Russie 2- Canada 4

LE CANADA REMPORTE LE DÉFI CANADA-RUSSIE GRÂCE AU BUT DÉCISIF DE LA SÉRIE DE RYAN STROME, EN PROLONGATION

HALIFAX – Ryan Strome a fait le travail pour aider le Canada à remporter le Défi Canada-Russie.

Strome a marqué à 3:20 de la prolongation mardi, permettant ainsi au Canada de gagner la série après une victoire de 4-2 au match no 4.

Le Canada avait besoin d’un gain en temps réglementaire pour égaliser le Défi Canada-Russie 2-2.

Ce triomphe de 4-2 a mis la table pour une prolongation de 20 minutes afin de déterminer le vainqueur de la série.

Après un bon travail de Xavier Ouellet pour garder la rondelle en zone des Russes, Strome a accepté une passe avant de décocher un tir derrière le gardien de la Russie, Andrei Vasilevski.

« J’aime prendre un tir après avoir approché la rondelle près de moi. J’en ai compté quelques-uns de cette manière avant », affirme Strome, un franc-tireur vedette des IceDogs de Niagara de la Ligue de hockey de l’Ontario. « J’ai vu la circulation et tiré la rondelle vers le but et par chance, j’ai compté. »

Son coéquipier canadien Mark Scheifele, qui porte les couleurs des Colts de Barrie de l’OHL, un espoir des Jets de Winnipeg, a vu cette feinte à quelques reprises.

« Ça risque de rester gravé dans ma mémoire pour longtemps », exprime Scheifele à propos du but décisif de Strome. « Il est un bon joueur et il nous a vraiment aidés à nous imposer. Il a un excellent tir et bouge vraiment bien. »

La période de prolongation a été forcée par des buts opportuns de l’avant des Winterhawks de Portland, Ty Rattie, qui a inscrit deux buts en supériorité numérique à moins de trois minutes d’intervalle au deuxième tiers, pour aider le Canada à remporter le match 4-2.

Après avoir gagné le premier affrontement de la série qui souligne le 40e anniversaire de la Série du siècle de 1972, le Canada a plié l’échine au deuxième duel en Russie et au troisième match à Halifax, avant de revenir de l’arrière.

Mikhail Grigorenko de la Russie a expliqué que le fait d’avoir vaincu les Canadiens deux fois de suite rendait plus difficile cette quête de remporter la quatrième partie, particulièrement sur la patinoire des Canadiens.

« Je crois qu’ils étaient vraiment prêts et ils ne pouvaient pas perdre aujourd’hui », lance l’avant des Remparts de Québec.

Même si c’était une partie hors concours, ça ne paraissait pas dans l’intensité et le calibre de jeu.

« Je crois que ça représente beaucoup pour nous », note Strome. « Le dernier mondial junior nous a laissé un goût amer. »

Le Canada a dû s’avouer vaincu face à la Russie au compte de 6-5 en demi-finale au tournoi de l’an dernier.

« Nous venons de sentir un léger sentiment de soulagement. Peu importe qui reviendra avec l’équipe pour le temps des Fêtes, c’est ce genre de résultat que nous voulons obtenir », explique Strome.

Rattie a dit qu’un discours d’encouragement avant le match prononcé par le vétéran de 1972, Ken Dryden, et qu’un appel téléphonique du capitaine canadien Phil Esposito ont aidé les joueurs à se motiver.

 Questionné sur ce que Dryden leur a dit dans le vestiaire, Rattie a répondu : « Il a dit "C’est votre Équipe Canada, allez-y". »

Au premier vingt, Andrei Sigarev a profité d’une des nombreuses chances de son équipe en s’emparant d’une rondelle libre dans sa zone pour la monter d’un bout à l’autre à deux contre un. Après avoir presque perdu le contrôle du disque, il l’a fait tourner avant de décocher un tir entre les jambières du cerbère canadien, Malcolm Subban.

Le Canada a ensuite créé l’égalité 1-1 grâce au trio de Strome, Jonathan Huberdeau et Lucas Lessio qui a créé beaucoup de circulation devant le filet. Lessio, qui joue pour les Generals d’Oshawa dans l’OHL, a marqué sur un retour dans l’enclave.

Subban a effectué un bel arrêt en glissant pour bloquer la vedette russe Nail Yakupov en fin de première période, conservant l’égalité avant l’entracte.

Alors qu’il y avait beaucoup de joueurs devant le filet, Albert Yarullin y est allé d’un tir sur réception de la pointe qui a frappé le poteau puis passé derrière Subban, à 4:18 de la deuxième période, et la Russie prenait les devants 2-1.

Le Canada a profité rapidement d’une occasion en avantage numérique à mi-chemin dans le match. Huit secondes après le début de la punition d’Andrei Pedan pour avoir accroché, Rattie a balayé un retour de Scheifele dans le but pour remettre les pendules à l’heure.

