Aujourd’hui, dans l’histoire olympique – 23 février

par Wendy Graves

1992 – ÉQUIPE UNIFIÉE 3, CANADA 1

Le Canada a participé au tout premier match pour une médaille d’or olympique, perdant aux mains de l’Équipe unifiée qui regroupait des joueurs de la Russie et des anciennes républiques soviétiques.

Avant les Jeux d’Albertville, les médailles étaient déterminées selon les résultats du tournoi à la ronde.

Le Canada avait perdu 5-4 contre l’Équipe unifiée en ronde préliminaire, sa sixième défaite de suite contre une formation russe. Le match revanche a été serré au cours des 40 premières minutes; aucun but n’a été marqué, mais l’équipe de l’ancienne Union soviétique a profité de plus d’avantages numériques.  

« L’arbitrage a été mauvais au cours des deux premières périodes », se souvient l’avant canadien Joé Juneau. « Les Russes accrochaient et retenaient beaucoup. » Le Canada a profité de seulement deux avantages numériques, mais il a dû surmonter cinq désavantages. « Ce fut vraiment le travail de Sean Burke (le gardien) qui nous a gardés dans le match. »    

Pendant le deuxième entracte, Dave King a voulu inspirer ses joueurs. « Notre entraîneur a apporté une médaille d’or olympique (gagnée par l’équipe féminine de patinage de vitesse courte piste) dans le vestiaire entre la deuxième et la troisième période. Il n’a fait aucun discours – il nous a simplement laissés étudier attentivement la médaille. »

Bien que l’inspiration fût au rendez-vous pour les Canadiens en début de troisième période, la chance ne l’était pas. Après une minute de jeu, un tir de l’Équipe unifiée a bondi contre la bande et la rondelle s’est retrouvée devant Burke. « Notre défenseur n’a jamais eu le temps de réagir et de couvrir [Vyatcheslav Butsayev]. »

L’Équipe unifiée allait marquer à nouveau, doublant son avance un peu avant la 16e minute de jeu. Mais le Canada a réduit l’écart quelques minutes plus tard quand Chris Lindberg a fait mouche après avoir capté une passe de Juneau. « Cela a rendu les choses très intéressantes jusqu’à la fin », dit-il, « mais ce fut trop peu, trop tard. »  

Un but d’assurance marqué alors qu’il restait un peu plus d’une minute à jouer a scellé l’issue de la rencontre pour l’Équipe unifiée.

La médaille d’argent était la première médaille du Canada en hockey masculin depuis les Olympiques de 1968.

AUTRES MATCHS

1952 – Le Canada a marqué deux fois au cours des deux premières minutes en route vers une victoire à sens unique de 11 -2 sur la Norvège. Le but de Bruce Dickson à la 25e seconde de jeu et celui de Tom Pollack à 1 min 59 s sont les deux buts marqués le plus rapidement de l’histoire olympique canadienne en début de match.  

1994 – Paul Kariya a marqué à la sixième minute de la prolongation pour permettre au Canada de vaincre la République tchèque 3-2 en quart de finale. Brian Savage a inscrit les deux autres buts canadiens.

2010 – Quinze joueurs ont vu leur nom inscrit sur la feuille de pointage alors que le Canada a battu l’Allemagne pour la 15e fois de suite aux Olympiques, cette fois par la marque de 8-2. Jarome Iginla, qui a marqué deux fois, Joe Thornton, Shea Weber, Sidney Crosby, Mike Richards, Scott Niedermeyer et Rick Nash ont été les auteurs des buts Canadiens.  

Vidéos
Photos
Close
Photo Credit:  
Close
Credit