Sommaire du Match

Canada 6 - Eisbaren Berlin 1

Par Paul Romanuk

DAVOS – L’offensive était à l’honneur durant tout le match alors que le Canada écrasait Eisbaren Berlin 6 –1 au quatrième jour du Championnat de la Coupe Spengler. Berlin en était à son troisième match en autant de jours et devait disputer un match en après-midi après un match la veille au soir. Cela a paru, car l’équipe avait épuisé toutes ses réserves vers le milieu de la deuxième période.

Dale McTavish a ouvert la marque pour le Canada avec trois minutes et 11 secondes d’écoulées dans le match lorsqu’il s’est installé dans le bas de la zone et a dévié la rondelle derrière le gardien allemand Youri Ziffzer. Le capitaine du Canada, Yves Sarault, a marqué un peu plus de six minutes plus tard et le Canada était sur sa lancée.

Le point tournant du match est survenu à 6:10 de la deuxième période. Alors que le Canada était en avance 2 –1, Ziffzer a quitté son filet pour jouer la rondelle. Il a eu de la difficulté à la manier et Hnat Domenichelli, à échec avant, a réussi à frapper la rondelle pour l’éloigner du gardien et la pousser vers le filet abandonné. Jean-Guy Trudel a ensuite marqué le but le plus facile de sa carrière pour donner une avance de 3 –1 au Canada. L’équipe de Berlin ne s’est jamais ressaisie.

Dominic Pittis, Stacey Roest et McTavish ont marqué les autres buts du Canada pour mettre fin à la deuxième période avec le Canada en avance par la marque de 6 –1.

« Cela se produit parfois dans un tournoi, une équipe manque de carburant. C’est difficile de devoir jouer trois matchs en trois jours », a dit McTavish.

« J’aime vraiment la façon dont nous nous développons », a dit l’avant canadien Jeff Toms. « C’est toujours comme ça, nous avons l’air brutal lors du premier match puis, lorsqu’arrive le troisième match, nous sommes une équipe différente. »

Toms, qui évolue sur un trio avec Domenichelli et Trudel, ses coéquipiers de la ligue suisse, a été un des meilleurs joueurs du Canada.

« C’est drôle, nous ne jouons jamais ensemble à Ambri », dit Toms. « Espérons que l’entraîneur regarde quelques-uns de ces matchs et que cela va lui donner des idées », ajoute Toms en riant. « Nous sommes vraiment à l’aise et sommes capables de lire et réagir au jeu des autres. »

Le Canada mettra fin à sa participation en ronde préliminaire, vendredi après-midi, contre Sparta Prague. Le Canada présente maintenant une fiche de 2 –1 au tournoi et il pourrait bien faire partie du match du championnat la veille du Jour de l’An. Le match du championnat met en vedette les deux meilleures formations de la ronde préliminaire au cours de laquelle chaque équipe dispute quatre matchs.

Vous pouvez en apprendre davantage sur la Coupe Spengler de cette année en consultant le blogue de Paul Romanuk.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Brad Pascall Vice-President, Hockey Operations