Sommaire du Match

Suède 2 - États-Unis 3

Hors-concours
le 21 décembre 2005
Victoria, BC
Bear Mountain Arena

LES ÉTATS-UNIS L’EMPORTENT DE JUSTESSE SUR LA SUÈDE DANS UN MATCH HORS CONCOURS

Par Lucas Aykroyd

On dit de Phil Kessel qu’il est l’équivalent américain de Sidney Crosby et il n’a pas déçu lors de la victoire de 3 –2 des États-Unis sur la Suède le 21 décembre. Le joueur de centre de l’Université du Minnesota a marqué le but de la victoire en avantage numérique avec 7:06 à faire en troisième période.

Kessel a électrisé la foule de 2 826 partisans à l’aréna Bear Mountain de Victoria lorsqu’il a capté la passe de Bobby Ryan, a affronté un défenseur suédois un contre un et a décoché un tir précis du cercle de mise en jeu pour déjouer le gardien Daniel Larsson du côté gauche.

« Je ne sais pas si le gardien l’a vue venir », dit Ryan. « Ce fut un but digne de la LNH. »

Au cours de la première période, Rob Schremp a préparé le but de Kevin Porter qui a ouvert la marque avant de compter le deuxième but sans aide.

« Je pense que nous avons commencé lentement », dit Schremp. « Même si nous étions en avance 2 –0, nous faisions beaucoup d’erreurs. Mais dans l’ensemble, nous avons fait de bons progrès ce soir. »

« Ces buts étaient de mauvaise qualité », a déclaré l’entraîneur-chef de la Suède Torgny Bendelin. « D’autre part, j’ai bien aimé la façon dont notre équipe a remonté la pente. »

Jonathan Granstrom et Peter Ullmann ont répliqué pour la Suède.

Ce fut un match divertissant joué à vive allure et les deux formations ont prouvé qu’elles avaient de bonnes habiletés pour manier la rondelle et qu’elles pouvaient donner de solides mises en échec. Nate Gerbe et Erik Johnson ont fait preuve de robustesse pour les États-Unis tandis que Freddie Petterson des Hitmen de Calgary et Nicklas Backstrom, qui devrait être aux premiers rangs du repêchage de la LNH en 2006, ont fait de même pour les Suédois.

À la fin du match, les tirs au but étaient 34 contre 27 pour la Suède. Magnus Akerlund a protégé le filet de la Suède pendant la première moitié du match avant de céder la place à Larsson. Cory Schneider a entrepris le match pour les États-Unis avant d’être remplacé par Jeff Frazee en troisième période.

« C’est bien d’obtenir la victoire, mais ce n’est pas vraiment l’objectif d’un match comme celui-ci », a déclaré Walt Kyle, entraîneur-chef des États-Unis. « Notre camp d’entraînement est très court et nous devons essayer de bâtir notre équipe et de nous améliorer à chaque match, à chaque période. Je pense que c’est ce que nous avons fait ce soir. »
Les deux équipes ont eu de la difficulté à profiter des avantages numériques, la Suède ne marquant aucun but en sept tentatives tandis que les États-Unis ont réussi un but en six tentatives. Mais, comme l’ont mentionné les deux entraîneurs, c’était une soirée pour faire des expériences et développer la chimie de l’équipe.

« Pendant le tournoi, je ne peux pas jouer en avantage numérique avec quatre trios comme je l’ai fait ce soir », a dit Bendelin. « Au bout du compte, peut-être que deux trios et demi vont participer. »

« Tôt dans le match, Bobby Ryan s’est infiltré de la ligne des buts, seul avec le gardien », dit Kyle. « T.J. Oshie s’est avancé de la demi-bande. Jack Johnson a décoché un tir sur réception de la zone privilégiée. Nous avons eu des occasions de marquer. Si nous continuons d’obtenir autant de chances en avantage numérique, nous allons marquer des buts. »

Akerlund a dû accepter sa part de responsabilité pour les deux premiers buts des Américains. Il a seulement effleuré la rondelle lors du tir de Porter et la rondelle s’est faufilée dans le but à 1:54 du premier tiers. Moins de cinq minutes plus tard, Akerlund s’est avancé pour jouer la rondelle pendant que Schremp se démarquait, mais il l’a remise à l’as des Knights de London qui l’a tirée dans la cage béante alors que le gardien suédois tentait désespérément de l’arrêter.

À 7:10 de la deuxième période, Granstrom a amorcé la remontée de la Suède lorsqu’il s’est emparé de son propre rebond et a déjoué Schneider en poussant la rondelle entre ses jambes. Le but égalisateur de Ullmann a déjoué Frazee avec seulement 1:16 d’écoulées au troisième tiers.

Le deuxième et dernier match hors concours des États-Unis sera contre la Norvège, le 22 décembre à Powell River tandis que la Suède affrontera la Norvège, le 23 décembre à Victoria.

 
Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications