Aujourd’hui, dans l’histoire olympique – 14 février

par Wendy Graves

1988 – CANADA 1, POLOGNE 0
Dans le premier match olympique du Canada en sol canadien, l’équipe a battu la Pologne de justesse 1-0.

Marc Habscheid a marqué le seul but du match à la quatrième minute du premier tiers. Gord Sherven et Trent Yawney ont obtenu les mentions d’aide.

Le Canada a dominé la Pologne 29-17 au chapitre des tirs au but et Andy Moog a réussi le jeu blanc à son premier match olympique.  

Ceux qui regardaient le match s’attendaient à ce que le Canada écrase la Pologne – après tout, il avait remporté les six affrontements olympiques précédents par un total de 58-2 –, mais l’histoire récente indiquait le contraire aux joueurs. Deux ans auparavant, les équipes avaient joué deux matchs hors concours en Pologne; le Canada en avait remporté un et l’autre s’était soldé par un résultat nul. 

« Nous savions que ça ne serait pas facile, mais malheureusement les attentes de la presse et du grand public étaient différentes », déclare Sherven. « Nous savions que le match allait être relativement serré. »

Le plan de match de la Pologne était axé sur la défensive. « Ils jouaient avec cinq hommes à l’arrière », se souvient Sherven. « Ils bloquaient la ligne en y alignant des joueurs et les défenseurs entraient dans la zone. Souvent, nous étions contraints de tirer la rondelle dans la zone et de la pourchasser. »

C’est ce qui a donné lieu au premier – et seul – but de la rencontre.

Le gardien de but polonais Gabriel Samolei – le gardien de but substitut de l’équipe – a mal manié la rondelle derrière le but. Sherven a devancé le défenseur adverse, récupéré la rondelle avant que Samolei puisse revenir dans son enceinte et l’a passée à Habscheid qui se trouvait devant le but.

« J’ai entendu [Habscheid] crié et je savais que le gardien était hors position », raconte Sherven. « J’ai simplement effectué une passe du revers devant le filet et le filet était complètement désert. »

Sherven dit que les joueurs savaient que c’était très spécial de faire partie du premier match olympique du Canada en sol canadien. Il se souvient de voir un ami de son père – un homme normalement réservé – grimper sur la baie vitrée du Saddledome pour lui souhaiter bonne chance. « C’est ce que je me rappelle, la réaction des gens. » 

AUTRES MATCHS

1936 – Le Canada a réussi son troisième de quatre jeux blancs à Garmisch-Partenkirchen en battant les États-Unis 1-0 pour porter sa fiche à 6-1.

1980 – Cinq joueurs différents ont marqué pour le Canada – Stelio Zupanich, Tim Watters, Ken Berry, John Devaney et Kevin Primeau – qui a battu la Pologne 5-1. Aucune équipe n’a écopé d’une punition au cours de la rencontre.

1992 – Le Canada a marqué trois de ses neuf buts du tournoi en avantage numérique – un record – dans une victoire de 5-1 sur la Tchécoslovaquie. Joé Juneau et Dave Archibald ont tous les deux marqué un but à forces égales et un en avantage numérique.  

1998 – Rob Blake a inscrit le dernier des trois buts du Canada en deuxième période à sept secondes de la fin du tiers dans la victoire de 3-2 du Canada sur la Suède. Joe Nieuwendyk a accumulé un but et deux aides dans le match.

1998 – Lori Dupuis, Jayna Hefford et Thérèse Brisson ont marqué au cours des six premières minutes de jeu de la troisième période pour donner une avance de 4-1 au Canada sur les États-Unis. Cependant, les Américaines ont répliqué en marquant six buts sans riposte pour remporter le dernier match de la ronde préliminaire 7-4.  

2006 – Le Canada a dominé la Suède 47-8 au chapitre des tirs au but pour s’emparer du premier rang de son groupe avec une victoire de 8-1. Gillian Apps a réussi un tour du chapeau, Danielle Goyette a marqué à deux reprises et Hayley Wickenheiser a ajouté un but et deux aides pour mener l’offensive canadienne.  

Vidéos
Photos
Close
Photo Credit:  
Close
Credit