Sommaire du Match

Lettonie 1 - République tchèque 5

Ronde préliminaire
lundi le 26 décembre 2005
Kelowna, BC

LA LETTONIE PERD AUX MAINS DES TCHÈQUES
À SON PREMIER MATCH AU MONDIAL JUNIOR

Par Joe Fries | Compte | Photos du match

La République tchèque a vaincu la Lettonie par la marque de 5 –1, mardi soir à Kamloops, mais le résultat ne traduit pas bien le jeu. Les Tchèques auraient pu facilement marquer une dizaine de buts n’eut été de la performance exceptionnelle du gardien letton, Ugis Avotins, qui a affronté 39 tirs dont plusieurs décochés à bout portant.

Peter Pohl a inscrit deux buts pour les Tchèques et Karel Hromas, Petr Kalus et Vaclav Meidl en ont obtenu chacun un. Gints Meija a inscrit le seul but de la Lettonie pendant que son équipe cumulait 20 tirs au but.

Malgré le fait que le premier match de la Lettonie à un Championnat mondial junior de l’IIHF sera inscrit comme une défaite dans les annales, les Lettons semblaient tout à fait à l’aise avec le résultat.

L’entraîneur-chef de la Lettonie, Olegs Znaroks, était heureux de la prestation de son équipe. « Nous n’avons pas mal joué », a-t-il dit par l’entremise d’un interprète. « Les Tchèques forment une très bonne équipe. Le résultat et très bon pour nous », a dit Znaroks.

Les joueurs lettons étaient conscients de l’importance du match. « Nous étions remplis d’émotions de toutes sortes », a dit Znaroks.

Avotins a déclaré, par le biais d’un interprète, qu’il se sentait bien et que c’était dû à toutes les émotions entourant le match. « Lorsqu’il est émotif, il excelle », a déclaré l’interprète. Bien qu’il n’était pas exactement enchanté de la défaite de son équipe, le gardien de 19 ans souriait tout de même en se rappelant sa prestation.

Le jeu en première période a été égal, les deux formations obtenant de bonnes occasions de marquer. Karel Hromas a ouvert la marque à 1:13 pour l’équipe de la République tchèque après avoir récupéré la rondelle pendant une mêlée devant le filet et déjoué Avotins qui avait été renversé par un de ses propres défenseurs. Petr Kalus a dévié un tir de la pointe par-dessus l’épaule d’Avotins pour inscrire le deuxième but des Tchèques à 8:16 de la période.

L’équipe de la Lettonie a inscrit son premier et seul but de la soirée lorsque Gints Meija a capté une longue passe près de la ligne bleue des Tchèques et s’est avancé seul devant Schwarz, le déjouant du côté rapproché à 11:16 pour porter la marque à 2 –1.

La République tchèque a dominé la deuxième période en marquant trois buts pour mettre fin aux espoirs de la Lettonie. À 8:47, Petr Pohl a marqué d’un tir rapide de la zone privilégiée. Vaclav Meidl a marqué à 9:37 en déjouant Avotins entre les jambières après s’être infiltré de l’arrière du filet. Le deuxième but de Pohl, marqué à 17:52, est survenu à la suite d’une mise au jeu en zone lettone. La rondelle a jailli de la mêlée en direction de Pohl qui s’est avancé seul pour contourner le gardien letton avant de glisser la rondelle dans le but, au ras de la glace.

Le jeu n’a pas été robuste, mais il y a eu quelques bonnes mises en échec en cours de route. Vers la fin de la deuxième période, Petr Kalus de la République tchèque a effectué une mise en échec dévastatrice au centre de la glace sur Kaspars Dauvagin de la Lettonie. Lorsque le jeu s’est arrêté, Kalus s’est dirigé vers son banc où il a reçu les félicitations de ses coéquipiers pendant que Daugavin gisait sur la glace. Après quelques instants, Dauvagin, encore ébranlé, a été escorté à son banc par deux coéquipiers. Il n’est pas revenu dans le match, mais l’entraîneur letton Olegs Znaroks a dit, par le biais d’un interprète, qu’il serait de retour pour le prochain match.

Aucun but n’a été marqué en troisième période bien que les Tchèques aient dominé le jeu en plus de se trouver dans la zone de la Lettonie pendant presque toute la période. Avotins a repoussé les Tchèques à lui seul pendant que ces derniers dirigeaient 14 tirs au but vers lui contre 4 pour son équipe.

La foule de 4 653 spectateurs était nettement derrière la Lettonie qui n’était pas la favorite et l’entraîneur Znaroks a dit qu’il avait aimé l’appui reçu et qu’il voulait remercier les partisans. « Peut-être que la foule pensait que nous pouvions ravir un point aux Tchèques », a-t-il ajouté d’un ton moqueur. « [Ils] auraient été heureux, car cela aurait favorisé les Canadiens. »

Le jeu des Tchèques en avantage numérique a créé plusieurs chances, mais la défensive lettone les a neutralisées. Au total, 13 punitions pour avoir accroché ont été imposées pendant le match et l’entraîneur tchèque, Radim Rulik, a dit que cela était dû à la vigilance des officiels et au fait que les équipes n’étaient pas habituées à la sévérité des règles visant l’obstruction. Toutefois, Rulik a dit que les officiels ont peut-être été un peu trop vigilants. « C’est trop strict. [Le hockey] ressemblera bientôt au basket-ball », a-t-il dit.

Rulik s’est dit heureux du résultat du match et il admet que l’écart aurait été beaucoup plus grand n’eut été d’Avotins. « Il a été très bon [mais], je suis content que nous ayons gagné parce que c’était le premier match et que c’est important d’obtenir une victoire », a dit Rulik.

La Lettonie affrontera la Slovaquie le mardi 27 décembre à Kelowna. Les Tchèques ont congé mardi avant d’affronter l’équipe de la Suède, mercredi, à Kamloops. Petr Kalus de la République tchèque est heureux de la pause qui survient tôt dans le tournoi. « Nous allons nous servir [de la pause] pour effectuer quelques mises au point », a-t-il dit.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications