Sommaire du Match

Slovaquie 4 - Norvège 3

Relégation
mardi le 3 janvier 2006
13h00 PAC
Vancouver, BC
Pacific Coliseum

LA NORVÈGE EST RELÉGUÉE
LORSQUE LA SLOVAQUIE L’EMPORTE GRÂCE AU BUT DE SCURKO

Par Dhiren Mahiban | Compte

Les Slovaques ont remporté leur deuxième victoire du tournoi par la marque de 4 –3 sur la Norvège, mardi après-midi, au Pacific Coliseum. Le deuxième but du tournoi de Ladislav Scurko à 6:36 de la dernière période a été le but gagnant. La Norvège, comme la Lettonie, sera donc reléguée à la division 1 l’an prochain tandis que la Slovaquie et la Suisse restent parmi les grands.

Scurko qui évolue avec les Thunderbirds de Seattle dans la WHL a trouvé le fond du filet en s’emparant d’une rondelle libre devant le filet norvégien juste après que l’avantage numérique avait pris fin. Juraj Gracik et Igor Bacek ont obtenu une mention d’aide.

« C’était un but assez simple », a dit Scurko. « Nous avons eu un avantage numérique et nous avons simplement remis la rondelle à nos défenseurs qui ont foncé vers le but. C’est tout, simplement du bon travail devant le filet. »

Andrej Sekera, Igor Bacek et Stanislav Lascek ont marqué les autres buts de la Slovaquie qui n’a jamais eu l’avance dans le match avant le but de Scurko en troisième période.

La Norvège a entrepris le match en quête de sa première victoire au Championnat mondial junior 2006 de l’IIHF. Mais les Norvégiens ont été incapables de protéger l’avance de deux buts qu’ils avaient vers la fin de la deuxième période.

Les Norvégiens ont ouvert la marque avec un but en désavantage à 11:00 quand Kristian Forsberg a récupéré la rondelle qui a fait un bond bizarre sur un juge de lignes et s’est avancé à 2 contre 1 avec Mattias Olimb. Il a remis la rondelle à Olimb qui a marqué son deuxième but du tournoi. Sekera a nivelé la marque à 15:33.

La Norvège a pris l’avance 2 –1 à la sixième minute de la deuxième période quand Mathias Trygg a eu une échappée partielle et a été accroché avant de décocher son tir. Sur le tir de punition qui a suivi, Trygg a déjoué le gardien slovaque Vladimir Kovac entre les deux jambières pour marquer son premier du tournoi.

La Norvège a ensuite creusé l’écart à 3 –1 à 14:39 de la deuxième période lorsque Mathias Olimb a passé la rondelle du point de mise au jeu à Kristian Forsberg laissé seul dans la zone privilégiée. Le tir de Forsberg a déjoué Kovac du côté de la mitaine pour donner une avance de deux buts aux Norvégiens.

« Je pense que les joueurs ont vraiment fait un effort ce soir, mais nous avons affronté une vraie bonne équipe », a dit l’entraîneur-chef Petter Thorensen. « Nous avons probablement disputé notre meilleur match du tournoi ce soir. Mais nous n’avons pas livré la marchandise lors de l’avantage numérique à 5 contre 3 et c’est ce qui fait la différence entre les bonnes équipes et les mauvaises équipes. »

Le trio nouvellement formé de Trygg, Olimb et Forsberg a terminé la soirée avec six points, mais ce ne fut pas suffisant pour réaliser la première victoire du tournoi de leur équipe.

Dans l’espace d’une minute trente secondes, les Slovaques ont effacé l’écart de deux buts. Igor Bacek et Stanislav Lascek ont chacun déjoué le gardien norvégien Lars Haufen. Bacek a converti un rebond sur un tir de la pointe de Boris Valabik en avantage numérique pour porter la marque à 3 –2 à 18:25. Puis avec cinq secondes à jouer avant la fin du match, Lascek a dévié un autre tir de Valabik pour niveler la marque.

La Slovaquie a obtenu 36 tirs au but contre 25 pour la Norvège.

Les Slovaques essaieront de remporter une autre victoire, mercredi, lorsqu’ils affronteront les Suisses (16h00). La Norvège affrontera la seule autre équipe qui n’a aucune victoire, la Lettonie (12h00). Les deux matchs seront présentés au Pacific Coliseum.

APERÇU : SLOVAQUIE - NORVÈGE

Par George T. Baker

Slovaquie : Avec une victoire en quatre matchs au tournoi, la Slovaquie voudra essayer de récupérer ce qu’elle peut d’un tournoi qui a été décevant. La Slovaquie a terminé au quatrième rang du groupe B et ses adversaires ont marqué 21 buts contre ses 12. L’équipe a remporté son premier match par la marque de 7 –4 sur la Lettonie, le 27 décembre, mais a perdu trois matchs consécutifs en grande partie à cause de son indiscipline. Les Slovaques sont au quatrième rang au chapitre des minutes de punition avec 125. Le défenseur Boris Valabik, qui a la taille d’un monstre, a amassé 28 minutes à lui seul. Le duo de Marek Zagrapan et Stanislav Lascek, qui évolue ensemble avec les Saguenéens de Chicoutimi, a mené l’offensive des siens avec 13 points au total (six pour Zagrapan et sept pour Lascek). La Slovaquie devrait remporter ce match à moins d’un effondrement majeur.

Norvège : Indisciplinée et surclassée sont les caractéristiques qui décrivent la Norvège au tournoi. Les Norvégiens n’ont réussi que trois buts contre 26 à Vancouver et ont terminé au dernier rang du groupe A. La plus faible des équipes scandinaves occupe le premier rang du tournoi au chapitre des minutes de punition avec 150. Cela n’est pas très utile, surtout lorsque votre équipe a aussi la pire fiche en désavantage numérique. L’unité norvégienne affectée au désavantage numérique fonctionne à un taux de 72 pour cent, ayant accordé 10 buts en 36 occasions. Impossible de prévoir qui sera devant le filet aujourd’hui. Bien que les statistiques de Ruben Smith ne soient pas impressionnantes (pourcentage d’efficacité de 0,876 et moyenne de buts alloués de 6,70), son jeu a été étonnant à quelques reprises comme lors du match contre la Suisse au cours duquel il n’a accordé que deux buts. Lars Haugen, d’autre part, a repoussé 46 des 50 tirs du Canada. Une fois de plus, le travail devant le filet sera crucial. Tout aussi cruciale sera la production des avants. Aucun centre et aucun ailier n’ont marqué dans ce tournoi à l’exception de Mathis Olimb. Les espoirs sont bien minces pour la Norvège d’éviter la relégation.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications