Sommaire du Match

CANADA 8 - SPARTA PRAGUE 2

Par Paul Romanuk

DAVOS – Le Canada s’est assuré de participer au match du championnat de la Coupe Spengler en remportant une victoire de 8 –2 sur Sparta Prague au cinquième jour du tournoi du temps des Fêtes. Le trio de Glen Metropolit, Dale McTavish et Martin Kariya a mené Équipe Canada à la victoire en inscrivant quatre buts pour le Canada.

Il aura fallu un an, mais la revanche a été douce au cœur des Canadiens. L’an dernier, s’étant assuré de participer à la finale du championnat, l’entraîneur-chef de Sparta Prague, Slava Lener, a reposé sept de ses meilleurs joueurs pour un match qu’il se devait de gagner pour que le Canada accède à la finale. Sparta a perdu et le Canada n’a donc pu participer à la finale.

« Je sais que l’entraîneur n’était pas le même que l’an dernier [Lener ayant été congédié plus tôt cette saison], mais nous n’avons pas oublié ce qui s’est passé l’an dernier et cela a motivé les gars qui étaient ici », a dit l’entraîneur canadien Marc Habscheid.

Le Canada, qui avait remporté le match sur Eisbaren Berlin par la marque de 6 –1, jeudi, a poursuivi sa lancée. Jean-Guy Trudel a ouvert la marque pour les Canadiens profitant d’un avantage numérique à 5:48 de la première période. McTavish a inscrit deux buts consécutifs à 6:40 et 7:24 pour donner une avance de 3 –0 au Canada au milieu du premier tiers.

Kariya a marqué son premier but du tournoi à 13:07 après une superbe passe de Metropolit. De l’arrière du filet, Metropolit a effectué une passe du revers sans regarder et la rondelle s’est retrouvée sur le bâton de Kariya qui s’avançait en zone privilégiée. Kariya a maîtrisé la rondelle alors qu’il passait devant le gardien Reto Pavoni de Prague avant de la tirer dans le coin du filet.

« C’est fantastique de jouer avec Metro », a dit Kariya. « Il a beaucoup aidé à apporter les ajustements pour ce style de jeu. »

« Nous travaillons bien ensemble », a dit Metropolit. « McTavish est un vrai taureau autour du filet et Kariya est comme un hémiptère aquatique sur la glace. C’est une bonne combinaison. »

Jason York a inscrit un autre but en avantage numérique pour le Canada à 17:23 pour creuser l’écart à 5 –0.

« Nous savions que ce match n’avait aucune importance pour eux et nous voulions imposer une allure et ne pas les laisser remonter la pente », a dit l’entraîneur adjoint du Canada, Craig Simpson. « Le plan de match a fonctionné. Nous nous sommes mis en marche et nous avons continué à faire ce que nous devrons faire pour nous préparer à la finale. »

Ian White a porté la marque à 6 –0 à 2:14 de la deuxième période avant que Josef Straka et Jan Hanzlik marquent pour Sparta, portant ainsi la marque à 6 –2. Stacey Roest a marqué le dernier but du match, son deuxième du tournoi, au cours du troisième tiers.

Lorsqu’on lui a demandé comment l’équipe se sentait à l’approche de la finale, Kariya n’aurait pu être plus bref.

« Bien. Nous nous sentons bien. Tout commence à se souder. »

Ce sera la cinquième participation d’Équipe Canada à la finale en six ans. L’Équipe de cette année sera en quête d’un 11e titre pour le Canada à la Coupe Spengler.

Vous pouvez en apprendre davantage sur la Coupe Spengler de cette année en consultant le blogue de Paul Romanuk.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Brad Pascall Vice-President, Hockey Operations