Aujourd’hui, dans l’histoire olympique – 22 février

par David Brien

2002 – CANADA 7, BÉLARUS 1
Steve Yzerman a accumulé un but et deux aides, Mario Lemieux a obtenu deux mentions d’aide, et sept joueurs différents ont fait mouche pour permettre au Canada d’accéder au match pour la médaille d’or grâce à une victoire en demi-finale sur le Bélarus.

Les Européens s’étaient taillé une place dans le carré d’as en battant la Suède en quart de finale dans ce que plusieurs considèrent comme l’un des plus grands revirements de l’histoire du hockey international, mais leur conte de fées allait s’arrêter là.   

« La veille du match, nous avons eu un souper d’équipe et nous avons parlé (de jouer pour l’or) », se souvient l’avant canadien Ryan Smyth. « Nous savions que nous étions chanceux d’être des athlètes olympiques, mais nous étions à un match de pouvoir rentrer au pays avec une médaille d’or. Évidemment, considérant notre histoire, nous savions que cela serait très excitant. »

Le Canada a pris les devants tôt dans le match quand Yzerman a marqué 6 min 5 s, mais le Bélarus a répliqué et a égalisé la marque sept minutes plus tard lorsque le tir du défenseur Ruslan Salei a déjoué Martin Brodeur.

Cela allait être la dernière rondelle à tromper la vigilance de Brodeur, et l’offensive canadienne s’est chargée du reste, en commençant par le but gagnant d’Éric Brewer à 17 min 25 s du premier tiers.

Scott Niedermayer a doublé l’avance tôt en deuxième période puis Paul Kariya a creusé l’écart avant la 40e minute de jeu. Les Canadiens dominant le Bélarus 32-9 au chapitre des tirs au but après deux périodes de jeu, l’action en troisième est retombée dans l’ordinaire.

Simon Gagné, Eric Lindros et Jarome Iginla ont marqué au dernier tiers pour mettre fin au pointage.

Au total, sept Canadiens ont marqué et au moins 13 ont obtenu un point ou plus – un vrai travail d’équipe.

« Plusieurs trios ont contribué à ce match ce qui a permis à tout le monde de se sentir à l’aise », affirme Smyth. « Les gars ont semblé trouver la bonne chimie tout au long de ce tournoi. »

AUTRES MATCHS

1952 – Le Canada a continué son jeu défensif étanche, n’accordant que neuf tirs au but à la Suède – la troisième fois en cinq matchs que les Canadiens limitaient leurs adversaires à moins de 10 –, mais il a gagné de justesse 3-2 pour rester invaincu.

1960 – Fred Etcher a marqué à 12 secondes d’intervalle en première période, les deux buts les plus rapides de tous les temps par un Canadien aux Olympiques, et Jack Douglas a réussi un tour du chapeau pour aider le Canada à écraser l’Allemagne 12-0 à son premier match en ronde des médailles.

1980 – John Devaney a marqué pour le Canada, mais les trois frères Stastny – Anton, Marion et Peter – ont jumelé leurs efforts pour accumuler 11 points dans la victoire de 6-1 de la Tchécoslovaquie lors du match pour la cinquième place à Lake Placid.

1988 – Merlin Malinowski et Serge Boisvert ont marqué et Sean Burke a effectué 28 arrêts dans le match nul 2-2 du Canada contre la Suède pour clore la ronde préliminaire, laissant les Canadiens et les Suédois à égalité avec la Finlande au sommet du groupe A.

2006 – Alexander Ovechkin et Alexei Kovalev ont marqué en troisième période et le Canada a été blanchi pour la troisième fois du tournoi, s’inclinant 2-0 devant la Russie en quart de finale à Turin.

2010 – Le Canada s’est qualifié pour le match pour la médaille d’or olympique pour la quatrième fois en autant de tentatives grâce à un but et une aide de Meghan Agosta, à deux aides de Jayna Hefford et à 11 arrêts de Shannon Szabados, battant la Finlande 5-0 en demi-finales.

Vidéos
Photos
Nouvelles récentes
Les plus populaires
Close
Photo Credit:  
Close
Credit