Sommaire du Match
SWE 3
SUI 5
Ronde éliminatoire
le 4 janvier 2002
Halifax (N.-É.)

La Suisse renverse la Suède, 5-3

La Suisse a disputé un match solide cet après-midi et a résolument battu l’incontournable Suède, 5-3, devant 6 288 spectateurs dévoués à Halifax. Les Suédois se retrouvent donc en 8e place cette année, leur pire performance au championnat mondial junior depuis 1997.

L’attaque suisse avait l’air très calme contre la Suède et ses buts sont venus de plusieurs sources différentes. Cyrill Buhler a ouvert la marque à 10:17 de la première période avec un boulet de canon dans le coin supérieur en provenance du fond de la zone privilégiée qui a déjoué le gardien suédois Mathias Fagerstrom. La Suisse a aussi obtenu deux buts de son joueur du match, Patrik Bartschi, ainsi que des buts de Severin Blindenbacher et Kevin Romy. La Suède subissait ainsi sa pire défaite depuis 1997 quand, ironiquement, les Suisses l’avaient battue pour la septième place, 6-2.

Au moins au niveau junior, la Suède ne semble pas être la puissance que la plupart des gens présumaient. Elle a participé à ce championnat avec des joueurs de talent exceptionnel, mais a joué de façon indisciplinée pendant tout le tournoi. Le match d’aujourd’hui n’a pas fait exception à cette règle, alors que les Suédois ont écopé de 26 minutes de punition et concédé deux buts en avantage numérique. Ils n’ont remporté aucune médaille depuis celle de bronze en 1996.

Yared Hagos, Andreas Jamtin et le joueur du match, Alexander Steen, ont été les éléments positifs de la Suède cet après-midi. Chacun de ces joueurs a mis fin à un impressionnant effort individuel tout au long du tournoi avec un but. Le gardien Mathias Fagerstrom a aussi connu son meilleur match du tournoi contre les Suisses, malgré qu’il ait alloué cinq buts. Son équipe a alloué au moins six échappées aux Suisses en plus de plusieurs chances à forces égales et lors d’avantages numériques. N’eut été de la mobilité incroyable de Fagerstrom, les Suisses auraient pu facilement marquer plus d’une dizaine de buts.

Les partisans de Halifax ont été tenus en haleine pendant tout le match, la dernière avalanche survenant à la 19e minute de la troisième période quant la vedette suédoise, Robert Nilsson, a obtenu sa meilleure chance de la partie, tirant la rondelle juste au-dessus de la barre horizontale. La chance lui ayant sourit, la rondelle a rebondi directement sur la lame de son bâton et il a promptement été volé par le gardien Daniel Manzato, qui a été solide entre les poteaux.

Les tempéraments se sont échauffés à la fin du match quand les deux équipes ont quitté leur banc et ont commencé à se pousser et à se bousculer, mais les arbitres sont parvenus à garder les dégâts au minimum. Les deux équipes se sont alignées pour la poignée de main traditionnelle après l’hymne national.

Forest Kenney
Reporteur les soirs de match


Box Score
SWE

1

1

1

3

0

Compte
SUI

2

2

1

5

0


Scoring/Buts :
13.15 0 - 2 EQ SUI 11. BARTSCHI, Patrik (10. AMBUHL, Andrei 13. CHRISTEN, Gregory)
10.17 0 - 1 EQ SUI 12. BUHLER, Cyrill (17. PETER, Emanuel)


Penalties/Pénalités :
19.57 2 min SWE 29. NILSSON, Robert ELBOW
07.12 2 min SUI 4. TALLARINI, Alan INTRF
03.16 2 min SWE 28. JAMTIN, Andreas SLASH
Scoring/Buts :
32.12 2 - 4 EQ SUI 21. ROMY, Kevin (14. CONZ, Florian)
31.56 2 - 3 PP1 SUI 5. BLINDENBACHER, Severin (11. BARTSCHI, Patrik 29. FORSTER, Beat)
20.26 2 - 2 SH1 SWE 24. STEEN, Alexander

Penalties/Pénalités :
39.08 10 min SWE 21. SJOSTROM, Fredrik MISC
32.46 2 min SUI 17. PETER, Emanuel ROUGH
32.46 2 min SWE 13. SKOOG, Simon ROUGH
31.13 2 min SWE 17. PAULSSON, Marcus ROUGH
25.43 2 min SUI 4. TALLARINI, Alan TRIP
Scoring/Buts :
56.22 3 - 5 EQ SWE 16. HAGOS, Yared (28. JAMTIN, Andreas)
51.41 2 - 5 PP1 SUI 11. BARTSCHI, Patrik (29. FORSTER, Beat 21. ROMY, Kevin)


Penalties/Pénalités :
53.08 2 min SWE 16. HAGOS, Yared CHARG
52.13 2 min SWE 21. SJOSTROM, Fredrik ROUGH
52.13 2 min SUI 2. BAUMGARTNER, Lukas ROUGH
50.12 2 min SWE 14. ANDERSSON, Adam ROUGH
50.12 2 min SUI 13. CHRISTEN, Gregory SLASH
49.42 2 min SWE 20. ERIKSSON, Fredrik HI-ST
48.13 2 min SWE 24. STEEN, Alexander HI-ST
48.13 2 min SUI 24. NEUENSCHWANDER, Caryl CHARG
47.35 2 min SUI 5. BLINDENBACHER, Severin TRIP
45.41 2 min SUI 3. DALLENBACH, Juerg INTRF
43.24 10 min SUI 4. TALLARINI, Alan CHE-B
43.24 2 min SUI 4. TALLARINI, Alan CHE-B

Players of the Game SWE Unavailable
Joueurs du partie SUI Unavailable

Goaltenders SWE SWE 1. FAGERSTROM, Mathias 59.42 GK out SWE 1. FAGERSTROM, Mathias
Gardiens de but SUI 1. MANZATO, Daniel

Shots on Goal by Shots on Goal by

1st/1re

2nd/2e

3rd/3e

Final

Shots on Goal by SWE

7

8

5

31

Tirs au but par SUI

12

11

8

20


Officials Referee/Arbitre JOHNSEN, Tor Olav
Officiels Linesmen/Juges des lignes COSTELLO, John, DOUCETTE, Derek

Attendance/Assistance -,---

Suède - Suisse Prevue

Faisant partie d’un groupe difficile, la Suède a réussi une fiche de 1-3 pendant la ronde préliminaire. La marque de plusieurs des matchs était beaucoup plus serrée que ne le reflète cette fiche. La plus forte équipe de la ronde de relégation, la Suisse se présente au match d’aujourd’hui après l’avoir échappé belle devant la Biélorussie, obtenant, de justesse, la victoire 5-4 après avoir joué la majeure partie du match à égalité.

Le capitaine de la Suède, Alexander Steen, s’est dit satisfait de la victoire, mais il veut demeurer concentré.

« Après le match (vendredi), nous avons poussé un soupir de soulagement collectif. Nous voulons rentrer chez nous avec une victoire. Nous voulons terminer le tournoi sur une note positive. »

La Suisse a surpris tout le monde à Sydney avec la qualité de son jeu en ronde préliminaire. Le meilleur marqueur de l’équipe, Patrik Bartschi, a continué de bien jouer, jeudi, contre l’Allemagne, obtenant deux mentions d’aide pour aider son équipe à l’emporter par la marque de 6-2. Il dit que son équipe doit se concentrer sur chaque match et après, lorsqu’elle rentrera chez elle, elle pourra être satisfaite du fait que chaque match a été serré, et continuer de bâtir en se fondant sur ses réussites.

Le match sera excitant puisque la Suède essaie de ramener le respect à son programme junior et que la Suisse se bat pour une place permanente sur la scène du hockey international.

Jen McCauley
Reporteur pour le site Web

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications