Sommaire du Match
Canada 3 - Finlande 1
 

LE CANADA BAT LA FINLANDE 3-1 EN MATCH PRÉPARATOIRE DU CHAMPIONNAT MONDIAL DE HOCKEY JUNIOR

CALGARY – L’équipe canadienne junior a mérité un gain de 3-1 en match préparatoire lundi face aux Finlandais, qui seront les premiers adversaires du Canada au prochain Championnat mondial de hockey junior 2012.

Boone Jenner des Generals d’Oshawa, Mark Stone des Wheat Kings de Brandon et Brendan Gallagher des Giants de Vancouver ont été les marqueurs dans ce premier de trois matchs hors concours du Canada, avant d’entreprendre le tournoi lundi, à Edmonton.

| HockeyCanadaImages.ca

Mark Visentin des IceDogs de Niagara a bloqué 22 tirs devant le filet du Canada pour la victoire.

La composition de la formation canadienne de 22 joueurs a été annoncée la semaine passée. Cette dernière s’est entraînée et a travaillé sur le renforcement d’équipe depuis ce temps à Banff, Alberta.

« C’était plaisant de finalement affronter un autre club d’un autre pays », lance Jenner. « Je pense que tout le monde se sent bien maintenant. »

Teemu Pulkkinen a été le seul joueur à inscrire un but pour la Finlande.

Christopher Gibson des Saguenéens de Chicoutimi a joué deux périodes devant la cage des Finlandais, réalisant 21 arrêts.

L’espoir des Kings de Los Angeles a gardé le pointage serré, alors que le Canada générait plus de chances de marquer que les Finlandais. Gibson a été remplacé au troisième tiers par Sami Aittokallio, qui a repoussé neuf des dix tirs reçus.

« Le Canada a été un peu meilleur. Ils ont été un peu plus rapides que nous aujourd’hui », exprime l’entraîneur de la Finlande, Raimo Helminen. « Nous avons eu assez de chances pour nous porter à la marque aussi, mais nous n’avions pas aussi faim que le Canada. »

Les Canadiens ont dû se passer des services des ailiers Jonathan Huberdeau (pied) et Quinton Howden (symptômes de commotion). Avec seulement 11 avants, l’entraîneur-chef canadien Don Hay a jonglé avec ses trios. Jenner et Michaël Bournival des Cataractes de Shawinigan ont chacun joué au centre et à l’aile durant la partie.

L’équipe canadienne retournait à Banff après le match. Elle se rendra à Red Deer, Alberta pour un match préparatoire face à la Suisse, jeudi, et finalement à Edmonton vendredi pour affronter les Suédois.

Le Canada a eu plusieurs chances de marquer dont il n’a pas profité. Il a aussi été frustré par Gibson.

Les hôtes tiraient de l’arrière 1-0 après le premier engagement à la suite du but de Pulkkinen en avantage numérique. Les Canadiens ont mis plus de pression sur la Finlande en troisième période, dominant 14-8 au chapitre des tirs au but, et exerçant plus de pression au filet.

« Je crois que nous étions un peu nerveux au départ », note Hay. « Nous avons passé par-dessus pour ensuite nous améliorer. C’est très bon signe. Je pense que Mark Visentin a été très solide et plus le match progressait, il réalisait de très bons arrêts. »

Gallagher a foncé au but avec intensité pour marquer à 18:21 de la troisième période.

Le Canada a inscrit deux buts en période médiane pour prendre les devants 2-1.

Stone, avant des Wheat Kings de Brandon, a compté en s’emparant de son propre retour à 12:45.

Brett Connolly du Lightning de Tampa Bay de la LNH a savamment dirigé la rondelle vers Jenner sur l’aile. L’espoir des Blue Jackets de Columbus a battu Gibson entre les jambières à 6:16 pour mener au premier but du Canada.

Devante Smith-Pelly des Ducks d’Anaheim est l’un des joueurs de la LNH dans la formation canadienne, avec Connolly. Le joueur originaire de Toronto a fait sentir sa présence avec de solides mises en échec.

Smith-Pelly s’est servi de sa puissance en zone offensive, se promenant autour du but pour créer de l’espace pour ses partenaires de trio. Jenner a eu trois excellentes chances de marquer, dont une échappée au premier tiers, en plus de son but.

« Nous avons eu plusieurs belles occasions, mais vous savez quoi' Il y a beaucoup de travail à faire », commente Jenner. « Ce n’était qu’un premier duel. Nous pouvons bâtir là-dessus. »

Le Canada n’a rien fait en quatre occasions en avantage numérique, tandis que les Finlandais ont profité de leur seule chance. Les unités spéciales du Canada doivent faire mieux, tout comme la couverture défensive en zone neutre.

« Les Européens adorent prendre de la vitesse en zone neutre et nous devons avoir une meilleure structure et discipline à ce niveau », remarque Hay.

Au premier tiers, Rasmus Ristolainen a servi une belle passe à Pulkkinen au cercle gauche. Visentin a partiellement arrêté le tir bas de Pulkkinen, mais pas assez pour l’arrêter.

Les joueurs à surveiller chez la Finlande sont les frères Mikael et Markus Granlund. Mikael a été repêché neuvième au total par le Wild du Minnesota de la LNH en 2010, alors que Markus a été un choix de deuxième tour des Flames de Calgary cette année. Mikael a obtenu une passe sur le but de la Finlande.

Les Finlandais n’ont remporté le Championnat mondial junior qu’une seule fois en 1998.

« Je ne veux pas nous porter malheur, mais je crois que nous pouvons vraiment nous retrouver au sommet », mentionne Gibson. « Nous avons un bon club. Nous comptons sur des joueurs qui peuvent marquer plusieurs buts et nous pouvons jouer défensivement. »

« Ce soir, nous avons prouvé que nous pouvons effectivement nous frotter aux meilleures formations du tournoi. »

Le Canada, la Finlande%2

 

Renseignements sur le match
Numéro de match 01 Ronde Hors concours
Aréna Saddledome Ville, Pays Calgary, Alb.
Mois / Jour / Année 12/19/2011 Heure 19h08 MT
Assistance État du match Final

Compte   1     2     3   Total
Canada (CAN) 0 2 1 3
Finlande (FIN) 1 0 0 1

Buts/Pénalités
Première Période
Buts:
   14:21 FIN 6 Teemu Pulkkinen (5 Rasmus Ristolainen) AN

Pénalités:
   14:01 CAN 27 Ryan Murray (Obstruction)
   16:07 FIN 15 Miro Aaltonen (Coup de bâton)

Deuxieme Période
Buts:
   06:16 CAN 20 Boone Jenner (14 Brett Connolly, 27 Ryan Murray)
   12:35 CAN 16 Mark Stone (8 Jaden Schwartz, 13 Freddie Hamilton)

Pénalités:
   17:20 FIN 7 Jani Hakanpää (Retenir)

Troisième Période
Buts:
   18:21 CAN 12 Brendan Gallagher (10 Michaël Bournival)

Pénalités:
   10:02 FIN 10 Joel Armia (Accrocher)
   19:19 FIN 22 Miikka Salomäki (Double-échec)


Gardiens de but
Canada
29 Mark Visentin Entrée 1/00:00 Sortie 3/20:00
Finlande
31 Christopher Gibson Entrée 1/00:00 Sortie 2/20:00
30 Sami Aittokallio Entrée 3/00:00 Sortie 3/20:00

Tirs au but   1     2     3   Total
Canada 9 8 0 17
Finlande 9 14 0 23

Quelle meilleure façon pour le Canada d’entreprendre ses matchs hors concours que de croiser le fer avec son premier adversaire de la ronde préliminaire. Les Canadiens et les Finlandais seront opposés au lendemain de Noël lors de leur premier match du mondial junior

Le Canada tentera cette année non seulement de reconquérir la médaille d’or après deux médailles d’argent consécutives, mais aussi il voudra prolonger une superbe séquence de succès. Les Canadiens ont participé aux 10 derniers matchs de la médaille d’or du Championnat mondial junior de l’IIHF, obtenant une fiche de 5-5, depuis 2002. La formation canadienne de cette année comprendra 12 choix de première ronde de la LNH provenant des deux derniers repêchages. Elle sera dirigée par Don Hay qui a déjà été derrière le banc d’Équipe Canada au dernier mondial junior en Alberta, en 1995. Le résultat' Le Canada avait présenté son premier dossier parfait de 7-0 et avait décroché l’or. Cette année-là, Hay avait tous les meilleurs joueurs canadiens à sa disposition, en raison du lock-out de la LNH. Il n’aura pas ce luxe cette fois, alors que huit joueurs admissibles n’ont pas été libérés par leur club de la LNH. Toutefois, comme chaque année, la plus grande force du Canada, c’est sa profondeur. L’édition de cette année promet d’être très talentueuse et elle sera apte à jouer n’importe quel style et à connaître du succès, malgré le fait que ses joueurs ont une expérience limitée du mondial junior.

La Finlande ne sera pas une proie facile. Les Finlandais compteront sur six vétérans de l’équipe qui a obtenu une décevante sixième position l’an dernier à Buffalo, bien que ce résultat soit quelque peu trompeur. Les Finlandais n’étaient qu’à quatre minutes d’éliminer la Russie en quart de finale, avant d’allouer deux buts pour l’égalité et un autre en prolongation pour mettre fin à leurs espoirs de rempoter l’or. La Finlande sera jeune à la ligne bleue, menée par l’espoir du repêchage 2012 de la LNH, Olli Määttä. C’est plutôt le groupe de joueurs d’avant qui est intrigant. Celui-ci compte sur des joueurs de talents qui peuvent remplir le fond du filet et tenir tête à n’importe quel club du tournoi.

JOUEUR À SURVEILLER – CANADA

Ryan Murray – Le défenseur de 18 ans participe à son premier mondial junior avec autant d’expérience sur la scène internationale que n’importe quel autre joueur du Canada. Murray a pris part au Défi mondial des moins de 17 ans et a représenté trois fois l’équipe nationale masculine des moins de 18 ans. Il a aussi été capitaine de sa formation avec les M17 et les M18. Un pilier de la défensive canadienne, qui ne compte sur aucun vétéran de 2011, Murray est un joueur très intelligent qui ne commet pas beaucoup d’erreurs avec la rondelle et qui adore se porter en attaque.

JOUEUR À SURVEILLER – FINLANDE

Mikael Granlund – Choix de première ronde du Minnesota (9e au total) lors du repêchage 2010 de la LNH, il est probablement le meilleur patineur à ne pas jouer dans la LNH cette année. Fabric