Sommaire du Match

Canada 8 - Russie 1

Hors-concours
le 22 décembre 2005
Kamloops, BC
Kamloops Arena

LE CANADA DOMINE LA RUSSIE LORS D’UN MATCH HORS CONCOURS

Par Joe Fries

Après une victoire écrasante de 8 –1 sur la Russie, jeudi soir à Kamloops, le Canada demeure invaincu lors des matchs hors concours précédant le Championnat mondial de hockey junior 2006 de l’IIHF.

Se préparant à leur affrontement contre la Finlande le 26 décembre pour lancer le tournoi, les Canadiens semblaient confiants et prêts à jouer le style de hockey où il faut travailler fort qui a fait la réputation de l’entraîneur-chef Brent Sutter, et ce, au grand plaisir des 5 281 partisans sur place.

La Russie, pour sa part, a prouvé qu’elle doit encore s’améliorer en défensive. Son offensive devrait profiter de l’arrivée du joueur étoile Evgeni Malkin qui a assisté au match des gradins. Il est arrivé en Colombie-Britannique juste avant le match, fatigué après un long voyage en provenance de la Russie. Malkin jouera pour la Russie lorsque le tournoi commencera.

Le match a commencé lentement, les deux formations apprenant à se connaître durant les premiers instants. L’allure s’est grandement accélérée au milieu de la première période. Andrew Cogliano du Canada a marqué le seul but de la période, s’emparant d’un rebond en avantage numérique à 17:11.

Kirill Lyamin a marqué le seul but du match pour la Russie à 9:36 du deuxième tiers. Mais les vannes se sont ensuite ouvertes pour le Canada quand Kristopher Letang a marqué un autre but en avantage numérique à 12:03, le premier de trois buts de la formation canadienne en deuxième période. Benoît Pouliot a marqué à 16:15 pendant un avantage numérique de 4 contre 3 et Dustin Boyd a creusé l’écart à 19:47. Le Canada est rentré au vestiaire avec une avance de 4 –1 après deux périodes de jeu.

Boyd a ouvert la marque en troisième période en inscrivant son deuxième de la soirée à 3:36. Moins d’une minute plus tard, Jonathan Toews a marqué le premier de ses deux buts consécutifs à 4:26, puis le deuxième à 11:32. Il a marqué son deuxième but sans aide, grâce à un effort tenace. Kyle Chipchura a marqué le dernier but de la rencontre à 19:54.

Les avants canadiens Blake Comeau et Andrew Cogliano ont renforcé l’attaque obtenant chacun deux mentions d’aide.

Le gardien russe Anton Khubodin, qui avait commencé le match, a été remplacé au début du troisième tiers par Ivan Kasutin. Le gardien substitut n’a pas fait mieux, chaque gardien accordant quatre buts.

Le gardien canadien, Justin Pogge, a disputé un très bon match, effectuant 27 arrêts. Il a résisté à deux échappées au cours des quatre dernières minutes et la foule a scandé son nom. Pogge a été nommé le joueur du match du Canada.

L’allure du match au cours des deux premières périodes a été freinée par un défilé incessant en direction des bancs de punitions. Le Canada a profité de la situation, inscrivant quatre buts en 10 avantages numériques.

L’entraîneur-chef du Canada, Brent Sutter, était heureux de la prestation de son équipe qui a semblé prendre vie au milieu de la première période.

« Je trouve que nous nous sommes calmés après les dix ou douze premières minutes. Une fois que nous avons imposé le rythme et adopté notre style de jeu, nous nous sommes basés sur ces éléments », a dit Sutter.

En réaction à la suggestion d’un journaliste que les Russes avaient peut-être baissé les bras après que le Canada avait pris une avance de 4 –1, Sutter a répondu : « Je me fous de ce qu’ils font. Peu importe que ce soit un match hors concours ou non. C’est important de se donner un élan. »

L’avant canadien de 17 ans Jonathan Toews était heureux de la performance de son équipe, mais il n’était pas prêt à prendre les Russes à la légère. Ces derniers doivent disputer un autre match hors concours le 23 décembre contre la Suisse, à Vernon.

« On ne sait jamais, la Russie a une bonne équipe », dit Toews. « Cela aurait pu être différent. Mais je pense que nous avons beaucoup d’habiletés et que les gens peuvent nous sous-estimer. »

À la lumière de la victoire écrasante du Canada ce soir sur la Russie, il est peu probable qu’une équipe prendra les Canadiens à la légère une fois le tournoi amorcé.

 
Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications