Canada 3 c. la Rép. tchèque 1

demi-finale
le 2 janvier 2005
Grand Forks (ND)
Ralph Engelstad Arena

CAN vs. CZE - notes de match

LE CANADA DISPUTERA L’OR LE 4 JANVIER APRÈS
UNE VICTOIRE DE 3-1 CONTRE LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Le Canada a devancé la République tchèque 3-1 dimanche au Championnat mondial de hockey junior 2005 à Grand Forks, au Dakota du Nord et passe donc en finale de Championnat le 4 janvier.

Les deux équipes ont eu l’occasion de travailler sur leurs unités spéciales tôt lors de la première période, mais n’en ont pas profité. D’ailleurs lors des deux premières supériorités numériques de la République tchèque, ils n’ont même pas eu un lancer dans la direction du gardien canadien Jeff Glass.

Quelques instants après la conclusion d’un avantage numérique, Jeff Carter a réussi à donner l’avantage au Canada.  Carter a saisi une passé de Ryan Getzlaf à côté u filet et a poussé son propre retour derrière le gardien de but tchèque Marek Schwarz à 18:38. 

L’attaque à cinq du Canada a finalement trouvé la cible en deuxième, prenant une avance de 2-0.  Nigel Dawes s’est emparé d’un retour d’un lancer de la pointe de Dion Phaneuf, et déjoué Schwarz à 10 :02.

Et à 12 :34, le Canada a pris les devants 3-0 sur un but spectaculaire de Patrice Bergeron.  Bergeron a accepté un passe de Sidney Crosby dans l’enclave, et a laissé tomber Schwarz avant de glisser la rondelle sous le gardien tchèque.  

Les tchèques ont donné signe de vie en troisième, encaissant une échappé deux-contre-un, en désavantage numérique, lorsque Rostislav Olesz a déjoué Glass entre les jambières à 3:36, pour porter le compte à 3-1.  Le but est venu sur le cinquième lancer au filet des tchèques.

Le Canada a dominé au tableau des lancers au compte de 42-11.

Le Canada affrontera l’équipe gagnante de la deuxième demi-finale de la journée, opposant les Etats-Unis à la Russie.

LE CANADA JOUERA POUR LA MÉDAILLE D’OR AU CMHJ
Par Derrik T. Sovak

L’équipe nationale junior du Canada accède au match pour la médaille d’or du Championnat mondial de hockey junior 2005 après avoir battu la République tchèque 3-1, dimanche après-midi, à Grand Forks dans le Dakota du Nord.

L’affrontement entre les deux équipes en demi-finale a donné lieu à du jeu robuste et à de nombreuses punitions. « Nous savions avant le match que ce match allait être difficile pour nous », a dit l’entraîneur-chef du Canada, Brent Sutter. « Et nous avions raison, ce ne fut pas un match facile à gagner pour nous. »

Après quarante minutes de jeu, les deux formations avaient cumulé 14 punitions dont cinq par le Canada. Le Canada a dominé tous les aspects du jeu, surtout aux chapitres des tirs et du désavantage numérique. Le match a revêtu un aspect défensif du début à la fin. 

« Nous travaillons pour limiter les occasions de marquer des équipes en ne les laissant pas prendre le dessus », dit Ryan Getzlaf. « Nous voulons nous concentrer à anéantir l’offensive adverse et c’est ce que nous avons fait. »

Brent Sutter a aussi fait quelques compliments à ses joueurs à la défensive. « Dans l’ensemble, notre défensive a connu un bon match. Nous n’avons que six défenseurs et ils ont augmenté l’allure comme ils se devaient de le faire. »

En première période, les deux équipes ont amorcé le match avec fougue, le jeu passant d’une extrémité à l’autre, mais sans bonnes occasions de marquer. Le Canada a obtenu une bonne occasion de marquer juste devant le gardien tchèque, mais Marek Schwarz s’est étendu de tout son long pour garder la marque 0-0.  

Le Canada a finalement ouvert la marque à 18:38 quand Jeff Carter a déjoué Schwarz pour prendre l’avance 1-0.

« Ce fut un but important pour nous », dit Carter. « Cela nous a donné de l’assurance et l’occasion de prendre l’avance 1-0 sur [les Tchèques]. » Ce fut le seul but de la première période au cours de laquelle le Canada a obtenu 10 tirs au but contre 2.

Au deuxième tiers, le jeu de puissance s’est mis en marche quand Nigel Dawes a marqué le deuxième but du Canada au milieu de la période.

« Je pense que j’étais pas mal excité de marquer ce but », dit Dawes. « Quand vous pouvez faire votre part pour l’équipe pendant un match important et obtenir un point, vous êtes satisfait de votre façon de jouer. » Dawes a ajouté que les Tchèques formaient la meilleure équipe que le Canada a affrontée au tournoi jusqu’à maintenant. « Ils ont joué un match solide et nous ont défiés aux points d’appui. » 

Le Canada a obtenu un autre but deux minutes et demie plus tard quand Patrice Bergeron a porté l’avance à 3-0 avec l’aide de Sidney Crosby et Corey Perry.

  • Le jeu est devenu plus rude en deuxième période et les deux formations ont été pénalisées. Les Tchèques ont écopé de deux punitions mineures pour double-échec et le Canada a écopé d’une punition pour rudesse. La deuxième période a pris fin avec le Canada jouissant d’une avance de 3-0. Le Canada a obtenu 16 tirs au but contre 2 au deuxième tiers. 

La République tchèque a marqué tôt en troisième période en désavantage numérique quand Rostislav Olesz a porté la marque à 3-1.

« Notre équipe n’a pas baissé les bras après avoir accordé ce but », dit Sutter. « Nous avons dit dès le premier match que nous voulions être une équipe mentalement forte et que nous ne pouvions laisser de telles choses nous abattre. »

Le match s’est soldé par une victoire de 3-1 du Canada sur la République tchèque. Le Canada se trouve exactement là où il voulait être au CMHJ. « Nous continuons de prendre les choses un match à la fois », dit Sutter. « Nous avons été concentrés dès le premier match et nous allons être concentrés jusqu’à la fin du match de la médaille d’or. »

Le Canada affrontera le gagnant de la demi-finale opposant les États-Unis à la Russie dimanche soir. Mais Nigel Dawes dit que l’équipe adverse n’a aucune importance, pourvu que le Canada gagne. « Nous avons regardé les matchs à la télé alors nous savons un peu ce que les deux équipes ont à offrir », dit Dawes. « Nous avons une bonne rivalité avec la Russie et les États-Unis alors ça n’a vraiment pas d’importance pour nous. »

Jeff Carter est du même avis que Dawes et il dit qu’ils feront tout pour s’emparer de la médaille d’or. « Nous devons continuer pour encore un match ici », dit Carter. « Nous avons tous attendu longtemps pour ceci et nous sommes exactement où nous voulons être… alors si nous manquons notre coup, ce sera vraiment décevant. » 

Le match est prévu pour 19h30 (heure locale), le mardi 4 janvier.
Box Score CAN
1
2
0
3
Compte CZE
0
0
1
1

First Period/Première période

Scoring/Buts:
18.38 | 1 - 0 EQ | Canada | 7. CARTER, Jeff
(15. GETZLAF, Ryan, 20. SYVRET, Danny)

Penalties/Pénalités:
0.35 | 2 min | Czech Republic | 8. SMID, Ladislav | Interference
1.29 | 2 min | Czech Republic | 29. CERVENKA, Roman | Unsportsmanlike Conduct
1.29 | 2 min | Canada | 3. PHANEUF, Dion | Hooking
2.40 | 2 min | Czech Republic | 7. TUMA, Martin | Highsticking
6.39 | 2 min | Canada | 29. COBURN, Braydon | Holding
10.26 | 2 min | Canada | 6. WEBER, Shea | Roughing
16.33 | 2 min | Czech Republic | 12. SMACH, Ondrej | Tripping
18.52 | 2 min | Canada | 4. BELLE, Shawn | Boarding

Second Period/Deuxième période

Scoring/Buts:
30.02 | 2 - 0 PP1 | Canada | 27. DAWES, Nigel
(3. PHANEUF, Dion, 15. GETZLAF, Ryan)
32.34 | 3 - 0 EQ | Canada | 37. BERGERON, Patrice
(9. CROSBY, Sidney, 24. PERRY, Corey)

Penalties/Pénalités:
21.22 | 2 min | Czech Republic | 23. HLUCHY, Milan | Hooking
24.06 | 2 min | Canada | 14. DIXON, Stephen | Hooking
29.21 | 2 min | Czech Republic | 10. BOLF, Lukas | Slashing
34.28 | 2 min | Czech Republic | 7. TUMA, Martin | Cross-checking
35.44 | 2 min | Canada | 24. PERRY, Corey | Roughing
37.59 | 2 min| Czech Republic | 20. VRANA, Petr | Cross-checking

Third Period/Troisième période

Scoring/Buts:
43.36 | 3 - 1 SH1 | Czech Republic | 25. OLESZ, Rostislav (10. BOLF, Lukas)

Penalties/Pénalités:
41.50 | 2 min | Czech Republic | 3. LOJEK, Martin | Interference
49.36 | 2 min | Czech Republic | 25. OLESZ, Rostislav | Tripping
56.54 | 2 min | Canada | TEAM PENALTY | Bench Penalty


Goaltenders CAN GLASS Jeff
Gardiens de but CZE SCHWARZ Marek

Shots on Goal Team

1 p

2 p

3 p

Final

Shots on Goal CAN

10

16

16

42

Tirs au but CZE

2

2

6

11


Referee/Arbitre HANSEN David
Linesmen/Juges des lignes REDDING Kevin
OSKIRKO Yuriy

Attendance/Assistance -

LE CANADA AFFRONTERA LES TCHÈQUES EN DEMI-FINALE
Par John Edison

GRAND FORKS, DAKOTA DU NORD – Après une victoire de 3-0 sur la Finlande. La République tchèque affrontera l’équipe nationale junior du Canada pour déterminer qui jouera pour la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior 2005 à Grand Forks dans le Dakota du Nord.

Les deux équipes se sont rencontrées souvent lors de tournois du championnat mondial junior, le Canada ayant écrasé les Tchèques par la marque de 7-1 lors de la demi-finale l’an dernier à Helsinki en Finlande. Le Canada a aussi eu gain de cause dans l’ensemble des matchs entre les deux équipes.

Depuis que la République tchèque et la Slovaquie ont formé deux équipes distinctes en 1994, le Canada n’a jamais perdu aux mains des Tchèques. En neuf affrontements, le Canada en a remporté sept. Deux des matchs se sont soldés par une nulle.

Selon le défenseur tchèque Ladislav Smid, le passé des deux équipes et la domination du groupe B par le Canada ne voudront pas dire grand-chose pour son équipe pour le match demain.

« Tous les matchs sont différents, tous les matchs commencent 0-0. Nous allons partir de là et voir ce que nous pouvons faire. »

L’entraîneur d’Équipe Canada, Brent Sutter, dit que son équipe sera concentrée sur la tâche à accomplir lors de la demi-finale.

« Nous affrontons un bon adversaire et un que nous n’avons pas affronté jusqu’à présent dans ce tournoi. »

Sutter dit qu’il s’attend à ce que les Tchèques adoptent un style plus nord-américain contre le Canada, un peu comme ils l’ont fait contre la Finlande. « Leur échec-avant était bon et ils ont été assez solides en défensive. »

Il a aussi souligné que le Canada n’allait pas changer sa façon d’aborder le match. « Nous allons apporter des petits ajustements en cours de route, mais nous voulons jouer d’une certaine façon. »

Alois Hadamczik, l’entraîneur de la République tchèque, dit que son club sait que le Canada a une équipe habile, mais il ne s’attend pas à ce que ses joueurs soient intimidés.

« Le Canada est l’équipe favorite pour ce match, mais c’est le résultat final qui compte », a-t-il dit.

Hadamczik se dit certain que ses joueurs seront prêts pour le Canada, mais il n’a pas voulu révéler les modifications qu’il allait apporter à sa façon d’aborder le match demain. « Je vais y penser toute la nuit. »

Le laissez-passer du Canada pour la demi-finale lui assure de pouvoir jouer pour une médaille. Une victoire lui permettrait d’accéder à la finale, une défaite ferait en sorte que le Canada participerait au match pour le bronze. La mise au jeu aura lieu demain après-midi à 15h38 (heure locale).

CAMP DE SÉLECTION

Alignement
Horaire

CAMP DE DÉV. D'ÉTÉ

Alignement
Horaire