Aujourd’hui, dans l’histoire olympique – 16 février

par David Brien

2010 – CANADA 8, NORVÈGE 0
Avant le 16 février 2010, le Canada n’avait pas joué de match de hockey aux Olympiques sur une patinoire canadienne depuis un bon bout de temps, 8 025 jours pour être exact, alors que le Canada avait affronté la Tchécoslovaquie aux Jeux de 1988 à Calgary.

Donc, le fait d’affirmer que les amateurs, sans oublier les joueurs, étaient excités à l’idée de ce duel Canada-Norvège relèverait quelque peu de l’euphémisme.

« Ce fut toute une aventure », confie le capitaine du Canada originaire de la Colombie-Britannique, Scott Niedermayer. « Même avant de sauter sur la patinoire, juste le fait de se trouver à Vancouver et de voir tant de gens portant le rouge et blanc et agiter des drapeaux canadiens, c’était incroyable. »

« Lorsque nous avons donné nos premiers coups de patin pour le premier match, c’était pareil. Nous avons ressenti l’excitation et l’énergie que tout le monde avait. C’est quelque chose que je n’oublierai jamais, ce fut un moment vraiment spécial. »

Les amateurs ont eu plusieurs occasions d’appuyer leur équipe à la partie d’ouverture. Jarome Iginla a obtenu un tour du chapeau, Dany Heatley a inscrit deux buts et Mike Richards, Ryan Getzlaf et Corey Perry ont récolté chacun un filet pour les Canadiens, qui ont dominé la Norvège 42-15 au chapitre des tirs au but.

Niedermayer a confié que cette victoire à sens unique a permis d’enlever du stress pour une équipe qui s’était entraînée ensemble seulement une fois avant la première mise au jeu et qui connaissait la pression de jouer à la maison, pression qui venait en partie de l’intérieure.

« Nous avions mis beaucoup de pression sur nos épaules. Lorsque vous participez à un tournoi de hockey et que vous êtes un Canadien, vous savez déjà quelles seront les attentes. Nous ne sommes pas différents des amateurs qui regardent la partie de la maison, nous voulons l’emporter. »

AUTRES MATCHS

1980 – Après avoir amorcé son premier tournoi olympique en 12 ans avec deux victoires, le Canada a accordé un but en désavantage numérique en fin de rencontre, l’œuvre de Seppo Suoraniemi de la Finlande, pour s’incliner 4-3 à Lake Placid.

1988 – Gord Sherven, Ken Yaremchuk et Marc Habscheid ont marqué en troisième période pour briser une égalité de 1-1 et le Canada a vaincu la Suisse 4-2 pour améliorer sa fiche à 2-0 dans le groupe A à Calgary.

1992 – Le Canada a accordé 52 tirs au but, le plus grand nombre dans l’histoire olympique canadienne, mais a comblé un déficit de deux buts avant de voir l’Équipe unifiée marquer un but tardif pour l’emporter 5-4. Dave Hannan et Dave Tippett ont cumulé un but et une aide chacun pour les Canadiens.

1998 – Joe Sakic a récolté un but et deux aides, ses seuls points des Jeux, et Keith Primeau a obtenu deux buts pour mener le Canada à un gain de 4-1 sur les États-Unis pour conclure une ronde préliminaire sans faille.

2002 – Jayna Hefford a cumulé un but et trois aides, Jennifer Botterill a inscrit un doublé, Kim St-Pierre a repoussé 22 rondelles pour le jeu blanc et le Canada a décoché 70 tirs au but, lessivant la Suède 11-0 dans le groupe A, à son dernier match en ronde préliminaire.

2006 – Cinq joueurs différents ont compté et Simon Gagné a été le seul à obtenir plus d’un point, terminant le match avec un but et une aide, le Canada l’emportant 5-1 devant l’Allemagne, portant sa fiche à 2-0.

Vidéos
Photos
Nouvelles récentes
Les plus populaires
Close
Photo Credit:  
Close
Credit