares a été excellent pour le Canada tout comme ses coéquipiers de trio,Jeff Skinner et Patrick Sharp. Il a cumulé un but et une aide, a gagné 11 de 14 mises au jeu et a été nommé le joueur du match de son équipe malgré le fait qu’il a écopé de la punition coûteuse en fin de rencontre.

La victoire donne un regain de confiance aux Américains qui étaient les négligés avant la rencontre. L’importance de cette défaite pour le Canada dépend entièrement de la façon dont les joueurs vont y réagir.

« Ce n’est pas comme si c’était la fin du monde », a dit Sutter. « C’est un match. Tout est encore à notre portée alors nous devons nous concentrer pour le prochain match. »

Ce match aura lieu lundi contre la France, une équipe que les Américains ont battue 7-2 à leur premier match du tournoi.

Le championnat mondial est le seul tournoi international que les Américains n’ont jamais remporté et la formation actuelle entend mettre fin à cette disette. Johnson porte les couleurs de son pays avec plus de fierté que la plupart des autres joueurs – à 25 ans, il participe à son cinquième championnat mondial – et il a fait les manchettes pendant les Jeux olympiques à Vancouver en affirmant qu’il n’aimait pas Équipe Canada.  

Pour lui, cette victoire lui donne le droit de se vanter.

« Nous voyons tous les membres de cette équipe à longueur d’année dans la LNH », a dit Johnson. « Certains gars sont des coéquipiers, certains gars vous voyez assez souvent. Chaque fois que vous jouez contre le Canada c’est une scène importante, quelque chose de gros. »

Johnson a répondu à l’appel en marquant deux buts tandis que Jim Slater, Patrick Dwyer et Nate Thompson ont marqué les autres pour les Américains (2-0-0). Jimmy Howard a repoussé 30 tirs devant le filet des États-Unis.

Tavares, Skinner, Evander Kane et Duncan Keith ont répliqué pour le Canada (1-0-1).

Il était évident dès le départ que les États-Unis étaient prêts à jouer. Slater a ouvert la marque après seulement 70 secondes de jeu. Tavares a tôt fait de niveler le pointage et les équipes ont continué de s’échanger l’avance jusqu’à la sonnerie marquant la fin du match.

« Nous avons fait de belles choses, mais je pense que nous devons être plus constants et nous devons établir la façon dont nous voulons jouer », a dit Tavares. « Malheureusement, nous n’avons pu saisir l’occasion et prendre le contrôle lorsque nous avons connu de bons moments dans le match. »

Les unités spéciales des États-Unis se sont illustrées, marquant à deux reprises lors de supériorités numériques et une fois en infériorité numérique. Ce but coûteux a été marqué par Dwyer tôt en troisième période à la suite d’un revirement. Quatre joueurs canadiens se trouvaient dans les environs lorsqu’il a déjoué Ward d’un enroulé.

« Le but qu’ils ont marqué en infériorité – ça ne devrait jamais arriver », a dit Sutter.

La formation canadienne peut cependant se consoler du fait qu’elle n’a jamais abandonné. Non seulement le Canada a-t-il créé l’égalité après le but de Dwyer, mais il a répliqué à nouveau après que Thompson a porté la marque à 4-3 alors qu’il restait moins de cinq minutes en temps réglementaire.  

Par conséquent, Sutter a évalué le match de façon équilibrée.

Il a souligné que les joueurs devaient redoubler d’effort en zone défensive et indiqué que le trio de Ryan Getzlaf, Corey Perry et Jamie Benn a « frappé un mur ». Le gardien de but canadien, Cam Ward, a offert une belle prestation malgré le fait qu’il a alloué cinq buts – les États-Unis ont dominé le Canada 46-23 au chapitre des tirs au but – le tout entraînant une conclusion indéniable.

« Tout compte fait, la meilleure équipe a gagné ce soir », a dit Sutter.

Remarques : Duncan Keith a joué le plus pour le Canada, soit pendant 22 min 25 s… L’espoir des rangs junior, Ryan Murray, a été utilisé sporadiquement avant la troisième période après quoi il a remplacé
Marc-Édouard Vlasic qui s’est blessé... Vlasic souffre d’une blessure au bas du corps et sa situation sera évaluée au jour le jour, selon Sutter… L’assistance au match était de 6 842.

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 9 Ronde Préliminaire
Aréna Hartwall Arena Ville, Pays Helsinki, FIN
Mois / Jour / Année 05/05/2012 Heure 12h00 ET
Assistance État du match Final

Compte   1     2     3     Pro.1   Total
Canada (CAN) 1 1 2 0 4
États-Unis (USA) 1 1 2 1 5

Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   01:10 USA 19 Jim Slater (11 Ryan Lasch)
   06:38 CAN 20 John Tavares (2 Duncan Keith)

Pénalités:
   09:43 USA 20 Justin Braun (Faire trébucher)
   19:57 CAN 20 John Tavares (Obstruction)

Deuxieme Période
Buts:
   07:34 CAN 53 Jeff Skinner (20 John Tavares, 4 Jay Bouwmeester)
   13:54 USA 3 Jack Johnson (67 Max Pacioretty, 9 Bobby Ryan) AN

Pénalités:
   04:10 CAN 3 Dion Phaneuf (Coup de bâton)
   12:42 CAN 16 Andrew Ladd (Faire trébucher)
   19:05 USA 19 Jim Slater (Coup de bâton)

Troisième Période
Buts:
   06:43 USA 39 Patrick Dwyer  DN
   09:41 CAN 9 Evander Kane 
   16:19 USA 44 Nate Thompson (15 Joey Crabb, 39 Patrick Dwyer)
   18:21 CAN 2 Duncan Keith 

Pénalités:
   05:06 USA 27 Justin Faulk (Coup de bâton)
   19:58 CAN 20 John Tavares (Retarder le match)

Prolongation
Buts:
   01:47 USA 3 Jack Johnson  AN

Pénalités:
   Aucune


Gardiens de but
Canada
30 Cam Ward Entrée 1/00:00 Sortie 4/01:47
États-Unis
35 Jimmy Howard Entrée 1/00:00 Sortie 4/01:47

Tirs au but   1     2     3     Pro.1   Total
Canada 7 12 15 0 34
États-Unis 13 19 10 4 46

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Brad Pascall Vice-President, Hockey Operations