Les Canadiens ont pris l’avance du bâton de Rattie qui inscrivait un deuxième but avec l’avantage d’un homme, d’un tir du revers.

Cette série était en quelque sorte un hommage à l’équipe de hockey du Lokomotiv de Yaroslavl de la Ligue continentale de hockey. Ce club a été dévasté en septembre dernier lorsqu’un avion transportant les membres de la formation s’est écrasé, tuant ainsi 44 joueurs et les entraîneurs, dont l’ancien défenseur de la LNH, Brad McCrimmon.

Le président de Hockey Canada, Bob Nicholson, a dit que cette série a aidé à créer des rapprochements avec le père de Brad, Byron McCrimmon.

« Nous voulions aller là-bas et faire preuve de respect à ces joueurs », témoigne Nicholson. « Une autre chose qui était importante pour nous, c’était de permettre au père de Brad, Byron, de nous accompagner. Il a visité tous les sites et rencontré tellement de gens que Brad a connus avant cet accident fatal. »

Nicholson était également satisfait des foules à Halifax.

« Halifax a toujours été spécial pour Hockey Canada », dit-il. « C’est la seule ville au Canada qui a été l’hôte du mondial junior, du mondial féminin et du mondial masculin. Halifax et les environs ont encore une fois répondu présents. »

Notes : La foule a réservé une ovation debout aux joueurs de la Série du siècle de 1972 qui ont participé à la mise au jeu protocolaire. Yuri Lyapkin, Alexander Yakushev et Vladislav Tretiak représentaient la Russie, alors que Ken Dryden, Don Awrey et Pat Stapleton étaient les représentants du Canada. Lors du premier entracte, les spectateurs se sont encore levés pour applaudir le kayakiste de Halifax, Mark de Jonge, qui a reçu un chandail personnalisé d’Équipe Canada de la part de Hockey Canada.


Game Information/Renseignements sur le match
Game #/No. de match 4
Round/Ronde Hors concours
Arena/Aréna Halifax Metro Centre
Location/Lieu Halifax, N.-É.
Date Ma. août. 14, 2012
Time/Heure 19h00 ET

Box Score/Compte 1 2 3 Total
RUS
1
1 0 2
CAN
1 2 1 4

Goals & Penalties/Buts et pénalités
First Period/Première période
Goals/Buts :
14:23 RUS 12 Andrei Sigarev (23 Sergei Shmelev, 27 Kirill Diakov)
15:30 CAN 38 Lucas Lessio (11 Jonathan Huberdeau, 18 Ryan Strome)


Penalties/Pénaltés :
04:43 RUS 17 Anton Zlobin (Coup de bâton)
   07:20 CAN 12 Tom Wilson (Donner de la bande)

Second Period/Deuxième période
Goals/Buts :
04:02 RUS 5 Albert Yarullin (9 Nikita Nesterov, 10 Nail Yakupov) AN
   09:51 CAN 26 Ty Rattie (19 Mark Scheifele, 24 Ryan Murphy) AN
   12:47 CAN 26 Ty Rattie (11 Jonathan Huberdeau, 19 Mark Scheifele) AN


Penalties/Pénaltés :
03:14 CAN   (Trop de joueurs)
   09:43 RUS 2 Andrei Pedan (Accrocher)
   11:27 RUS 18 Yaroslav Kosov (Faire trébucher)
   15:57 CAN 19 Mark Scheifele (Accrocher)
Third Period/Troisième période
Goals/Buts :
 14:02 CAN 11 Jonathan Huberdeau (19 Mark Scheifele, 26 Ty Rattie) AN


Penalties/Pénaltés :
05:18 CAN 12 Tom Wilson (Obstruction à la mise au jeu)
   13:23 RUS 5 Albert Yarullin (10 Minutes d'inconduite)
   13:23 RUS 5 Albert Yarullin (Mise en échec à la tête)


Goaltenders/Gardien(ne)s de but
RUS 30 Andrei Vasilevski Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00
CAN 30 Malcolm Subban Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00

Shots on Goal/Tirs au but 1 2 3 Total
RUS 8 9 11 28
CAN 20 11 14 45

Après deux buts de Ty Rattie en avantage numérique dans un gain de 4-2 du Canada au match no 4 du Défi Canada-Russie, Ryan Strome a joué les héros à 3:20 d’une période de prolongation, permettant au Canada de gagner cette série de quatre matchs. 

Goals & Penalties/Buts et pénalités
Prolongation
Goals/Buts :
03:20 CAN 18 Ryan Strome (10 Charles Hudon, 16 Xavier Ouellet)

Penalties/Pénaltés :
Aucun
Vidéos
Close
Credit