Sommaire du Match
Suisse 1
États-Unis 3
Ronde préliminaire
samedi, le 28 décembre 2002
Sydney (N.-É.)

Les buts en désavantage de Chris Higgins assurent la victoire aux É.-U.

Les deux buts en désavantage numérique de Chris Higgins en deuxième période ont permis aux États-Unis de l’emporter 3-1 contre la Finlande dans un match du groupe A samedi soir à Sydney. La victoire porte la fiche des États-Unis à 1-1 tandis que la Suisse a, elle aussi, une fiche de 1-1.

La Suisse ayant pris les devants 1-0 après la première période, et les É.-U. à court d’un homme, Higgins a marqué à l’aide d’un tir frappé-poignet de la zone privilégiée après du beau travail de son coéquipier Dwight Helminen.

Helminen a remporté une course contre un défenseur suisse avant de faire la passe à Higgins en zone privilégiée. Ce dernier a égalé la marque en comptant entre les jambières du gardien.

Seulement 13 minutes plus tard, Helminen et Higgins se sont avancés de nouveau en désavantage. Helminen a effectué une passe soulevée par-dessus le bâton d’un défenseur suisse en direction de Higgins qui a effectué une feinte du revers pour déjouer Daniel Manzato.

« Tout le monde travaillait fort en désavantage numérique », a dit Higgins, le joueur du match des États-Unis. « Nous avons prêché cela souvent depuis que nous formons une équipe. J’accorde beaucoup de crédit à Dwight (Helminen). Il a travaillé fort sur la glace et m’a remis à rondelle à quelques reprises. J’ai eu la chance de marquer. »

L’entraîneur-chef des É.-U., Lou Vairo, a aimé la performance de son joueur étoile. « C’est un cheval, et il faut que nos chevaux courent si nous voulons gagner la course. C’est un des premiers choix au repêchage des Canadiens de Montréal, un des meilleurs joueurs de Yale et un de nos meilleurs joueurs. Il a produit et c’est ce qu’il est censé faire. »

Barry Tallackson a compté l’autre but des Américains en troisième période.

Patrik Bartschi a obtenu son deuxième but du tournoi pour donner une avance de 1-0 aux Suisses en première période. Bartschi s’est emparé d’une superbe passe de son coéquipier Andrei Ambuhl et a logé la rondelle dans le filet, derrière le gardien James Howard.

Howard a bloqué 30 des 31 tirs qu’il a affrontés alors que son homologue suisse, Manzato, a repoussé 18 tirs et remporté le titre de joueur du match de son équipe.

Higgins s’attend à encore plus de son équipe : « Il y une grande place à l’amélioration à cinq contre cinq. Nous devons nous mettre en branle et profiter de notre vitesse. »

Le prochain match des États-Unis aura lieu lundi contre la Biélorussie. Les Suisses ont aussi un match lundi contre la Slovaquie. Les deux matchs seront présentés à Sydney.

Jay Dingwall
Reporteur des soirs de match


Box Score
SUI

1

0

0

1

0

Compte
USA

0

2

1

3

0


Scoring/Buts :
19.16 1 - 0 EQ SUI 11. BARTSCHI, Patrik (13. CHRISTEN, Gregory 10. AMBUHL, Andrei)

Penalties/Pénalités :
10.14 2 min SUI 17. PETER, Emanuel HOOK
05.09 2 min SUI 14. CONZ, Florian TRIP
04.26 2 min SUI 13. CHRISTEN, Gregory HI-ST
04.04 2 min USA 12. OSULLIVAN, Patrick TRIP
Scoring/Buts :
36.06 1 - 2 SH1 USA 18. HIGGINS, Christopher (3. JONES, Matt 10. HELMINEN, Dwight)
23.10 1 - 1 SH1 USA 18. HIGGINS, Christopher (10. HELMINEN, Dwight 5. GREENE, Matt)

Penalties/Pénalités :
35.35 2 min USA 20. WISNIEWSKI, James IL-EQ
33.19 2 min USA 5. GREENE, Matt ELBOW
30.35 2 min SUI 12. BUHLER, Cyrill INTRF
30.04 2 min SUI 13. CHRISTEN, Gregory CHARG
30.04 2 min USA 23. BROWN, Dustin HOOK
25.42 2 min USA 19. WHITNEY, Ryan HI-ST
23.42 2 min USA 19. WHITNEY, Ryan HI-ST
22.17 2 min USA 27. TALLACKSON, Barry ELBOW
Scoring/Buts :
57.17 1 - 3 EQ USA 27. TALLACKSON, Barry (22. SHANNON, Ryan)

Penalties/Pénalités :
47.31 2 min SUI 19. GERBER, Roland HOLD
43.48 2 min USA 5. GREENE, Matt KNEE

Players of the Game SUI Unavailable
Joueurs du partie USA Unavailable

Goaltenders SUI MANZATO, Daniel
Gardiens de but USA GOEPFERT, Robert

Shots on Goal by Shots on Goal by

1st/1re

2nd/2e

3rd/3e

Final

Shots on Goal by SUI

13

10

8-

31

Tirs au but par USA

12

4

5-

21


Officials Referee/Arbitre RADBJER, Ulf
Officiels Linesmen/Juges des lignes FONSELIUS, Stefan CORMIER, Michel

Attendance/Assistance 2,331

La Suisse croisera le fer avec les États-Unis

Les États-Unis chercheront à se remettre de la défaite qu’ils ont subie le premier jour du tournoi contre l’équipe de la Russie lorsqu’ils affronteront la Suisse samedi après-midi à Sydney, Nouvelle-Écosse, dans le cadre du Championnat mondial de hockey junior.

L’équipe américaine a été résolument battue par les Russes jeudi soir au Centre 200. La défaite de 5-1 a été aggravée par la perte d’un de leurs défenseurs-clés, Tim Gleason, choix au repêchage des Sénateurs d’Ottawa en 2001, qui a subi une fracture du pied en bloquant un tir et qui sera absent pour le reste du tournoi.

L’entraîneur-chef de l’équipe des États-Unis, Lou Vairo, espère voir un jeu plus offensif de la part de ses joueurs très recherchés devant les Suisses qui ont remporté leur premier match par la marque de 4-2 contre la Biélorussie. Il se tournera, entre autres, vers des joueurs tels Patrick O’Sullivan et Chris Higgins. « Je pense que nous devons jouer plus intelligemment, moi inclus », a admis O’Sullivan qui a marqué un but contre la Russie et qui évolue avec les Ice Dogs de Mississauga dans l’OHL.

La Suisse, pour sa part, voudra porter sa fiche à 2-0 en battant les Américains. L’entraîneur-chef Jakob Kollinger s’attend à une chaude lutte. « Nous devons bien nous préparer. Nous avons une journée de congé (vendredi) et nous les avons regardé jouer (contre la Russie). Nous savons qu’ils ont une équipe forte et nous avons hâte de relever le défi. »

Beat Forster, choix au repêchage des Coyotes de Phœnix, qui a marqué le but gagnant et obtenu une aide lors de la victoire de la Suisse face à la Biélorussie, est prêt à affronter les Américains. « Ils forment une équipe physique et ont beaucoup d’expérience sur une petite patinoire, mais nous aussi nous aimons la petite patinoire. C’est mieux pour nous parce que nous aussi nous jouons très dur et aimons le jeu physique », a dit l’aimable Forster.

Les deux équipes ont purgé de nombreuses punitions lors de leurs premiers matchs du tournoi. Elles voudront donc faire preuve de plus de discipline. Les États-Unis se sont fait prendre une fois en désavantage numérique contre la Russie. « Nous nous frustrons parfois et écopons d’une punition ou autre chose, mais les entraîneurs essaient de nous faire comprendre que certaines punitions sont de bonnes punitions et que nous devons faire preuve d’intelligence », a dit O’Sullivan.

Les deux équipes ont congé vendredi ; elles seront donc impatientes de revenir sur la patinoire samedi.

Jay Dingwall
Rédacteur des soirs de match

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications