Sommaire du Match

États-Unis 6 - Finlande 5

Ronde préliminaire
mercredi le 28 décembre 2005
20h00 PAC
Vancouver, BC
Coliseum, BC

LES ÉTATS-UNIS L’EMPORTENT SUR LA FINLANDE DANS UN MATCH EXCITANT

Par Daniel Wilson

Après avoir battu la Norvège de façon convaincante à leur premier match, les États-Unis ont affronté un adversaire finlandais beaucoup plus coriace le 28 décembre, mais ils ont néanmoins réussi à l’emporter par la marque de 6 –5 devant 12 209 partisans au Pacific Coliseum.

Blake Wheeler a marqué deux buts, Bobby Ryan a cumulé un but et deux aides et Robbie Schremp a obtenu trois mentions d’aide pour les Américains. Devant le filet, Jeff Frazee, à sa première présence au tournoi, a repoussé 31 tirs.

« Nous avons confiance en nos deux gardiens », a dit l’entraîneur-chef des É.-U., Walt Kyle. « Jeff a beaucoup d’expérience et je pense qu’il a bien joué. »

Cinq joueurs différents ont marqué pour la Finlande, soit Mikko Alikoski, Lauri Korpikoski, Aki Seitsonen, Lauri Tukonen et Teemu Laakso. Devant le filet, Karri Ramo a effectué 38 arrêts à son premier départ au tournoi.

La foule a encouragé la Finlande tout au long du match après l’avoir huée, lundi, alors qu’elle affrontait le Canada. Les deux équipes ont bien amorcé le match avec un jeu robuste, mais les choses se sont calmées vers la cinquième minute.

La Finlande a ouvert la marque au moyen d’un but rapide d’Alikoski lors d’une mise au jeu à 6:21.

À 8:26, Lauri Korpokoski a poussé la rondelle derrière Chris Bourque au point d’appui en avantage numérique, pour la reprendre et s’avancer seul devant Frazee, le déjouant d’un tir faible. L’avant finlandais a foncé dans la bande après avoir inscrit ce but en désavantage numérique.

Le vent a tourné en faveur des Américains au milieu de la première période quand la Finlande a écopé de quatre punitions consécutives. Les États-Unis ont marqué leur premier but à 9:42 en avantage numérique. Après plusieurs rebonds pour Tom Fritsche, l’un d’eux s’est finalement faufilé derrière Ramo pour réduire l’écart à 2 –1.

Les Américains ont ajouté deux autres buts avant la fin de la période, le premier de Wheeler à 17:05 avec l’aide de Peter Mueller qui a effectué la passe au centre et le second, de Brian Lee, en avantage numérique, au moyen d’un faible tir de la pointe qui a menotté Ramo à 19:49. La période a pris fin alors que les États-Unis étaient en avance par la marque de 3 –2.

« Ils ont commencé le match un peu plus rapidement que nous au début », a dit Wheeler. « C’est un bon indicateur de notre caractère de revenir comme nous l’avons fait. »
Au début de la deuxième période, Phil Kessel a été chassé pour avoir accroché. La Finlande a profité de l’avantage numérique pour niveler la marque 3 –3 grâce à un tir du poignet d’Aki Seitsonen à 1:28.

L’action s’est déroulée de part et d’autre et souvent en zone neutre avant que Matti Koistinen de la Finlande soit chassé pour obstruction. Ryan a profité du surnombre à 8:01 lorsqu’il s’est avancé de l’arrière du filet pour déjouer Ramo et donné une avance de 4 –3 aux siens.

Les deux équipes ont ensuite été pénalisées à leur tout et Leo Komarov de la Finlande a ensuite écopé d’une double punition mineure pour bâton élevé. Les Américains ont donc pris le contrôle de la rondelle pendant environ trois minutes, mais ils n’ont pas réussi à marquer, touchant le poteau à une occasion.

Les États-Unis ont ajouté un autre but à 19:18 de la deuxième période quand Wheeler a converti une superbe passe de Ryan pour porter la marque à 5-3.

La troisième période s’est amorcée à 4 contre 4 et Kessel a frappé le poteau sur deux tirs consécutifs. Les États-Unis ont ensuite dominé le jeu, tirant une tonne de caoutchouc en direction de Ramo.

À 9:59, Kevin Porter a marqué en avantage numérique pour porter la marque à 6 –3.

La Finlande tentait de remonter la pente. Lauri Tukonen a réussi à marquer à 15:34 à l’aide d’une superbe passe de Leitonen pour réduire l’écart à 6 –4. La Finlande a ensuite inscrit un autre but à 18:48 quand Teemu Laakso a marqué d’un tir de la pointe en avantage numérique, mais ce fut trop peu, trop tard pour les Finlandais.

« Je suis très fier des gars, parce que malgré un retard tôt dans le match, nous avons pu revenir », a dit Kyle. « Nous pensions que la Finlande allait être affamée et elle l’était. »

Les joueurs du match furent Fritsche pour les États-Unis et Korpikoski pour la Finlande.

Le prochain match des États-Unis les opposera à la Suisse, le 30 décembre à 16h00 au Pacific Coliseum, alors que la Finlande affrontera la Norvège, le même jour, au même endroit, à 20h00.

APERÇU : ÉTATS-UNIS – FINLANDE

Par : Andrea Lee

États-Unis : Les Américains se remettront au boulot ce soir après une journée de congé pour savourer leur écrasante victoire de la Norvège, 11 –2, lundi soir. L’équipe des États-Unis se trouve actuellement au premier rang de presque toutes les statistiques, y compris les buts marqués, les aides et la fiche des plus et moins. Puisqu’ils ont connu un tel succès, les trios offensifs et les duos défensifs devraient être relativement les mêmes. Le premier trio de Chris Bourque, Phil Kessel et Kevin Porter ne devrait pas ralentir de si tôt. Ensemble, ils ont obtenu 14 points lors du dernier match. Les défenseurs américains ont aussi participé aux buts. Jack Johnson et Erik Johnson ont fait preuve de robustesse et ont cumulé deux et trois points chacun, respectivement. Cory Schneider sera probablement devant le filet à nouveau. Les Finlandais seront sans doute plus combatifs que la Norvège face aux Américains. Tout compte fait, les États-Unis devraient dominer ce match et inscrive un autre « V » dans la colonne des « V ».

Finlande : L’équipe finlandaise voudra se remettre de sa défaite de 5 –1 au lendemain de Noël aux mains du Canada. La Finlande n’a pas affronté les Américains depuis 2004 et elle voudra prendre sa revanche ayant perdu par la marque de 2 –1 en demi-finale cette année-là, année au cours de laquelle les Américains ont remporté leur première médaille d’or de tous les temps au Championnat mondial junior de l’IIHF. Les Finlandais sont plus petits que leurs adversaires américains, mais ils sont de rapides patineurs. L’avant Aki Seitsonen a marqué le seul but de la Finlande, lundi. Ses coéquipiers et lui devront tirer la rondelle plus souvent puisqu’ils n’ont réalisé que 17 tirs au but dans ce match. Lauri Korpikoski et Lauri Tukonen devront être des chefs de file chez les avants et Jesse Joensuu devra afficher sa puissance. Le défenseur Juho Jokinen devra s’améliorer ayant cumulé la pire fiche plus et moins de l’équipe, soit –3. Le gardien Tuukka Rask devrait être à nouveau devant le filet de la Finlande, représentant la dernière ligne défensive. Ce serait une belle marque de confiance pour le choix des Maples Leafs de Toronto en première ronde du repêchage. Les Finlandais devraient entreprendre le match avec le vent dans les voiles, mais à moins d’un changement radical de l’aspect physique de leur jeu et d’une réduction des erreurs à la défensive, ils auront beaucoup de difficulté à obtenir la victoire sur une très bonne équipe américaine.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications