Sommaire du Match

Suède 1 - Russie 5

Ronde préliminaire
lundi le 26 décembre 2005
Kelowna, BC

LA RUSSIE CONNAÎT UN DÉPART FULGURANT EN ÉCRASANT LA SUÈDE

Par Kevin Parnell | Compte | Photos du match

La Russie a profité d’une puissante offensive et d’une prestation exceptionnelle devant le filet à son premier match au Championnat mondial junior 2006 de l’IIHF en écrasant la Suède par la marque de 5 –1, le 26 décembre, à Kelowna.

Nikolai Kulemin a inscrit deux buts tandis que le joueur espoir Evgeni Malkin a aussi été dominant pour les Russes, marquant un but et obtenant une mention d’aide et sept tirs au but après s’être joint à la formation vers la fin de la semaine dernière.

« Je me sens très bien », a dit Malkin par le biais d’un interprète. « Les entraîneurs n’ont pas exercé trop de pression sur moi à mon arrivée. Je me suis détendu, je me sens bien et je suis heureux du match. »

L’équipe de la Suède a ouvert la marque pendant un avantage numérique en première période. L’avant suédois Nicklas Bergfors a dévié une passe au centre par-dessus le gardien russe Anton Khudobin à 7:37.

Mais la réplique russe n’a pas tardé. Une minute plus tard, pendant un autre avantage numérique, Malkin a décoché un puissant tir frappé de la pointe pour niveler la marque à 8:45.

Nikolai Kulemin a donné une avance de 2 –1 aux Russes à 13:51 profitant lui aussi d’un avantage numérique. Malkin s’est défait d’une mise en échec dans un coin avant que Kulemin s’empare de la rondelle et décoche un tir du poignet du cercle de mise au jeu.

« Je suis satisfait du résultat », a dit l’entraîneur-chef de la Russie, Sergey Mikhalev. « C’est très important de gagner le premier match d’un tournoi. Nous avons bien fait d’égaliser la marque tôt et de les devancer. »

Pendant que Malkin faisait preuve de ses prouesses offensives, Khudobin fournissait toute la défensive nécessaire aux Russes. Khudobin a excellé devant le filet, bloquant 32 de 33 tirs, y compris trois tirs de suite au milieu de la deuxième période pendant que les Suédois bourdonnaient autour de son filet. Le match aurait pris une toute autre allure au cours de la deuxième période alors que les Suédois ont obtenu 14 tirs au but contre 7, dont 10 contre 0 pendant la première moitié de la période, mais Khudobin veillait.

Avec 1:57 à jouer en deuxième période, Roman Voloshenko a marqué en s’emparant d’un rebond à 18:03 pour porter la marque à 3 –1.

« Le troisième but a été difficile à accepter », dit l’entraîneur-chef Torgny Bendelin. « Nous avons marqué le premier but et nous aurions aimé garder l’avance. Si vous regardez l’ensemble du match, ils n’ont marqué qu’un but à cinq contre cinq. Je pense qu’à certains moments du match, nous avons très bien joué, mais ils ont marqué en avantage numérique et je pense que cela a été la clé de la rencontre. Nous devons rehausser notre jeu si nous voulons être une des trois équipes à participer aux éliminatoires. »

Sergei Shirokov et Kulemin, avecson deuxième de la rencontre, ont marqué les deux derniers buts de la soirée au cours de la troisième période.

Pour ce qui est de Malkin, considéré comme l’un des meilleurs joueurs à l’extérieur de la LNH, il dit qu’il va poursuivre son boulot en évitant la pression associée au fait d’être un des joueurs vedettes du tournoi.

« J’essaie de lire les médias le moins possible », dit Malkin. « Je comprends que la pression est là, mais je joue au hockey à ma façon et c’est tout. »

APERÇU : SUÈDE CONTRE RUSSIE

Par Kevin Parnell | Compte | Photos du match

Suède : Dès le premier jour, les espoirs de la Suède de remporter une première médaille au Championnat mondial junior depuis 1996 reposeront sur les épaules d’un prototype du défenseur suédois et de quelques chefs de file à l’offensive. Alexander Edler dirigera l’équipe suédoise du point d’appui. Cet arrière à l’esprit offensif a été exceptionnel chez les Rockets de Kelowna dans la WHL cette année et il agira comme ancre du jeu de puissance dynamique. Comme toujours, la Suède se fiera au contrôle de la rondelle. Le joueur d’expérience Johannes Salmonsson qui est de retour cette année devra rehausser son jeu offensif, car l’avant des Chiefs de Spokane amorce le tournoi avec seulement trois buts et six aides en 26 matchs cette saison dans la WHL. Nicklas Backstrom, un joueur qui devrait être très en demande lors du repêchage universel de la LNH en 2006, et Nicklas Bergfors, un choix de première ronde des Devils du New Jersey (23e en 2005) et un habile manieur de la rondelle, devront aussi contribuer à l’offensive. Il y a une interrogation devant le filet puisque Magnus Akerlund, par exemple, a connu quelques difficultés le 21 décembre dans un match hors concours contre les États-Unis, allouant deux buts faibles. La dernière fois que les Suédois ont affronté les Russes au mondial junior, ils ont perdu par la marque de 5 –3, le 28 décembre 2003, à Helsinki en Finlande. Un résultat semble ne serait pas surprenant aujourd’hui.

Russie : Les Russes, qui ont remporté la médaille d’argent au Championnat mondial junior 2005 de l’IIHF, sont à nouveau favoris cette année pour remporter une médaille.
Ils ont le joueur le plus talentueux du tournoi en Evgeni Malkin, repêché par les Penguins de Pittsburgh (2e au total en 2004). Malkin allie une grande taille et une vision offensive et il devrait mener cette formation russe à la ronde des médailles. Le jeu en avantage numérique sera un élément-clé pour la Russie. Ce jeu sera dirigé par le joueur vedette du Metallurg Magnitogorsk et franc-tireur Alexander Radulov, dont le tir rapide a ravi les partisans des Remparts de Québec cette année dans la LHJMQ. Un autre avant russe à surveiller est Roman Voloshenko qui entreprend le tournoi avec une fiche impressionnante de 30 points en 28 matchs avec les Aeros de Houston, l’équipe affiliée du Wild du Minnesota dans l’AHL. À l’arrière se trouve Kirill Lyamin qui devra adopter un style de jeu très robuste pour contrer des joueurs comme Freddie Petterson des Hitmen de Calgary. Le travail d’Anton Khudobin des Blades de Saskatoon devant le filet n’a pas été exemplaire dans la défaite de 8 –1 de la Russie aux mains du Canada lors d’un match hors concours, mais le gardien a peut-être repris confiance à cause de sa victoire par jeu blanc de 5 –0 sur la Suisse le 23 décembre, à Vernon.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications